Induna, l’éléphant qui voulait rentrer chez lui

Induna

Induna

Voulait-il suivre simplement le doux parfum des arbres fruitiers Marula qui s’épanouissaient alors au Swaziland – ou était-il dévoré par le mal du pays et l’envie insensée de rejoindre sa famille et ses amis au National Kruger Park ?

Ce sont les questions que se posent aujourd’hui les responsables de la faune sauvage du KwaZulu-Natal à propos d’Induna l’éléphant.  Ce grand mâle âgé de 40 ans s’est en effet  échappé une nouvelle fois de la « réserve de chasse privée » de Pongolapoort, pour se diriger en droite ligne vers son pays d’origine, distant d’au moins 250 km à vol d’oiseau.

Après avoir franchi la frontière du Swaziland sans passeport le week-end passé, l’éléphant s’est orienté vers le nord, à l’ombre des monts Lebombo, avant de virer cap ouest vers la cité de Maloma.

Au terme d’une marche forcée de plus de 100km, le « retour au pays » de l’éléphant solitaire a brusquement tourné court : Induna s’est retrouvé perdu au beau milieu des banlieues humaines très peuplées de la ville de Khubutha.
Toutes les radios locales ont alors lancé des alertes pour mettre en garde les habitants contre ce « dangereux animal sauvage » égaré.

Tôt hier matin, le voyage d’Induna s’est achevée une fois pour toutes.
Des hélicoptères de la police royale de Swazi et des gardes forestiers de la réserve de Mkhaya sont intervenus pour
le ramener vers sa nouvelle réserve.

Heinz Kohrs, un vétérinaire de Pongola qui a créé la Fondation pour de l’espace aux Eléphants, a indiqué qu’il n’y avait pas d’alternative : il fallait ramener de toutes façons cet éléphant au Kwa-zulu Natal.
« C’est vrai que nous avions espéré qu’il pourait parvenir jusqu’à son but, jusqu’à chez lui, jusqu’ à son lieu de naissance, au Krüger Park .. mais les choses ne se sont pas passé ainsi « 

Heinz rappele aussi qu’Induna a déjà tenté de retourner chez lui à trois reprises, depuis qu’on l’a arraché à sa terre natale et placé de force dans la réserve de Pongola, il y a cinq ans.

Il y a deux ans, il avait fui en compagnie de son camarade, l’éléphant Inkosi.
Celui-ci fut tué par un train lors de leur folle errance.

« C’est pourquoi nous avions décidé cette fois de laisser Induna parvenir jusqu’au terme tant désiré de son expédition, plutôt que de le ramener une fois de plus par la force vers cette réserve où il ne veut visiblement pas rester « 

Des plans élaborés par Kohrs prévoyaient même que des gardes du corps auraient pu raccompagner l’éléphant à la maison, en lui garantissant le libre passage au travers des agglomérations urbaines et en avertissant les populations avant qu’il n’arrive.  Malheureusement, Induna s’est dirigé vers l’ouest, au beau milieu de zones rurales surpeuplées.
« Je ne pense qu’il aurait pu s’en sortir tout seul, au milieu de tous ces dangers, et revenir vers un itinéraire plus sûr de sa propre initiative «  a ajouté le vétérinaire Kohrs.

Aujourd’hui, Induna a donc été ramené de force, une fois de plus, dans sa nouvelle réserve de Pongola.

Jusqu’à la prochaine fois…


 

D’après un article du
Pretoria News
ELEPHANT HEADS FOR HIS OLD HOME – 250km AWAY (Tony Carnie)
Envoyé par Marc BEKOFF MARC
Wednesday, February 02, 2005 9:35 PM

Merci d’aider Induna à revenir à la maison !

Retour éléphants