Gorilles et chimpanzés du Zoo d’Anvers

anvers-gorille4-2012.JPG




Gorilles et chimpanzés du Zoo d’Anvers

Une colonie de chimpanzés tourne en rond et se bat dans les cages exiguës du Zoo d’Anvers.
Pas de bébés, pas de gazon ni de petite île où se dorer au soleil en sentant le vent soulever vos poils. Aucune pâquerette à cueillir. Aucun arbre où grimper.

Juste à côté, 5 gorilles se morfondent d’ennui dans un environnement similaire.
Leurs enclos vitrés qui donnent sur l’extérieur sont décorés de termitières en béton et d’agrès, d’où pendent quelques tonneaux. Les singes s’exhibent là aux yeux des spectateurs, mais ils se déplacent peu. Des heures durant, un gorille reste là, assis le regard perdu dans le vide, à soulever du foin sans conviction et à contempler un brin de paille.

Quel avenir pour ces hominidés supérieurement intelligents, dont on défend ailleurs les droits devant un tribunal, comme «personnes non-humaines » ?
Vont-ils mourir là, au fond de leur sous-sol construit dans les années 50 ? Vont-ils enchaîner des journées identiques, sans fin, sans but, sans projet, jusqu’à ce que l’âge les emporte ?
Ne pourrait-on leur offrir au moins une télévision avec télécommande, où ils se passeraient des documentaires animaliers et des jeux vidéos ? Des journaux illustrés ? Et pourquoi pas, l’apprentissage de l’AMESLAN pour pouvoir communiquer via Internet avec d’autres singes parlant depuis des zoos lointains ?

Mieux encore, le Zoo d’Anvers ne ferait-il pas oeuvre de charité s’il décidait d’envoyer ses chimpanzés dans un sanctuaire pour grands singes tel que Save The Chimps en Floride ? Et ses gorilles dans un zoo un peu mieux adapté à leurs besoins ?
Une chose est sûre : on ne peut pas les laisser comme cela…

 

save-the-chimps2

Save The Chimps en Floride. Les grands singes sauvés des laboratoires ou des zoos pourris y bénéficient d’un climat tropical toute l’année.

 


LES CHIMPANZES DU ZOO D’ANVERS

Shirley, femelle , née en 1978. Capturée.
Judy, femelle, née en 1977. Capturée.
Chita, mâle, né en 1987. Capturé.
Jamie, mâle, né en 1989. Lieu d’origine : Zoo de Dublin.
Siri, femelle, née à Anvers en juillet 1991.
Tuma, mâle, né à Anvers en avril 1992.
Tambuzi, mâle, né à Anvers en octobre 1992.
Arnold, mâle. Age inconnu. Capturé.
Longtemps utilisé pour des tests sur l’hépatite par des chercheurs de la KUL.
Isolé à Plackendael avec Philip puis réintroduit dans le groupe d’Anvers grâce à l’intervention de Gaia.

Maike capturée vers 1983. De retour elle aussi après bien des mésaventures et très fatiguée.

anvers-chimpanzees2-decembre-2013

Le quotidien des chimpanzés : un insondable ennui…

Voilà bien des années que la situation des grands singes au Zoo d’Anvers nous interpelle.
Voilà bien des années aussi que des éthologues plaident pour que chimpanzés et gorilles puissent y bénéficier d’un environnement mieux adapté à leurs besoins physiques et psychiques.

Ailleurs en Europe ou aux USA, dans les zoos les mieux tenus, un espace gazonné au grand air est considéré comme un minimum vital pour nos plus proches cousins.
Un minimum, car dans les grands sanctuaires construits à leur intention aux USA ou en Afrique, il ne s’agit pas de simple gazon mais également d’espace immenses et d’une quantitié d’activités ludiques et sociales qui rendent leur vie plus proche de celle des vrais grands singes.

Le climat n’arrange rien.
En Belgique, les animaux issus de pays subtropicaux sont enfermés près de huit mois de l’année dans des locaux à l’abri du froid. On frémit à l’idée du temps que les orang-outans du Monde Sauvage d’Aywaille passent dans leur casemate minuscule en hiver, ou bien les bonobos de Planckendael dans leur salle de bains souterraine !

Bonobos de Planckendael en été

chimp-bonobo-planckendael-hiver

Bonobos de Planckendael en hiver

 

Sans doute, depuis les années 50, le Zoo d’Anvers a-t-il réalisé d’indéniables progrès.
Les chimpanzés ne sont plus enfermés derrière des barreaux, ils ne reçoivent plus de nourriture des visiteurs et ne meurent plus de pneumonie à la chaîne. De nombreux agrès et même quelque rares jeux d’intelligence ont été ajoutés. Des touffes de paille leur permettent désormais de faire leur nid le soir.  Il ne fait aucun doute non plus que les soigneurs entretiennent des liens d’amitié très forts avec leurs détenus. Ils font tout ce qu’ils peuvent pour leur rendre la vie plus douce. Mais les crédits manquent pour améliorer leur habitat et peut-être la volonté, à un plus haut niveau.

