Cétacés captifs en 1999

Cétacés captifs :
situation dans le monde en 1999

Dauphin libre en Floride. Photo YG

Cette page datée de 1999 est aujourd’hui largement obsolète, mais nous l’avons conservée à titre d’archives.


Les quelques cas présentés ci-dessous – qui ne sont pas exhaustifs – donnent à connaître les aspects positifs de certaines situations (interdiction de delphinariums, suspension des importations, etc.) ou au contraire l’évolution de campagnes en cours, souvent tragiques.  Nos visiteurs sont donc vivement engagés à envoyer leurs protestations aux adresses indiquées. 

Attention: ces informations sont largement datées. La tendance de nombre de pays d’Europe, d’Afrique du Nord,  du Moyen-orient ou d’ailleurs  est d’en ouvrir toujours davantage, malgré l’interdiction de la Cites, qui précise : « Le commerce des dauphins appartenant aux espèces inscrites à l’Annexe I de la Convention n’est pas autorisé dans les cas suivants: l’importation a des fins principalement commerciales ou ses buts sont considérés comme nuisant à la survie de l’espèce, l’exportation est considérée comme nuisant à la survie de l’espèce, les spécimens ont été obtenus illégalement, ou le destinataire n’est pas correctement équipé pour abriter et prendre soin des animaux ». Pour avoir une vision globale de la triste situations des dauphins captifs en 2015, lire ici la base de données non-officielle la plus complète : CETA-BASE.
L’Industrie de la Captivité ne gère elle-même aucune base de données accessible au public.  

Y.G.


  1. ARABIE

NEGATIF

Le Al Harithy Dolphin Show est arrivé à Jeddah il y a deux mois, avec deux dauphins et deux lions de mer.
Les dauphins ont été capturés au large de l’Indonésie.
Ils exécutent des shows six fois par jour, trois fois par semaine, avec de fréquentes prestations nocturnes.
La piscine où ils sont confinés mesure à peine 8 ou 9 mètres de long.
Les lions de mer sont maintenus en cage lorsqu’ils ne nagent pas. Selon nos informateurs locaux, la nourriture est convenable (poissons frais) et les entraîneurs essayent tant bien que mal de garder leurs captifs en bonne santé. En revanche, à cause du très long voyage depuis l’Indonésie, les dauphins portent
d’importantes blessures à l’aileron et un des lions de mer a l’oeil infecté.
Pas de vétérinaire sur place. Les enfants des écoles sont autorisés à venir voir les dauphins et même à les embrasser !

Dès le mois d’avril, le Dolphin Show a repris la route à travers toute l’Arabie saoudite. Renée Ba-Isa, l’éditeur du journal « Arab News », entend organiser une campagne de protestation pour empêcher ce cirque scandaleux et cruel.

ACTION ALERT

Saudi Arabian Travelling Dolphin Shows
Date : mercredi 1 septembre 1999 19:56

There are now  2 travelling dolphin shows in Saudi Arabia.
The original show that performed at the Jeddah 99 exhibition (owned by the Al-Harithy Company) consists of 2 dolphins, one male, one female that arrived from Indonesia in January. There are also 2 sea-lions that arrived with the dolphins.
The pool is 2 metres deep and 9 metres wide. There is no filtration  system in the pool. Every week, 1/3 of their water is replaced with freshly chlorinated water and every month 1/2 of their water is replaced. They are fed fish bought
in the morning and kept unrefridgerated in temperatures of over 38 degrees C (therefore rotten when eaten). There are 6 shows a day. There is some interaction with children. The sea lions are kept in 3mx3m empty pools with access to water for only 15 mins per day! One has an untreated eye infection.

The animals are shuttled between Jeddah and Abha due to the high temperatures.

Prof. Dr. Abdulaziz H Abuzinadah, the Secretary General of the National Commission for Wildlife and Conservation Development (Fax: + 966 1 441 0797) is responsible for re-issuing the permit for the show when it expired on 3rd April. The show is currently operating without a permit (It should have expired in
July). Letters to him are needed to put the pressure on. In a previous letter to the Arab News, Professor Abuzinadah claimed « In principle I abhor the keeping of any wild animal in captivity ».

