Iris et Ivo, les deux derniers dauphins d’Anvers

Iris et Ivo à Anvers, vers 1998. Photo Gazet Van Antwerpen

Iris et Ivo au Zoo d’Anvers

Images rares

Les Acteurs de la Campagne Iris et Ivo 1995-2001

Le Delphinarium du Zoo d’Anvers en 1998

In memoriam : les 29 morts d’Anvers

La Capture d’Iris et d’Ivo en 1981

Quel avenir pour les dauphins d’Anvers ?

21/2/99 : Une Manifestation devant le Zoo d’Anvers

Eté 98 : Le Zoo d’Anvers ferme son Delphinarium

Iris et Ivo à Anvers...

Iris et son bébé Ivo, tels qu'on peut les imaginer peu avant leur capture en 1981.

Iris et ivo sur le site de Pam

Le zoo d’Anvers ouvre ses archives !

Copyright Antwerp zoo

Les premiers dauphins arrivent à Anvers à moitié gelés

Derniers shows solitaires d’Iris, peu avant sa mort .

 


 

Iris et Ivo à Duisburg

28 mars 2012
Iris, un symbole….


lls ont tué Iris !

De quoi Iris est-elle morte ? « De leucémie due à son grand âge », a proclamé la Presse, la bouche en coeur.
Cette maladie existe-t-elle chez un dauphin captif âgé d’une trentaine d’années (alors qu’un dauphin sauvage peut vivre soixante ans ?) Certains en doutent. Combien de cas répertoriés ? Iris ne serait-elle pas plutôt morte de désespoir ? Pour le savoir, il faudrait évidemment posséder le rapport officiel d’autopsie rédigé par le Dr Manuel Hartmann, qui a soigné puis assisté aux derniers moments de la malheureuse delphine avant de pratiquer l’analyse de ses organes  internes. Mais ce rapport n’est pas disponible en ligne. Ni sur demande…

Pour essayer de l’obtenir :

Manuel García Hartmann Manuel@zoo-vet.de    


 

2007
Dernières nouvelles d’Ivo, de son nouvel enfant et des dauphins de rivière


28/3/06
Nager en paix dans la Lumière


Ivo toujours en vie !

Iris à Anvers en 1998. Photo YG

Iris à Anvers en 1998


28/3/03 – 28/3/05
Iris et les cosmocrates


anvers-1990

Iris a vécu l’enfer toute sa vie depuis sa capture jusqu’à sa mort. Ici à Anvers dans les années 80.

Iris vient de mourir

Elle et son rejeton Ivo avaient suscité pas mal de réactions sur leur triste sort. Y compris celle du Prince Laurent.
Iris n’est plus.

Elle est allée rejoindre le paradis des dauphins. La nouvelle est tombée ce dimanche mais il semble qu’Iris ait expulsé son dernier soupir le 28 mars dernier déjà. Souvenez-vous d’Iris et Ivo…

Ces deux dauphins Tursiops avaient été capturés il y a 22 ans dans le Golfe du Mexique avec d’autres membres de leur tribu. Pendant 18 longues années, Iris (qui avait 12 ans à l’époque) et son fils vont arpenter de long en large la piscine du delphinarium du zoo d’Anvers.

Lorsque celui-ci a été fermé, ils ont été transférés au début de l’année 1999 au zoo de Duisburg en Allemagne. C’est là qu’Iris s’est éteinte. Cette femelle dauphin était véritablement devenue le symbole de la lutte pour la libération des dauphins en captivité. En effet, tout au long de ces années, Iris s’est distinguée par sa rage de survivre et par la volonté farouche de protéger son fils envers et contre tout.

