Manati Park : 8 dauphins capturés

Photo Copyright Helene O'Barry/Dolphin Project.

Photo Copyright Helene O’Barry/Dolphin Project.

Manati Park, plus populaire que jamais en 2015

« Nous sommes partis a Manati dans le but de pouvoir nager avec les dauphins.
Très belle expérience, mais gros piège a touristes. Pour les photos, pour ma part ils ont quasiment tout raté, certaines étaient parfaites donc j ‘ai acheté, ils vous mettent les photos sur dvd. mais revenus en France j ‘ai constaté que la qualité n’était plus la même, qualité d ‘une VHS.. Dégouté sachant que vous payer 45dollars pour cela. Autrement, les dauphins sont fascinants mais un bassin bien trop petit pour eux.. « 

Avis sur Tripadvisor

« En raison du magnifique accueil du public, Parques del Caribe prépare une nouvelle expérience basée sur deux idées : le charme principal de la République Dominicaine, la mer, et quelque chose de totalement différent de l’offre existant jusqu’à présent sur l’île.
Dolphin Island Park est le résultat de cet effort,… et ça a l’air de plaire ! La célèbre centrale de réservations Tripadvisor vient de nous décerner le prix à l’excellence touristique. Si vous aimez la mer, venez naviguer sur notre bateau jusqu’à Dolphin Island Park, une île à une demi-mille de la côte, où vous pourrez nager avec les dauphins et les lions de mer dans leur habitat naturel ».
Publicité

Le temps des protestations semble révolu. Les captures illégales ont été oubliées. Business as usual..


manati-park-2

Manati Park : un succès commercial depuis 15 ans, grâce à la souffrance des dauphins

20 Août  2002
Manati Park : 8 dauphins capturés

8 nouveaux dauphins Tursiops viennent d’être capturés pour le compte de Manati Park à Bávaro-Punta Cana, ce 20/8/02.
Avec la plus extrême violence, les huit victimes ont été arrachées à leur famille et à leurs amis dans les eaux des Caraïbes, au large de la République Dominicaine.
Ils rejoindront bientôt leur bassin de béton nu afin d’y être « brisés », c’est-à-dire dressés à accepter de manger du poison mort et de se soumettre à l’homme.

Pour plus de détails sur les maltraitances imposées aux dauphins par le Manati Park, voir ci-dessous.


Juillet 2002
Manati Park
Nouvelles captures annoncées !

 

Photo Copyright Helene O'Barry/Dolphin Project.

Le 13 novembre 1995, le gouvernement de la République Dominicaine, par l’intermédiaire du département « Vie sauvage » de son Ministère de l’Agriculture avait accordé au Manati Park l’autorisation de capturer dix dauphins de l’espèce Tursiops Truncatus dans les eaux territoriales du pays.

Depuis l’ouverture de ce parc, cette autorisation a été utilisée pour capturer deux dauphins. Les autres dauphins du Parc Manati ont été pour leur part importés de Cuba.

Malgré le fait que trois dauphins soient déjà morts dans ce bassin, que le Parc soit placé sous la pression constante des groupes de défense animale et que des touristes du monde entier reviennent choqués de leur visite au delphinarium, Manati Park n’en a pas moins été autorisé à faire usage de son permis de 1995 pour capturer huit (8) nouveaux dauphins sauvages dans les eaux
Dominicaines.

Il faut noter que le sanctuaire dévolu aux mammifères marins en République dominicaine est d’une importance majeure non seulement pour la protection des baleines à bosse du Nord de l’Atlantique, mais aussi pour les dauphins et autres cétacés des Caraïbes.

La République Dominicaine se devrait de respecter pleinement la tranquillité de ce sanctuaire et les espèces qu’il abrite ainsi qu’elle l’a toujours fait par le passé et comme la Loi Environnementale 64-00 l’y oblige.
Rappelons que la République Dominicaine a également signé le Protocole de la SPAW , qui accorde une protection complète aux petits cétacés. La capture de dauphins au large de la République Dominicaine n’est donc rien d’autre qu’un crime contre l’environnement et la biodiversité.

Merci d’écrire très vite pour demander l’abrogation du permis de capture de 1995 accordé au Manati park et exiger de la République
Dominicaine qu’elle respecte ses engagements et les traités qu’elle signe.