The second show is a dolphin/sea mammal show now operating at Happy Land, Damman. The Al Hokair company has 2 dolphins, a beluga whale, 1 sea-lion and US and Russian trainers.

Please help and write letters to Professor Abuzinada (Fax: + 966 1 441 0797) Send copies of your letters to the Gulf Editor at the Arab News in Saudi Arabia
on fax number:
+ 966 3 891 0245

Please send or e-mail copies of your letters to me
Thanks very much for your help

Cathy Williamson
Captivity Campaigner
Whale and Dolphin Conservation Society
Alexander House
James Street West
Bath BA1 2BT
United Kingdom
Tel: +
44 1225 334 511
Fax: + 44 1225 480 097
http://www.wdcs.org

 


 2. ARGENTINE

NEGATIF

Tous les dauphins dont la liste suit ont été importés d’Ukraine via une même filière maffieuse.
Antonio et Antonia sont morts de déshydratation dans des souffrances atroces sur le tarmac de l’aéroport de Ezeiza, le 23 november 1991.
Un dauphin anonyme est mort au Sarmiento Park (date exacte non connue).
Un dauphin anonyme détenu au Sarmiento Park est mort en octobre 1992 à l’occasion de l’Expo-America Masha est morte à Sarmiento, le 8 août 1993.
Aida, âgée d’environ 20 est morte à Sarmiento également en août 1993.
Un dauphin anonyme est mort à son arrivée dans la piscine à usage humain, la Mashwitz Swimming Pool , en 1993. Ce dauphin a avalé un gant de plongée en caoutchouc.
Un dauphin anonyme est encore mort en 1993.
Un dauphin anonyme est mort en mars-avril 1994 au parc Mar del Plata.
Sherryl, que Ric O’barry a tenté de sauver, est morte en Argentine en octobre 1997, au terme de son séjour dans un cirque ambulant colombien.

POSITIF
La mort prématuré de ces 12 dauphins fraîchement importés de la Mer Noire ont amené les autorités argentines à interdire toute autre importation.

 


 3. AUSTRALIE

POSITIF

L’Etat du Queensland interdit désormais toute capture de cétacés et toute exhibition publique. Un Comité délégué par le sénat australien a rendu par ailleurs un avis extrêmement critique à propos des delphinariums et a recommandé leur fermeture définitive.
L’une de ses plus célèbres phrases a souvent été reprise :

« Un examen attentif des faits observés dans notre pays a clairement montré aux membres du Comité que tous les dauphins en captivité y ont souffert de stress, de comportements anormaux, de très hauts taux de mortalité, d’une longévité réduite et de problèmes de reproduction. (.)
En conséquence, et malgré la qualité des installations accueillant ces cétacés en Australie, le Comité estime que les cétacés ont payé un prix très élevé au regard des avantages réduits de la captivité.

 


 4. BAHREIN

NEGATIF
M. Ahmed Mahmoud Abd Al Aal, Assistant General Manager de la Gulf Dolphin Company a déclaré que les shows du Delphinarium de Bahreïn étaient temporairement suspendus, jusqu’à ce que les dauphins importés de Russie soient acclimatés à leur nouvelle prison.
Les captifs attendus sont deux adultes, mâles et femelles, accompagnés d’un trainer russe, sont actuellement en cours de dressage.
Ces nouveaux pensionnaires doivent remplacer les deux dauphins, père et fils, qui sont morts au delphinarium au début de l’année 1999.
Une troisième delphine est déjà présente sur place, à laquelle se joindront les deux nouveaux arrivants. Un programme de « nage avec les dauphins », autorisant les enfants à toucher les captifs, est également au programme de ce delphinarium.

 


 5. BELGIQUE

Iris et Ivo au Zoo de Duisburg

 POSITIF
Grâce à la campagne lancée depuis l995 contre le delphinarium d’Anvers puis reprise par les associations belges et étrangères en 1998 à l’initiative d’Alan Cooper et Y.Godefroid, il n’y aura plus jamais de dauphins captifs au zoo d’Anvers. Par ailleurs, Iris la « vieille » delphine a été sauvée d’une euthanasie quasi-certaine, comme l’attestent des documents directement issus du Zoo d’Anvers, qui prévoyait de la laisser mourir en bassin.

