Février 2002 : derniers combats pour Iris

Iris à Anvers

Derniers combats pour Iris à Duisburg 

Nouveaux mouvements  de solidarité en faveur d’iris 

la pétition de Caroline

La pétition de Tiphaine

Références

Iris et ivo à Duisburg

lastiris.jpg

(Attention : ce texte ayant été rédigé en 2002, la plupart des liens externes qui y sont mentionnés sont morts.
Comme Iris, en mars 2003…)

 

Février 2002
Nouveaux mouvements  de solidarité en faveur d’iris

Depuis quelques mois, et malgré l’absence notoire de nouvelles récentes à propos de son état de santé actuel, la situation de la delphine d’Iris semble susciter un nouvel élan de sympathie et de solidarité à une très large échelle.

Ainsi, la pétition en faveur d’Iris que Caroline Legrand a rédigée, et
Herma Caelen traduite en allemand et largement diffusée, connaît aujourd’hui un succès croissant au niveau international.

Pas moins de 2.100 personnes avaient déjà signé cet appel émouvant en date du 19 mars 2002, parmi lesquels Annelise Sorg, de l’association No Whale in Captivity à Vancouver.

Par ailleurs, des sites de plus en plus nombreux font aujourd’hui allusion au cas tragique de notre amie à nageoires et non des moindres.
Pam Love the Whales nous offre comme toujours une vision merveilleusement esthétique de l’événement, Animal-Net met la
photo d’Iris en première page d’accueil, SOS Dauphins Québec  nous en parle en musique, tandis que Ric O’Barry, l’ancien entraîneur de Flipper et meilleur spécialiste actuel des question liées à la réhabilitation, consacre à son tour sur son site une page fouillée à propos du problème que nous pose Iris.

On notera notamment que la journaliste Hélène O’Barry conclut dans son article qu’en dépit de l’importance du mouvement pour aider la delphine iris et de la valeur symbolique que cette lente agonie porte en elle, Iris n’en finira pas moins ses jours, selon toute vraisemblance, au delphinarium de Duisburg.
Il s’agit là d’un avis d’un expert que l’on ne saurait donc négliger.

Mais à quoi bon dès lors, toutes ces pétitions, toutes ces protestations menées depuis tant d’années, ces demandes de rencontres, ces rendez-vous avortés avec la direction du Zoo si une remise en mer est impossible ?

A quoi bon cette surveillance constante de plusieurs années, ces campagnes sans fin ? A quoi bon ces élans de générosité en faveur de notre pauvre delphine ? Tout cela n’aurait servi à rien ?

Il serait bon ici de clarifier une fois pour toutes notre position –
c’est à dire celle du gestionnaire de ce site (YG) – et de rappeler le sens même du combat qui est mené :
Cette dernière campagne en faveur d’iris n’a pas aujourd’hui pour but principal de condamner la politique du zoo de Duisburg ni l’institution scandaleuse des delphinariums , ce que nous faisons ailleurs sur ce site, mais bien de sauver, tout simplement et de manière très concrète, un seul individu d’une mort annoncée, sinistre et humiliante.

Iris n’a qu’une trentaine d’années, elle peut vivre bien plus, nous l’avons assez répété. Même si son monde n’est rien d’autre qu’une prison, personne n’a envie de mourir et Iris pas plus que quiconque.
Nous voulons la sauver, allonger son temps de vie et lui rendre la vie plus heureuse.
Mais comment ?

Plusieurs solutions s’offrent à nous, des plus réalisables aux plus  » oniriques »

1. Solutions immédiates sans frais excessifs pour le Zoo.
Nous évoquons dans un autre texte les diverses méthodes qui pourraient être appliquées pour stimuler Iris et lui rendre le goût de la vie. Nombre d’association de défense des dauphins s’opposent à ce genre « d’améliorations des conditions de captivité » (Environmental
Enrichment ), estimant qu’elles cautionnent l’existence des delphinariums et permet leur perpétuation.
Ce n’est pas faux mais si l’on se place du point de vue du dauphin captif et d’Iris en particulier, toute amélioration est sans doute la
bienvenue.

Nous déconseillons bien sûr toute médication psychotrope mais nous croyons qu’un programme scientifique fondé, par exemple, sur des séances d’interactions croisées telles que les mène le Project
Delphis
à l’aide d’un écran tactile infra-rouge de type Carolltouch installé au fond du bassin ou tout autre programme de stimulation intellectuelle intense sortirait à coup sûr Iris de sa dépression. C’est
également l’avis des promoteurs de ce projet et d’autres similaires, auxquels nous consacrons d’ailleurs une page plus détaillée.
Lire : Le projet Delphis applicable à Duisburg ?

