Huit dauphins venus d’ailleurs sous le feu du soleil grec

finland-oikeutta-elaimille-screen-capture

L’un des deux grands caissons d’eau qu sera chargé dans l’avion. Un dauphin éclabousse l’intérieur.

 

Huit dauphins venus d’ailleurs sous le feu du soleil grec

Une escorte de police a accompagné les camions jusqu’à l’aéroport de Tampere-Pirkkala Airport et les conteneurs ont été chargés dans la soute de l’avion cargo.
Le vol devait partir pour Athènes à 4 heures du matin dimanche, mais il a été retardé de près d’une heure. Il y a tout lieu de croire que les dauphins ont été placés sous l’effet d’un puissant tranquillisant, comme c’est l’usage lors de ces transports hautement traumatiques.

Imagine-t-on qu’aucun de ces dauphins n’a jamais quitté les bassins sous dôme du delphinarium ? 
Les deux jeunes n’ont connu que lui et les deux plus anciens y sont arrivés en 1985. Ce genre de voyage peut vous tuer et c’est ce qui advint d’ailleurs à l’un des derniers dauphins du Connyland, destiné à partir en Jamaïque et qui est mort dans son hamac.

 

finlande3

delfinaario%20särkänniemi%20tampere-pirkkala%20rahtikone

C’est LACHS, une société belge basée à Liège qui se charge du transfert cargo des dauphins.

Pourtant, le delphinarium a la conscience nette.
Le PDG du Särkänniemi Miikka Seppälä a déclaré dans un communiqué de presse que : «cette décision était la meilleure alternative pour les dauphins de Sarkanniemi. Ils disposeront désormais d’espaces de vie plus vastes et d’un personnel dévoué qu leur fournira tous les soins dont ils ont besoin. Nous avons pris l’avis d’un large panel d’experts en ce domaine et nous avons étudié toutes les alternatives possibles »

Les militants de la cause animale espéraient que les dauphins soient déplacés dans un sanctuaire naturel.
On parle de ces installations depuis des années et tout récemment, d’éminents spécialistes des mammifères marins se sont emparés du projet.
Néanmoins, comme Seppälä n’a pas tort de le souligner : « il n’existe toujours pas de maisons de retraite pour les dauphins. J’ai eu plusieurs discussions confidentielles sur ces alternatives, mais les organisations pour les droits des animaux en Finlande ou ailleurs n’ont pu nous dire à quel moment ils seraient opérationnels. Je les ai consulté et aucun d’entre eux n’avaient de solution réaliste à offrir. La relocalisation en Grèce permettra aux dauphins de Sarkanniemi de vivre sous le soleil « .

Ces propos sont choquants, dans la mesure où le delphinarium se présente en victime.
On lui promet un sanctuaire et il n’y a rien qui vient. Et pour cause ! Sans la coopération pleine et entière des delphinariums eux-mêmes, et surtout de ceux qui ferment et laissent donc plusieurs dresseurs sans emploi,  la mise en place de ces structures côtières fermées par un filet seront plus complexes et plus longues à mettre en place. Et ne parlons pas du financement qu devrait en principe revenir aux responsables de la situation : le delphinarium lui-même, qui s’est enrichi pendant 35 ans sur le dos de ses dauphins et se trouve incapable de verser un centime pour leur venir en aide.
Attendons-nous à cette attitude cynique partout où la peste de la captivité a fleuri, du moins en Europe. Aux USA, on l’a vu, l’Aquarium National de Baltimore a décidé de créer lui-même son propre sanctuaire.

National Aquarium's proposed rendering of what a potential site could look like, courtesy of Studio Gang. (PRNewsFoto/National Aquarium)

National Aquarium’s proposed rendering of what a potential site could look like, courtesy of Studio Gang. (PRNewsFoto/National Aquarium)

Quant au soleil dont vont profiter nos dauphins blêmes, il risque de les surprendre, eux qui vivaient jusqu’ici dans l’ombre d’un delphinarium fermé, comme celui de Bruges, de Duisburg ou de Kolmarden en Suède.
Il va faire chaud, très chaud sous les auvents de toile blanche tenus par-dessus les bassins trop peu profonds.  Leurs yeux grillés par le chlore et la pénombre résisteront-ils ? Leur peau supportera-t-elle la vive lumière grecque ? Ne souffriront-ils pas des fonds trop bas de leurs bassins géants ?
Mais c’est surtout leur moral qui risque d’inquiéter à terme.

grece3


Veera et Delfi ont été capturés dans le golfe du Mexique en 1984, aux alentours de l’âge cinq ans.