NEGATIF
Malheureusement, le Directeur du Zoo a refusé de procéder à la réhabilitation de Iris et Ivo. Ces deux vétérans se retrouvent donc condamnés à mourir en captivité, dans le delphinarium très fin de siècle et plein de rocaille du Tierenpark de Duisburg.
A Bruges, le Boudewijn Park Dolfinarium fonctionne mieux que jamais et continue à produire du delphineau en batterie dans un but commercial.


 6.BRESIL

 DAUPHINS EN DANGER !
Une nouvelle loi vient d’être votée au Brésil qui autorise désormais la présence de dauphins captifs sur le territoire. Cette loi, intitulée Portaria 93/ 7/July 1998 régule l’ensemble du trafic d’animaux sauvages au Brésil et mentionne la question des dauphins captifs.
Aux termes de la nouvelle loi, il sera désormais interdit de montrer en spectacle, de garder comme animal familier ou d’utiliser dans un but commercial les espèces suivantes :
certains invertébrés, reptiles et amphibiens, oiseaux de l’espèce Sicalis flaveola et mammifères des ordres Artiodactyla, Carnivora, Cetacea, Insectivora, Lagomorpha, Marsupialia, Pinnipedia, Perissodactyla, Proboscidea and Sirenia.

Cet article ne s’applique cependant pas aux Zoos ni aux futurs delphinariums qui leur sont totalement assimilés.
Dès lors, de nouvelles mesures seront également prises pour réglementer le fonctionnement des delphinariums sur le modèle des standards américains mais, précise le texte légal, en tenant compte de certaines « réalités locales », ce qui laisse craindre le pire.
Jusqu’à présent, aucune demande d’importation de dauphins n’a encore été émise par le Brésil mais nous savons que MM. Beto Carrero et Rogério Cerqueira Fahel envisagent de construire un parc marin à São Paulo, comprenant des dauphins et des orques.
Un troisième personne intéressée est M. Pedro Lavia, de ZOOMARINE, Portugal. Il vient d’établir un bureau à Rio et a déjà élaboré un projet très complet.
Pedro Lavia a l’intention de faire venir trois dauphins Tursiops qu’il prétend être nés en captivité. Les premiers imports auront lieu fin 1999.

Pour empêcher la construction de delphinariums au Brésil :
Mrs. Claudia Bethlem, biologist
Mr. Marco Antônio Salgado, project coordinator
ZOOMARINE Centros Oceanográficos de Entretenimentos Educativos Ltda.
Rua São José, 90/ S. 1804
Centro Rio de Janeiro – RJ
Brazil
fax: +55 21 544.4756
C. Bethlem’s E-mail: cbethlem@novanet.com.br

Note 2015 : les delphinariums sont désormais interdits au Brésil.

 


 7. CALIFORNIE

POSITIF
En octobre 1998, la Knott’s Berry Farm a décidé de fermer le delphinarium qu’il gérait depuis 1987 et qui mettait en scène deux dauphins captifs.
M. Jack Falfas, General Manager de la Knott’s Berry Farm (8039 Beach Boulevard Buena Park, CA 90620) nient bien sûr que les activistes soient pour quoi que ce soit dans sa décision.
« Ici, nous avons l’habitude de faire tourner nos attractions et des les renouveler régulièrement. Les dauphins n’étaient plus assez rentables. De plus, ils vivaient ici depuis onze ans et ils manquaient d’espace ».
Le directeur du parc a donc rendu tout simplement rendu les deux captifs à la société de « dolphin leasing » (Gulfport Mississipi) qui les lui avait loué pour un temps. Cette société est gérée par Mobi Solangi (toujours actif en 2015)
Pour protester contre le traitement réservé aux dauphins, les activistes du groupe local Orange County People for Animals ont répondu par la décision d’un boycott du Knott’s Berry Farm Parc pour une durée de sept ans !
Les premières manifestations d’opposition à la captivité des dauphins avaient commencé en 1991.
Des activistes s’étaient enchaînés aux portes du delphinarium et cinq personnes avaient été arrêtées lors de ces événements.
Les activistes affirmaient notamment que l’eau était beaucoup trop chlorée dans ce bassin, que les dauphins ne pouvaient s’y protéger du soleil et que les vibrations de la montagne russe toute proche les rendaient fous. Le directeur du Parc a toujours affirmé le contraire mais renonce cependant à ouvrir tout autre delphinarium après le départ de ses deux derniers pensionnaires.