Rappelons aussi que l’Association Américaine des Zoos et Aquariums recommande ce type de pratique et consacre de nombreuses pages aux techniques de l’Environmental Enrichment (EE).

Après avis du « Behavior and Husbandry Advisory Group », ce critère de qualité sera d’ailleurs ajouté aux standards
nécessaires d’accréditation pour les Zoos américains dès 2002.
Il est donc pour le moins curieux que le Zoo de Duisburg fasse la sourde oreille à ces propositions minimales et vivement  encouragées par la profession.

2. Solutions à moyen terme
La mise en place de « lagons de retraite » dans des marais salants aménagés d’Espagne, de France ou d’Italie permettrait à une importante population de « vieux dauphins » d’y bénéficier de conditions de vie meilleures.
Là aussi, ces solutions sont proposées par les Zoos eux-mêmes en faveur de nombreux animaux mais jamais pour les cétacés. Songeons aussi que ces « lagons » ne sont pas sans danger potentiel : la tentation serait grande pour certains commerciaux d’en faire de nouveaux petits « Eïlats » avec spectacles et thérapie.
Il va sans dire également que les séances d’apprentissage d’un
« langage sifflé commun » pourraient parfaitement se poursuivre dans ce cadre et de manière plus performante.  Plus tard encore, c’est en pleine mer, à partir d’un bateau-laboratoire, que de telles séances auront lieu….

3. Solutions à long terme
La remise en mer d’Iris a été longtemps envisagée, à une époque où
cela était possible.
Aujourd’hui, vu son état d’épuisement et les très longues années passées en compagnie des hommes, on peut douter en effet qu’elle survive à tout nouveau déplacement.
Les transports hors de l’eau sont extrêmement traumatisants pour les dauphins captifs et par ailleurs Iris a reconstitué un semblant de vie social, même ténu, dans le petit bassin de Duisburg.
L’envoyer seule ailleurs, loin de son fils et de ses amies, la tuerait également à coup sûr.
C’est donc tout le bassin et son contenu qu’il faudrait réhabiliter, Iris, Ivo, Pepina, Daisy et tous les autres cétacés de Duisburg.

Il s’agit là d’une opération très coûteuse, difficile, que seul un vrai miracle pourrait concrétiser !
Mais pourquoi pas ? Les miracles adviennent souvent quand on fréquente les dauphins de près.
Supposons par exemple que Britney Spear, la chanteuse pop très en vogue aujourd’hui, se soucie brusquement d’Iris au lieu d’aller nager avec les captifs de Dolphin Quest.
Ou Bill Gates, ou Michaël Jackson…..et qu’ils se décident à y consacrer les millions nécessaires !
Alors, oui, bien sûr, en quelques semaines, on installerait un lagon intermédiaire, en quelques mois, on rendrait vie et santé à tous nos dauphins et au bout d’un an, grand maximum, ils nageraient tous joyeusement dans les eaux vertes du Golfe du Mexique !
Missy, Rocky et Silver avaient eux aussi de lourdes années de prison derrière l’aileron, et pourtant, leur réhabilitation n’a posé aucun problème.
Mais à l’époque c’était l’Aga Khan et la Fondation Bellerive qui finançaient généreusement cette magnifique opération !

Nous comprenons aisément l’irritation du Zoo de Duisburg devant un tel discours et une telle argumentation, sans pour autant la juger pertinente.
Pour les responsables de cette structure, comme pour une grande partie de l’opinion publique, le sort d’iris n’a rien de tragique : elle bénéficie selon eux du meilleur traitement possible dans les circonstances actuelles et on ne saurait en faire davantage.

Ce n’est pas notre avis ni l’avis de quiconque se donne la peine de visiter les lieux, de regarder Iris et d’interpréter son attitude corporelle avec un regard d’éthologue.
Cet  » animal  » n’en peut manifestement plus, elle est en train de se laisser aller et personne ne lui vient en aide ni ne tente sérieusement de la tirer de là.

Nous savons que des milliers de dauphins meurent chaque jour dans les filets dérivants, nous savons que des milliers d’autres sont
tués, chassés, capturés sans vergogne par des brutes sanguinaires un peu partout dans le monde et nous agissons de toutes les manières afin que ces massacres
cessent.