Lettre-type ci-dessous

Dr. Frank Moya Pons
Secretario de Estado de Medio Ambiente y Recursos Naturales
Edificio La Cumbre,
Ensanche Naco, Santo Domingo, RD
medioambiente@codetel.net.do

Lic. Jose Antonio Trinidad Sena
Procurador para la Defensa del Medio Ambiente y los Recuros Naturales
Ave. Máximo Gomez esq. Paseo Reyes Católicos,
Santo Domingo, RD
Telephone:( 809) 683-2125
Fax ( 809) 683-2100
no e.mail.
(enviromental defense office)



 

MANATI PARK
Dauphins disponibles à toute heure

Photo Copyright Helene O'Barry/Dolphin Project.

Manati Park. Photo Copyright Helene O’Barry/Dolphin Project

Malgré de nombreuses campagnes de protestation internationales, le Delphinarium de Manati Park persiste à maintenir en captivité cinq dauphins dans ses piscines en béton nus, où ils sont contraints d’effectuer plusieurs shows quotidiens.

Dès sa fondation en 1999, ce petit delphinarium avait déjà fait l’objet d’une investigation sévère de la part de la WDCS, qui avait déclaré par la suite que les conditions d’accueil des dauphins en ce lieu étaient inacceptables.

Plusieurs campagnes de protestation, relayées notamment par des médias telles que ABC 20/20, le New York Times ou le Times Magazine, ont réclamé que soit mis fin à cette situation cruelle.

Plusieurs chaînes de télévision européennes – à l’exception notoire mais très habituelle des médias belges – ont également fait connaître le pénible accident survenu à cet enfant mordu par un dauphin fou dans le même bassin exigu.

L’édition du 21 mai 2001 du « Times Magazine » déclarait notamment que le Manati Park était l’un des delphinariums les moins bien tenus au monde. Plusieurs dauphins y sont déjà morts, poursuivait le magazine, du seul fait de la pollution de l’eau !

Selon les experts de la CITES, seuls cinq dauphins ont survécu des huit individus initialement capturés et c’est pourquoi le responsable de ce bassin entend bien en commander encore cinq autres, sans doute auprès de ses fournisseurs cubains….

Le responsable de la World Society for the Protection of Animals a précisé en 2001 que, selon lui :
« Ces dauphins travaillent plus dur et plus longtemps qu’aucun dauphin captif qu’il ait pu voir en 40 ans d’expérience. Ils sont maltraités, surchargés de travail, et vivent en outre confinés dans des bassins extrêmes étroits.
Ajoutez à cela l’obligation d’entrer en contact avec plus de 200 humains chaque jour qui descendent dans la piscine et sont autorisées à toucher les dauphins sans que quiconque surveille leurs actes ni ceux des dauphins.
Plusieurs attaques de dauphins à l’égard des touristes semblent d’ailleurs s’être produites qui ont pu même être filmées« .

Plusieurs organisateurs de voyages ainsi que plusieurs grandes chaînes d’hôtel ont déjà annulé leur contrat avec le Parc de Manati. VISA, NESTLE et PEPSI-COLA, qui figuraient parmi les sponsors officiels, ont fait retirer leur logos de tout le matériel promotionnel du parc.

Près de 3.000 signatures de protestation ont déjà été remises mais malgré toute cette opposition, Manati Park est toujours ouvert !

Le Parc Manati est un complexe de loisirs  à l’usage des touristes, situé dans la région de Bavaro en République Dominicaine. Cet établissement comporte, parmi ses multiples attractions, une
minuscule piscine où survivent sept dauphins « thérapeutes ».
Contre paiement de 65 dollars US, les visiteurs sont autorisés à nager durant cinq minutes en compagnie de deux de ces cétacés captifs, dans la zone centrale du petit bassin.

A n’importe quel moment de la journée, on trouvera donc de six à dix personnes entassées en même temps dans cet espace réduit, en train de toucher, pousser et poursuivre deux malheureux dauphins enfermés avec eux. La séance se conclut par une photo de famille. Pour cette occasion, les dauphins ont été spécialement dressés à rouler sur eux mêmes et à montrer leur
ventre pour le salut final.

Tandis que cinq dauphins sont maintenus à l’écart dans une sorte d’enclos grillagé, deux autres sont laissés dans le bassin central et se chargent d’amuser les baigneurs pendant une heure environ. Ensuite, on fait tourner l’équipe et deux nouveaux dauphins viennent prendre le relais et supporter les caresses incessantes des nageurs humains. Bien entendu, les dauphins sont également priés d’exécuter un certain nombre de shows plus classiques, de 10 heures du matin à 5 heures du soir et pendant toute la semaine.