 


 8. CHYPRES

11/1999
Dernières nouvelles : les dauphins ne seront pas importés et le delphinarium ferme ses portes. Merci à tous !

NEGATIF
Arrivés il y a quatre ans à peine, en août 1994, quatre dauphins sont morts au Marine Parc Ayia Napa, sur l’île de Chypres. Afin de relancer le tourisme dans la région, la décision a été prise de réapprovisionner le delphinarium avec quatre autres victimes. La demande du directeur du Parc est actuellement déposée chez le Ministre de l’Agriculture.
Pour empêcher l’importation de nouveaux dauphins à Chypres et fermer définitivement le Parc Marin d’Ayia Napa :
Ecrire :

Ministre de l’Agriculture (Natural Resources and Environment)
1411 Nicosia
Cyprus
Fax: + 357 2 774 945

To know more and help, please contact :
Kyriacos Kyriacou 
wpcsupp@logos.cy.net


 9. FLORIDE

NEGATIF
A cause de graves ennuis financiers, le Marineland Aquarium en Floride a fermé ses portes en novembre dernier, laissant six membres du staff pour s’occuper des animaux captifs.
Marineland a du vendre ses émeus et ses alligators et a envoyé ses loutres au Clearwater Aquarium.
Quant à quatre de ses dauphins, l’aquarium les a vendus à JDI & Associates (une compagnie d’Atlanta) pour la somme de $200.000. JDI gère un parc à Key West mais ne prendra possession des dauphins que lorsqu’il saura où les mettre. Dans l’intervalle, si Marineland ne parvient pas à réorganiser ses finances et à rouvrir,
les dauphins restants, les pingouins et les lions de mer seront également vendus d’ici peu.

 


 10. GRANDE BRETAGNE

POSITIF
Tous les dolphinarium anglais ont fermé en 1993. Cette fermeture généralisée a été causée par le rapport demandée par la Commission de l’environnement intitulé  » Une revue des delphinariums »
Ce rapport devait éclairer ses commanditaires sur le fait de savoir si l’éducation, la recherche et l’élevage en bassin pouvait justifier l’exhibition public de dauphins de cirque. Le rapport donna des conclusions extrêmement critiques à propos de la situation en grande Bretagne et donna la liste de critères de détention si sévères et complexes à respecter (ainsi, les dauphins devaient être placé dans des conditions proches de leur vie naturelle, les « pods » avaient être reconstitués comme dans la nature, etc. ) qu’aucun établissement ne put répondre à ces critères.
Ces standards furent acceptés par le « Secretary of State’s Standards of Modern Zoo Practice’ en 1990.

 


 11.HONGRIE

NEGATIF
En Hongrie, 5 dauphins tursiops ont été importés illégalement le 26 juillet 92. Ils sont arrivés par hélicoptère de Yougoslavie puis chargés dans des camions jusqu’à une piscine de Budapest.
« Turn », un mâle, mourut lors de la première semaine.
Un autre fut immédiatement renvoyé à Belgrade, prétendument malade mais sans doute était-il déjà mort. Ne restèrent plus que Bouble, Nana et Igma, les trois femelles survivantes.
Bouble et nana étaient déjà malades : elles refusaient de participer aux shows et même de se nourrir. Ces dauphins appartenaient à la filière ukrainienne, qui en gardait 14 en réserve dans un bassin secret de Belgrade.

POSITIF
En octobre de la même année, les autorités hongroises ont finalement renvoyés les 3 survivants en Ukraine et a interdit à l’avenir tout autre importation de ce type.

