Écume est morte au Marineland d’Antibes

ecume10

Écume en spectacle en 2011

1/3/2013

Écume est morte au Marineland d’Antibes

 

Le Marineland d’Antibes a annoncé sur sa page Facebook le décès du dauphin Écume.
« La Direction et le personnel de Marineland ont la tristesse d’annoncer le décès cette semaine d’un des animaux à l’origine du succès du parc. Le dauphin Ecume nous a quitté le mardi 26 février après 28 ans passés à Marineland. 
Ecume faisait partie du groupe d’animaux ayant participé dans les années 1980 au film de Luc Besson « Le Grand Bleu ». Le nom de Joséphine est toujours associé à ce film, mais Ecume a tourné également de nombreuses scènes, car les deux animaux travaillaient en « binôme ».
Nous nous souviendrons toujours d’elle comme d’un animal sociable, doux et toujours partant pour les jeux et les caresses. Ecume s’entendait bien avec tous les animaux qu’elle rencontrait, y compris les otaries qu’elle a longtemps côtoyées, et Joséphine l’avait choisi comme « marraine » de son premier bébé premier. Elle continuera à vivre longtemps parmi nous au travers de sa fille Anya… »

Aucune information n’est donnée sur la cause du décès, survenu à l’âge de 32 ans.

Ecume est née libre vers 1981.
Elle fut capturée le 27/09/1985 à Mississipi Sound (USA), probablement par Moby Solangi, et transportée directement dans les bassins d’Antibes, en même temps que son amie Aurore.
Aurore est morte en 2005, quelque jours après son nouveau compagnon Tex, qu venait d’arriver. Aucune précision n’a jamais été donnée non plus sur ces décès mystérieux, contemporains de l’ouverture du « lagon de rencontres ». Il se chuchote que ce plan d’eau surchauffé est recouvert d’un revêtement plastique, que les dauphins arrachent puis avalent par ennui.

Ecume aura donc tenu quelques années de plus. 
Selon les critères des prisons aquatiques, et surtout de Marineland, il s’agit là d’un dauphin «âgé». En fait, Ecume aurait pu vivre encore 30 ans de plus dans l’estuaire du Mississipi, au lieu de traîner une existence d’esclave dans une piscine trop bleue. Sa disparition est affligeante à plus d’un titre, mais aussi inquiétante.
Elle signifie que peu à peu, les dauphins fondateurs sont en train de disparaître dans l’Europe entière.
Faute de naissances en bassin suffisantes et viables, l’Industrie de la captivité européenne va se voir contrainte de procéder à de nouvelles captures ou à des nouvelles importations de cétacés, soit directement à partir des eaux européennes, soit indirectement, comme le fait aujourd’hui SeaWorld en commandant des orques fraîches aux Russes ou un dauphin au Japon.

Sous la pression de lobbies aussi puissants qu’Aspro Ocio, Parques Reunidos ou la Compagnie des Alpes, nul doute que l’Union Européenne ne restera pas sourde aux demandes de modifications législatives en la matière, dès lors que celles-ci assurent des profits commerciaux importants dans une Europe en crise.

marineland dauphins

Ecume et Joséphine, toutes deux mortes depuis

Joséphine, le dauphin du Grand Bleu