Mais cela n’enlève rien au fait qu’aujourd’hui, maintenant, à l’heure où vous lisez ces lignes, il y a quelque part dans un obscur petit zoo de la Ruhr, une delphine qui connut autrefois la mer et qui se meurt de désespoir et d’ennui.
Et pour nous, cette souffrance-là est aussi digne de respect que n’importe quelle autre….

Top

Références

 

Le Projet Delphis et la question  de l’Environmental Enrichment
à l’usage des dauphins captifs
http://www.earthtrust.org/delphis.html

The Ethics of Keeping Whales and Dolphns captive, by Eric Hoyt
http://www.pbs.org/wgbh/pages/frontline/shows/whales/debate/ethics.html

Communiquer avec les dauphins : le plus grand défi du 21eme siècle ?
http://www.wadedoak.com/projectinterlock.htm

Pour en savoir plus sur les techniques « d’enrichissement de la vie au Zoo »

Second Nature: Environmental Enrichment for Captive Animals
Published in 1998 and edited by Dr. David Shepherdson,
Dr. Jill Mellen and Dr. Michael Hutchins, Second Nature debates the
theoretical bases of environmental enrichment, discusses its role in
animal conservation and welfare, and encourages its development and application in captive management, husbandry and training.

http://www.xmission.com/~hoglezoo/enrich.htm
http://www.zooregon.org/cards/Enrichment/enrich.htm
http://www.well.com/user/elliotts/smse_enrich.html
http://www.iwec.org/enrichment.htm
http://www.lazoo.org/elephants/b-e.html
http://www.arkanimals.com/WildSide/Elefnt6.html

Pour en savoir plus sur la réhabilitation des dauphins captifs et les centres de retraite pour animaux de spectacle

La réhabilitation des orques et dauphins captifs en question :
dossiers complets sur le site « A Whale of a Business »
http://www.pbs.org/wgbh/pages/frontline/shows/whales/interviews/hall1.html

Protocole de réhabilitation
http://www.pbs.org/wgbh/pages/frontline/shows/whales/etc/protocol.html

Réhabilitation de Turbo, Ariel et de quelques autres par Ric O’Barry et le WSPA

http://www.wspa-americas.org/dolphins-html/dolphins_wspa_history.htm

Ariel et Turbo, libres enfin !
http://www.wspa.ca/dolphins/guatemala.html

What happened to the Atlantis Marine Park dolphins released into the wild 10 years ago ?

http://www.thewest.com.au/20011207/features/tw-features-home-sto31832.html

Liste de tous les centres pour animaux de cirque et autres rescapés des zoos
http://www.animalhotline.com/Sanctuaries.htm

Association regroupant les sanctuaires de ce type
http://www.taosanctuaries.org/about.htm

Elephant sanctuary
http://www.elephants.com/

Liste des centres de retraite pour chimpanzés
http://www.aesop-project.org/Primate_Sanctuaries/Sanctuaries.htm

Ours captifs réhabilités
http://www.wspa.com.au/03campaigns/libearty/06libearty_hungary.html

Même le Cirque Ringling Bros. and Barnum & Bailey
prend soin de ses vieux animaux à la retraite !!
http://www.ringling.com/AmazingAnimals/answer/answer.html
http://www.elephantcenter.com/

Top

La pétition de Caroline 

Dauphin : objet de l’homme ?

Cette pétition peut être signée en anglais sur le site
http://www.thepetitionsite.com/takeaction/959437581

Prétextant offrir un superbe « show  » pour nos enfants (les parents
sont bien sûr les bienvenus), appâtés par des poissons qu’on leur tend – unique pitance qui leur sera offerte – le ventre vide, les dauphins vous montreront leurs plus beaux tonneaux et cabrioles.

Ils ont l’air heureux de  » jouer « , détrompez-vous, ce n’est rien
d’autre que la « promenade du prisonnier ».

Mais une fois le spectacle terminé, qu’est donc la réalité ?

Elle s’appelle Iris, Delphine de 31 ans, Maman de Ivo, incarcérée au Zoo de Duisburg, mise à mort par le Dr.Frese qui n’est autre que son propriétaire.

Il ne reste d’elle qu’une image insoutenable, masse sombre immobile flottant entre deux eaux.
Un Aileron mou, presque couché, surmonte la bosse d’un dos qui émerge.