 


  12.INDE

NEGATIF
En Inde, trois dauphins importés par les trafiquants russes sont morts dans les trois mois de leur arrivée.
POSITIF
Mme Manika Gandhi, la Ministre Indienne du Commerce, a interdit l’importation de nouveaux dauphins captifs et de lions de mer destinés au Delphinarium de Chenai.
Ce transfert annoncé avait suscité une violente campagne de protestation de la part du C.F.N. et celle-ci a porté ses fruits : « De telles importations ne seront plus jamais permises à l’avenir en Inde, a-t-elle déclaré à la presse, « puisque tous les dauphins captifs de ce pays ont fini par mourir.  »

2015 : les delphinariums sont définitivement interdits en Inde


 13. ISRAEL

NEGATIF
Importés depuis la Mer noire, 12 dauphins tursiops sont arrivés en Israël dans les années 90. Le Dolphin Reef Eilat en a acheté 6, le Tel Aviv Dolphinarium et le Luna Park chacun trois aux alentours de 94.

Sindy, Shyi et Domino vivent toujours au Dolphin Reef. Dicky l’a quitté et a été remis en liberté en Ukraine (Noter à ce propos que les techniques de réhabilitation des russes sont des plus simples : ils capturent un autre dauphin en pleine mer, l’enferme avec l’ancien captif pendant quelques jours et les relâchent tous les deux. La réhabilitation est toujours un succès)

Un dauphin du delphinarium de Tel Aviv est mort ainsi que tous ceux du Luna Park sans doute à cause d’une intoxication due au plomb. Un dernier dauphin de tel Aviv a été rendu à l’Académie des Sciences russe.

POSITIF
Ces importations illégales d’origine ukrainienne ont suscité un vaste mouvement de protestation, auquel a notamment participé Ric O’Barry et ont conduit le Ministère de l’Environnement à décider de ne plus jamais délivrer aucun nouveau permis à l’importation de dauphins captifs.
Mais attention : aucun texte de loi n’a entériné cette décision prise au milieu des années 90 et qui peut donc être remise en cause à tout instant.

 


 14.JAPON

NEGATIF/DAUPHINS EN DANGER
Le Nagoya Port Aquarium a décidé de procéder à la construction de piscines géantes pour accueillir des orques, des dauphins et des bélougas.
Au Japon, l’association Free Orcas et quelques autres groupes ont recueilli près de 10.000 signatures qu’ils ont remis le 12 octobre 1998 aux responsables de l’Aquarium lors de la réunion annuelle des Directeurs de Zoos, laquelle assistait d’ailleurs M. Fred Daman, responsable du Zoo d’Anvers.
Depuis lors, les projets vont bon train, l’initiative se concrétise.
Le Japon a demandé à la Norvège de bien vouloir lui capturer une orque pour ses nouveaux bassins.
En mars 1999, cette demande a suscité la colère des activistes anti-captivité.
Au terme d’une rapide et violente campagne, la première commande d’orques sauvages a été annulée. Mais la vigilance s’impose, le Nagoya Port Aquarium n’étant pas prêt à renoncer si vite !

Pour protester contre l’extension du parc à mammifères marins :
Mr.Itaru Uchida, Director
Nagoyakou Suizokukan(Nagoya Port Aquarium)
Address:1-3 Minatomachi, Minato-ku,
Nagoya-shi, Aichi-ken, 455-0033 Japan
Tel:+81-52-654-7080
Fax:+81-52-654-7001
Pour d’autres informations sur cettte campagne en cours :
Elsa Nature Conservancy
Une association japonaise particulièrement sympathique et courageuse dans un pays où la protection animale fait figure de curiosité.
Tsukuba Gakuen P.O. Box 2
Ibaraki, 305-8691 Japan
E-mail: PAH03724@nifty.ne.
Fax : +81-298-51-1637

 


 15.MALTE

NEGATIF
Quatre dauphins tursiops mâles ont été importés via la filière russe à partir de la Géorgie, respectivement nommés Bhudvan, Chigra, Kvicha et Pega.
Ils ont été redistribués sur les deux parcs marins de l’île, le Splash & Fun Leisure Park (White Rocks, Bahar ic-Caghaq, Malta) et le Mediterraneo situé à Bahar ic-aghaq et adjacent au Splash and Fun Park