Ils ont su garder deux garçons : Leevi, né captif en 1993 et Eevertti en 1996. Mais ceux-ci sont malades.
En face, tous des mâles. Hermès et Jason sont deux adultes d’une dizaine d’année arrivés de Lituanie (et probablement de la Mer Noire) en 2010. C’est donc à eux que les bassins appartiennent.  Les deux très jeunes gamins Ekinox et Naska nés au parc Astérix, ne font sans doute pas le poids face à eux.
Quant à la pauvre Veera, elle aura fort à faire pour défendre sa vertu de vieille dame.

grece1

Ceci est la photo que le delphinarium d’Attica a publié pour indiquer que les 3 – pardon, les 4 – dauphins étaient bien arrivés.

Tous les dauphins devront «participer à des présentations éducatives, car le parc ne présente pas de performances uniquement à des fins de divertissement » déclare le Zoo dans un communiqué.
Comme Marineland, en quelque sorte…
En attendant, les dauphins de Finlande, de France et de Lituanie  s’en vont tout de même remplir les poches de quelques escrocs en Grèce.
Des séances d’Alpha Thérapie » à 490 euros par jour sont en effet disponibles à l’Attica Park , soit en Grèce soit à Antalya en Turquie ».
Il n’y a pas de petits profits, tout est bon dans le cochon et le dauphin captif doit rembourser l’argent qu’on investit dans son élevage de toutes les manières.
L’avenir nous dira comment cette bizarre communauté de mâles agrémentée d’une seule femelle tiendra le coup au fil des mois, sous le feu du soleil grec, à soigner des enfants malades…

coverpicFR1

L »arnaque absolue : la delphinothérapie !


Update
8/09/2016

Hier, les 4 derniers dauphins de Finlande ont rejoint les 4 autres présents à l’Attica Zoo en Grèce, à savoir Ekinox et Naska venus du Parc Astérix et les deux dauphins lituaniens d’origine Hermès et Jason.
Selon les dresseurs, la rencontre s’est bien passé. Les portes ont été ouvertes et tous les dauphins ont pu nager librement les uns avec les autres. Les dauphins ont choisi une piscine plus petite et ils ont commencé à nager ensemble étroitement.
Tous les dauphins ont passé la dernière nuit ensemble et si tout va bien, ils vont pouvoir travailler tous ensemble à partir de maintenant. D’après les observateurs, le couple Veera et Delfi, qui sont les plus âgés, se sont clairement positionné comme dirigeants du nouveau « pod ».

VIDEO


Update 
26 janvier 2017

Delfi est mort ! 

Adieu, cher Delfi ! On s’est tant battu pour toi et tes enfants !

 

Delfi, le doyen des 4 derniers dauphins captifs de Finlande récemment envoyés en Grèce, vient de mourir.

Veera et Delfi ont été capturés dans le golfe du Mexique en 1984, aux alentours de l’âge cinq ans.

Ils ont su garder deux garçons : Leevi, né captif en 1993 et Eevertti en 1996. Mais ceux-ci sont malades. Les 4 dauphins de Finlande ont été envoyés en Grèce en août 2016.
Avec eux, rien que des mâles. Hermès et Jason sont deux jeunes adultes d’une dizaine d’année arrivés de Lituanie (et probablement de la Mer Noire) en 2010. Les deux très jeunes dauphins Ekinox et Naska nés au parc Astérix et dont les mères se désespèrent de l’absence, ne font sans doute pas le poids face à eux. Il est apparu par la suite que spontanément, tous les dauphins se rangeaient sous l’autorité de la vieille Veera, matriarche improvisée et facteur de paix au sein d’un groupe hétéroclite.

Mais voilà. Tout ce soleil d’un coup, tous ces inconnus n’ont pas réussi à Delphi, qui ne trouvait plus sa place dans ce groupe.

Il n’a pas supporté.
Quel sera la prochaine victime ?


Attica : derrière le zoo grec, un français

Delphinothérapie et nage avec les dauphins

Finlande : le seul delphinarium ferme, faute de public