L’espace dédié aux grands singes d’Anvers est notoirement insuffisant.
L’enrichissement environnemental y reste pauvre, malgré quelques efforts louables. Les grands singes s’entassent les uns sur les autres dans des pièces verdâtres percées de portes arrière d’où les gardiens leur jettent des pommes pour les calmer. On les voit rarement bondir dans leurs agrès ou jouer avec leurs tonneaux. Ils passent leur temps à se bagarrer, à hurler et à se poursuivre. Il semble qu’un seul dominant, Arnold, mène la troupe d’une poigne de fer depuis quelques années. Mais ici, un renversement de pouvoir sous la pression de nouvelles alliances – comme c’est l’usage chez les chimpanzés libres à intervalles réguliers –  semble impossible à imaginer avec un aussi petit nombre d’intervenants.

chimps-anvers-2014
Dans cet univers de cages communicantes, il n’y a pas de ligne de fuite, aucun arbre où grimper et se faire tout petit, aucun frère ou cousin pour former une alliance. C’est le passage à tabac permanent des faibles. On notera par ailleurs que le zoo n’enregistre plus de naissances de chimpanzés depuis 1992. Quinta n’a fait que passer en 1990. On voit mal en effet comment une maman pourrait élever son petit dans un environnement aussi brutal et confiné. Les griffures, les poils arrachés et les morsures sanglantes dont s’ornent leur nuque attestent de la violence des conflits.

anvers-chimpanzees-dos-griffe-small

Le dos griffé d’un dominé

 


LES GORILLES DU ZOO D’ANVERS

En 2016, 5 gorilles sont enfermés au Zoo d’Anvers.
Il s’agit de Victoria, une femelle, née au Zoo le 9 juin 1968.
Elle cohabitait avec le mâle Kumba, mort en 2015 et remplacé par le mâle Matadi, ainsi qu’avec les femelles Amahoro et Mambele.
Enfin, « arrivée le 16 septembre 2014 du Zoo d’Heidelberg, le gorille des plaines de l’Ouest Kiki a rejoint le groupe anversois qui compte désormais cinq individus. A Heidelberg, Kiki n’arrivait pas à trouver ses marques. Après une naissance difficile, elle a développé une épilepsie, ce que ses congénères ont eu du mal à accepter».

 

anvers-gorille2-decembre-2012

Gorille et ruisseau d’urine en 2012

L’habitat des gorilles s’est un peu agrandi depuis le départ des orang-outans en 2011.
Mais il s’agit toujours d’une véranda sans air frais ni gazon ni soleil sur la peau, où l’on patauge dans sa propre urine et de pièces en sous-sol. Ces bons géants sont de nature paisible, nous avons là un mâle stérile et son harem, et au moins ne se battent-ils pas ! Leur principale souffrance reste un ennui pesant, l’absence d’accès à la moindre verdure et la pauvreté ahurissante de l’enrichissement environnemental qui leur est accordé. Ici non plus, pas de télévision, pas d’apprentissage de langages signés, pas de jeux vidéos. Rien. Il s’agit sans doute que le public ne perde pas de vue qu’il s’agit «d’animaux» et non pas d’hominidés, comme nous. Autrement, le spectacle serait trop choquant.
En 2012, le Zoo d’Anvers annonçait pourtant la création d’un enclos extérieur pour tous ses Grands Singes.
Promesse non tenue : en 2014, c’est un espace pour enfants qui a été construit à la place.

gorilleantwerp1950.jpg

La cage du gorille en 1957

 

goril1.jpg

La cage du gorille en 2001

 

anvers-gorille-kumba-dec-2012.JPG

La cage du gorille en 2014


 

EN SAVOIR PLUS SUR LES GRANDS SINGES CAPTIFS

Non-Human Rights Project

Les chimpanzés en 2011

Great Apes Enrichment Program

 Petite histoire des grands singes (Chris Herzfeld)

Chimpanzee Studbook 2009

 

anvers-chimpanzee-regard-2012.JPG

Les visiteurs sont souvent un spectacle pour les chimpanzés

 

anvers-gorille-2014-10-12-11-53-06

Dans la grande salle vitrée, sous des centaines de regards.

 

anvers-kiki-gorille-2014-10-12-11-37-10

Kiki en 2014. A quoi pense-t-elle ?

 

Gorilles sans la brume au Zoo d’Anvers