Dauphins proches de l’hypothermie à l’Oscar Delphinarium

Dauphins proches de l’hypothermie à l’Oscar Delphinarium

Le prestigieux Oscar Dolphinarium qui fait la fierté des habitants de Truskavets en Ukraine a subi une grave panne de courant lors d’une vague de température hivernale, le mercredi 13 décembre dernier.
Brusquement, l’électricité a été coupée dans tout le quartier et les mammifères marins enfermés dans les bassins du delphinarium ont commencé à être menacés par une sérieuse hypothermie.

Heureusement, une unité de pompiers et arrivée rapidement sur les lieux. Avec l’aide d’un générateur Geko-20, « ils ont pu fourni de l’électricité au delphinarium pendant près d’une heure » a déclaré le service d’urgence de l’Etat. Les secouristes ont déclaré qu’ils avaient vu huit dauphins et six otaries dans le delphinarium, bien prêts d’être pris dans la glace ! ».
L’article ne précise pas si le courant a été rétabli par la suite, mais on peut le supposer.  Voilà cependant qui est bien triste pour un delphinarium du Groupe Oscar ! 

 

 

Le delphinarium « Oscar » de Truskavets est en effet l’une des trois succursales d’une même chaîne, la compagnie Oscar qui opère en Ukraine. On le considère comme la principale attraction principale d’une ville « accueillante et écologique ». Mais il faut dire que Truskavets est la seule région un peu récréative de l’ouest de l’Ukraine, une région proche de la Pologne, dans un pays brisé par la guerre civile mais surtout par à une pauvreté endémique due à la corruption légendaire des édiles locaux.

Le delphinarium affirme que son «projet » sur les meilleures pratiques étrangères.
Malheureusement, la « piscine en forme de haricot » dont il vante les mérites n’est plus utilisée depuis les années 80 dans les delphinariums européens. Trop de delphineaux s’y faisaient broyer par les adultes contre les murs courbes en époxy.
Dans les trois delphinariums de la chaîne, les visiteurs ont la possibilité d’entrer en contact intime avec les cétacés. Des séances de thérapie avec les dauphins sont également organisées, « très efficaces », affirme le delphinarium, « dans le traitement des enfants atteints de paralysie cérébrale et d’autisme ».

 

Thérapie, le mot magique qui fait tinter les tiroirs caisses !

L’Ukraine compte aujourd’hui 8 delphinariums :
Les 3 delphinariums OSCAR à GenicheskKirillovka et Truskavets.
Les 4 delphinariums NEMO à Berdyansk, Odessa, Kharkov etKiev. Ce groupe a été fondé par Andrei Kalganov, un ancien de la marine de guerre soviétique, qui a dressé des centaines de dauphins soldats au temps glorieux de l’URSS.
Le delphinarium Watercolor à Skadovsk.

Des dauphins sans origine claire

Le mystère le plus total pèse sur l’origine des mammifères marins de l’Oscar Delphinarium de Truskavets.
Aussi bien d’ailleurs que sur tous les autres dauphins captifs en Ukraine. En revanche, il semble que des compagnies telles que Nemo ou Oscar n’ont aucune difficulté à fournir tous les documents officiels qu’on veut, lorsqu’elles vendent des attractions aquatiques clés sur porte en Egypte, au Maroc ou au Pakistan.
La totalité de leurs dauphins serait née en captivité, une assertion évidement tout à fait fantaisiste quand on voit les vrais chiffres des naissances en bassin, extrêmement rares en Ukraine.

Qui sont alors ces huit dauphins de l’Oscar Delphinarium qui ont failli mourir de froid ?
Viennent-ils de la Mer Noire, comme ce couple retrouvé dans un hangar obscur à Krasnodar  et décédé peu après ? Ont-ils plutôt été achetés à Taiji au Japon et blanchis en Chine ? Ont-ils servi à sortir de l’argent sale de Russie, afin d’être réinvestis ensuite dans l’un ou l’autre delphinarium russo-marocain ?
On chercherait en vain la moindre information à propos de ces malheureux sur les sites commerciaux de la firme. Mais tant que la Mer d’Azov et la Mer noire resteront accessibles aux trafiquants, tant que les autorités russes et ukrainiennes continueront à toucher des dessous de table avec ce trafic mais surtout, tant que le grand public continuera à trouver drôle le spectacle de la souffrance, les cétacés n’ont pas fini de mourir de froid dans les anciens pays de l’Est !

 


L’horrible vérité sur les delphinariums russes

 

Gelendzhik: le pire delphinarium au monde !