Epuisée par plus de vingt ans de vie captive qu’ont ponctué d’innombrables décès, brisée par la perte de son dernier enfant, Iris s’en va.

Iris pourrait encore enfanter et vivre vingt ans de plus si elle était en
liberté. A Duisburg, elle sera sans doute morte d’ici quelques semaines.

Le dauphin est un animal qui souffre en captivité au point de se laisser mourir.
Au nom de quoi, les hommes amènent-ils ces cétacés dénués de toute agressivité à la mort sans leur épargner la moindre agonie ?

A ce jour, aucune loi n’interdit ces mises à mort, et cela malgré les pertes considérables dues à ces privations de liberté.

Nous ne pouvons rester muets face à de telles atrocités… Regroupons-nous pour essayer de  » libérer  » Iris et Ivo, si c’est trop tard pour elle, nos efforts ne seront pas vains, peut-être grâce à elle, d’autres vies seront sauvées.
Cette pétition sera envoyée au Zoo de Duisburg, à l’attention de Mr.Frese.

« Relâchez Iris et Ivo, offrez-leur de terminer leur vie décemment en liberté eux qui vous ont tant donné  »

 

http://www.thepetitionsite.com/takeaction/959437581

La Pétition en Allemand
Traduction Herma Caelen

Man gibt vor, unseren Kindern ein wundervolles Erlebnis zu bieten (wozu natuerlich auch die Eltern eingeladen sind), wenn Delfine ihre schoensten Kunststuecke vorfuehren. Die Tiere machen einen gluecklichen und spielerischen Eindruck, aber man darf sich nicht taeuschen lassen, denn tatsaechlich haben sie Hunger und verdienen sich durch die Vorstellungen ihre Fischration.

Aber was passiert wirklich, wenn die Vorstellung vorbei ist?

Sie heisst Iris und ist ein Delfin von 31 Jahren, Mutter von Ivo, eingesperrt im Zoo von Duisburg und von ihrem
Besitzer, Dr. Frese, zum Untergang verurteilt. Nichts mehr als ein dunkler Schatten, treibt sie fast liegend im Wasser. Von zwanzig Jahren Gefangenschaft, in denen sie viele ihrer Freunde verloren
hat, ist sie erschoepft und gebrochen vom Verlust ihres letzten Kalbes.

In der Wildnis koennte sie noch zwanzig Jahre leben, aber in Duisburg wird sie mit grosser Wahrscheinlichkeit in einigen Wochen tot sein.

Ein Delfin leidet derart in Gefangenschaft, dass er seinen Lebenswillen verliert und
stirbt. Mit welchem Recht treiben Menschen diese Tiere, denen jede Aggressivitaet
fehlt, immer wieder in einen langsamen Tod? Bis heute gibt es kein Gesetz gegen dieses qualvolle
Toeten, und das trotz betraechtlicher Verluste, die durch die Gefangenschaft immer wieder zu verzeichnen sind.

Wir koennen angesichts dieser schrecklichen Tatsachen einfach nicht mehr schweigen. Wir wollen Kraefte buendeln und so fuer die Freiheit von Iris und Ivo kaempfen. Falls es fuer Iris auch zu spaet sein koennte, so werden unsere Anstrengungen doch nicht umsonst sein, denn sie werden beitragen zur Rettung anderer
Tiere.

« Freiheit fuer Iris und Ivo. Geben Sie jenen, die Ihnen schon so viel geopfert haben, die Moeglichkeit, ihr Leben wuerdig und in Freiheit zu beenden! »

http://www.thepetitionsite.com/takeaction/959437581

Top

retour

Accueil

La pétition de Tiphaine
96 signatures à ce jour sur support papier
Sauvons Iris

Nous, signataires de la présente pétition demandons au directeur du zoo de Duisburg de tout faire pour sauver Iris en adoptant l’une de ces trois solutions : sa libération immédiate,
son transfert en lagon de retraite ou à défaut, une amélioration rapide de ses conditions de détention actuelle, incluant : visiteurs de prison réguliers, stimulations accrues, nouveaux exercices, apprentissage d’une langue intermédiaire, musique douce diffusée dans son bassin, etc.

Copier-coller ce message
et le retourner signé à 
Tiphaine
Yvon Godefroid
avec mention de
Prénom, Nom, Localité et Pays.

Ou encore, si vous désirez faire circuler cette pétition sur support papier dans votre région, merci de vous adresser à :

Tiphaine

Top

Retour