A leur arrivée en août 1992, les dauphin furent maintenus dans une piscine à usage humain au Splash & Fun Leisure Park à Bahar ic-Chaghaq, à 12km de la captitale, Valletta.
La piscine était préalablement destinée à faire naviguer des petits bateaux éléctriques pour enfants et ne mesurait que 12 mètres sur 7 avec un fond de 1 à 2 mètres (!) pour quatre dauphins adultes sans la moindre protection contre le soleil. L’eau n’était filtrée qu’imparfaitement par une pompe portable.
Les 4 dauphins y restèrent du mois d’août jusqu’en novembre 1992.
Ils furent ensuite déplacés dans une autre piscine légèrement plus spacieuse mais également concue pour des activités de loisir et dont l’eau était très mal filtrée.
En janvier 1993, Chigra mourut, sans doute d’un arrêt cardiaque du à l’excès de chaleur.
En mai de la même année, les trois survivants furent transférés vers la première petite piscine du Fun and Leisure Park afin de rendre la seconde à son usage d’origine : la natation humaine. Il fallut enduire les dauphins de crème solaire et leur donner des vitamines d’appoint pour qu’ils survivent dans ces conditions.
En 1997, Bhudvan, Kvicha et Pega semblaient toujours en vie. Depuis lors, plus de nouvelles…..

 


 16.NOUVELLE ZELANDE

NEGATIF
En septembre 1998, le dernier delphinarium de Nouvelle Zélande, à Napier, a perdu Cassana, l’un des plus jeunes parmi les quatre dauphins communs du delphinarium.
Le décès du dauphin a donné lieu à des sortes de funérailles organisées par les activistes locaux extrêmement mécontents.
Lorsque le directeur du delphinarium, Gary McDonald, a déclaré qu’il s’apprêtait à remplacer le dauphin décédé, même le maire de la ville de Napier, Alan Dick, a déclaré qu’il devrait prendre soin à ce que celui-ci ne meurt pas !
Il faut dire que le Marineland détient un triste record : des 76 dauphins capturés en mer depuis 1965, Cassana est le 73ième à mourir et ceci à l’âge de huit ans ! Marineland continue à faire l’objet de très fortes pressions et chaque année, le Jour du Dauphin Captif (4 juillet) est célébré devant ses portes. De nombreux activistes ont déjà été arrêtés dans ces circonstances.

kelly

Kelly, le dernier dauphin captif de Nouvelle-Zélande

Note 2015 : la mort de Kelly, le dernier dauphin du Marineland de Napier (ouvert en 1965) a marqué la fin de la captivité en Nouvelle-Zélande. C’était en 2008.

 


 17.TURQUIE

NEGATIF
4 dauphins et deux lions de mer ont été importés depuis la mer Noire (filière ukrainienne) en date du 25 mai 1995.
Ils furent accueillis à Marmaris dans quatre minuscules bassins d’attente d’environ 3 x 4 mètres. Une plus large piscine était réservée pour les seuls shows.
L’ensemble de complexe se trouvait localisé près de l’entrée du port, de sorte que tous les jours, d’énormes navires – 500 par jour ! – venaient émettre leurs vapeurs de pétrole dans l’évent des captifs. La pollution et le bruit étaient insupportables, sans parler des touristes qui a toute heure venaenit caresser et même sauter dans les
minuscules bassins de confinement où les dauphins passaient leurs journées.
En raison de leur état de santé lamentable, ces 4 dauphins ont été froidement réexpédiées en Ukraine. On doute qu’ils y soient parvenus vivants…

POSITIF
Après ce scandale qui a tout de même ému une petite partie de l’opinion publique, les autorités turques ont jugé préférable de se passer à l’avenir de tout autre delphinarium.

NEGATIF/POSITF (2011)

Lire l’histoire de Tom et Misha, aujourd’hui sauvés et sur le point de regagner la mer libre grâce à l’action de Born Free.
La Turquie avait cru malin de ré-ouvrir un delphinarium aussi pourri que le précédent à Hisaronu en 2010.

Menu

TRAFIC