Deux dauphins turcs sauvés par des expatriés anglais

Mai 2012

Deux dauphins turcs sauvés par des expatriés anglais

Une extraordinaire mission de sauvetage vient d’être organisée par l’association Born Free, au terme d’une campagne menée par des expatriés anglais.
Les visiteurs étaient depuis longtemps choqués par le sort de Tom et Misha, deux dauphins avec lesquelles il était possible de nager pour la modique somme de £50 au centre de loisirs de Hisaronu en Turquie.
Le delphinarium local y est plus petit qu’’un court de tennis et contient un niveau toxique de chlore et de bactéries dangereuses.
Shirley Galligan, de l’’association Born Free, a déclaré à ce propos :

“ »Nous ne pouvions tolérer que ces mammifères marins captifs y meurent dans des conditions aussi cruelles ! Grâce au soutien du
public, nous sommes déterminés à les renvoyer là d’où ils viennent, c’est à dire la mer libre à laquelle ils appartiennent ! La situation est désespérée. Cette piscine répugnante n’est certainement pas la place où devraient vivre de si splendides créatures ! »
Born Free a donc négocié avec les propriétaires de ce petit delphinarium minable et les autorités locales afin d’obtenir le droit de prendre soin de ces deux grands dauphins
“

En étroite collaboration avec deux experts de la vie marine, John Knight et Doug Cartlidge ainsi que de toute une équipe déléguée par le groupe  de plongeurs «British Divers Marine Life Rescue»,
Born Free est en train de préparer les cétacés à un premier transfert vers une réserve mieux adaptée, où ils pourront être déconditionnés
et, si possible, réintroduits en milieu naturel.

Born Free attendait encore, ce lundi, les documents légaux indispensables pour assurer à ces deux dauphins une libération complète. Leur déplacement depuis la côte ouest de la Turquie prendra cinq heures, un voyage qui pourrait se révéler pénible aux deux captifs.
Un article de Donal MacIntyre


On s’en doutait un peu, c’est un certain Aleksandr Kuznetsov, citoyen russe, qui est le propriétaire ces deux dauphins détenus dans une petite piscine à usage humain avec la complicité du maire de la ville, Keramettin Yilmaz.

Keramettin Yilmaz

Mr Kuznetsov, avait déclaré au moment du transfert : « Hisaronu avait besoin de quelque chose comme ça, tout comme les touristes ont besoin de bars et de restaurants ».


Pitié pour les dauphins du Bodrum Dolphin Park