Les vacanciers qui ont pu visiter ces installations ont été choqués de la manière dont ces dauphins étaient traités.  Le propriétaire avait
pourtant déclaré, il y a déjà quelque temps, qu’il tenterait d’améliorer les choses mais rien n’a jamais été fait.

Merci d’écrire aux adresses ci-dessous  afin de faire connaître votre inquiétude quant à l’avenir de ces sept malheureux dauphins et votre opposition à ces programmes de « dolphin swimming » parfaitement scandaleux.
Merci aussi d’insister auprès de tous les guides de voyage et des voyagistes françaises et belges de NE PLUS recommander ce genre d’endroits à leurs clients.

Dr.Idelisa Bonnelly de Calventi
Marine Mammal Biologist in the Dominican Republic

Agences de voyage et organismes concernés par la fréquentation de Manati park

Office du tourisme de la République dominicaine en Belgique
Mr. Samanda Fersol
Fax. 322-6493692
Avenue Louise, bte. 4,8
8 eme.etage
Brussels
Beglium
e-mail:
belgica@sectur.gov.do

Ambassade de la République dominicaine en France
45, rue de
Courcelles, 75008 PARIS
Tél : (33) 01.53.53.95.95 – Fax : (33) 01.45.63.35.63

http://www.amba-dominicaine-paris.com/

Agence Walcor
« Manati Park Bavaro est l’une des attractions les plus populaires de la région de Punta Cana. Ce grand parc écologique de 130’000 m2
habrite une faune variée que l’on peut observer : animaux, oiseaux, poissons, reptiles, sans oublier la possibilité de se baigner avec les dauphins, d’assister à divers spectacles de dauphins, de perroquets, de phoques et de visiter une intéressante réplique archéologique d’un village indien « Taino ».


Lettre-type en anglais
suggérée par G. McKenna

« Dear Sir

Tourists who have visited Manati Park in the Bavaro
region have serious concerns regarding the dolphins being held there. They report that Manati Park is one of the worst facilities they have ever seen.
Photos and video evidence show a pool of inadequate size for the 7 dolphins that are currently held captive at the facility.  Their confinement provides tourists with a swim-with-the-dolphins program.

Manati Park allows anywhere from 6 to 10 visitors at a time to enter the small center pool.  During the swim session, two dolphins remain in this interactive area.  Visitors are allowed to chase and touch the dolphins as they wish and are also pulled around the pool.

There is no buffer or sanctuary area where the dolphins can retreat to get away from the unrestricted behavior of swimmers.  It is clear that these dolphins are not being provided with protection from abuse and harassment that can result from the unbalanced swimmer to dolphin ratio.  The dolphins are rotated every hour or so but they are otherwise confined to even smaller side pens.  Cramming dolphins into small sections of a pool causes them great stress, which can lead to illness and possible death.

People like myself who have seen photos of this facility, agree that the pool is far too small.  Indeed, we were very shocked. It also concerns me to learn that a couple of dolphins have already
died at this facility.

Dolphins, especially when under duress, can turn aggressive, bite, and inflict serious injuries with head thrusts and fluke whacks.  How is the staff at Manati Park ensuring the safety of tourists in this swimming pool?  Photos reveal children in the pool in a completely unsupervised encounter.  Furthermore, there is no instructor in
the pool, only a dolphin « trainer » outside of the pool.

Unless a source of reliable water and adequate treatment for this water can be provided, a serious threat is posed to the public as well as the dolphins.

The issue of capturing and confining dolphins in captivity is becoming highly contested worldwide, as it is not possible to confine
dolphins without seriously compromising their most basic needs.  Housing animals in a backyard type swimming pool such as Manati Park is simply inhumane and unacceptable.

Please don’t let your country become a place where people can exploit these much loved animals.  In the end, it will only
taint the image of your country and discourage numerous tourists who seek travel destinations to locations that respect wildlife.  You may find the anticipated revenues from imprisoning dolphins in facilities like Manati Park will be greatly exceeded by the loss of tourist dollars by those who disapprove of dolphins in captivity.

Thank you for your time and consideration.

Sincerely

(Votre signature ) »

 

Copyright reserved

Nage avec les dauphins au Manati Park