Elle a toujours refusé d’exécuter le moindre show et la moindre acrobatie. Rendue dépressive par sa captivité, Iris est sans doute plus heureuse maintenant. Le cas d’Iris et d’Ivo avait suscité l’attention de l’opinion publique dans le courant des années 90. Les défenseurs de la cause animale ont tout fait pour faire prendre conscience du malheur vécu par ces mammifères marins à l’intelligence exceptionnelle.En 1998, le prince Laurent lui-même s’était associé à la lutte pour le bien-être des deux derniers
dauphins du zoo d’Anvers. A deux reprises, il avait rencontré le directeur du zoo pour plaider la cause de ces pauvres animaux. Mais malheureusement sans succès.
Alors qu’il est en voyage de noces avec la princesse Claire, cette triste nouvelle viendra sans aucun doute un peu ternir la lune de miel du Prince pour lequel, on le sait, la cause animale compte énormément.

Le cas malheureux d’Iris permet de remettre en lumière la problématique de la captivité des dauphins. En effet, le dauphin est un être intelligent, doté d’un cerveau de grande taille, d’un cortex cérébral riche en circonvolutions nombreuses. Sa vie sociale en milieu naturel est complexe, ses méthodes de chasse sont raffinées, ses modes de communication uniques dans le monde animal. Le manque de stimulations qu’il subit en captivité peut affecter gravement sa santé et l’amener à mourir bien avant l’âge. C’est ce qui est arrivé à Iris. Mais elle n’était qu’un dauphin captif parmi des milliers. Le problème est donc loin d’être résolu ».

« La Dernière heure » 17/04/2003


 

Archives Duisburg

Brèves nouvelles d’Ivo et des dauphins de rivière

Il faut sauver Ivo

Duke est mort

Sauvez Iris !

Nouvelles récentes d’Iris et d’Ivo

le résumé des événements

Le Zoo de Duisburg

Comment les aider ?

Messages d’amour pour iris

Quel avenir pour les « vieux » dauphins ?

Propaganda !

RETTET IRIS!

Enrichissement environnemental pour iris ?

Retour Sommaire


 

Campagne Iris et Ivo  1995-2003
Principaux acteurs

A big thanks to :

ALAN COOPER  qui a courageusement lancé la campagne « Iris Ivo Come Home » aux côtés d’Yvon Godefroid in 1997/1998, alors que tous semblaient alors avoir oublié les deux derniers dauphins d’Anvers.  Sans l’action vigoureuse d’Alan, Iris et Ivo seraient très certainement morts à Anvers, dans l’indifférence générale.

Doug Cartlidge, Director of the European Cetacean Organisation & Niki Entrup director of WDCS Germany qui m’ont envoyé toutes les informations relatives aux massacre insensé de dauphins à Anvers et permis de mieux appréhender toute l’horreur des delphinariums.

Ric O’Barry, qui était avec nous devant le Zoo d’Anvers, a tenté de négocier avec Mr Fred Daman, le directeur du Zoo et continue, aujourd’hui encore, à soutenir la cause d’Iris et Ivo. Ric a souvent été critiqué, mais je pense pour ma part qu’il s’agit d’un héros et d’un homme admirable.

Planète Vie
Merci à Yvan Beck d’avoir conduit et coordonné avec passion et efficacité cette aventure difficile !

SOS Grand Bleu
Merci à Jean Pierre Sidois de s’être si souvent déplacé en Belgique pour défendre cette cause.

Cetacean Freedom Network

Un grand merci au réseau international d’information CFN, grâce auquel la pression internationale fut rude.
Pour preuve : un texte tiré d’une newsletter du CSI, l’une des principales organisations américaines qui s’oppose à la captivité des dauphins et dont
le côté dramatiquement nostalgique n’échappera pas à nos lecteurs anglophones….

« Speaking of public influence, Iris and Ivo are the two bottlenose dolphins of growing celebrity that somehow survived in the Antwerp Zoo, which is about to end its dolphin display.
Four Belgian organizations have initiated an international consortium of over 50 organizations and notables, including Ric O’Barry and their own Prince Laurent for the « Save Iris and Ivo Campaign 1999 » to prevent Iris and Ivo from being sold to the Duisburg Zoo in Germany. Duisburg has a terrible history; at least 19 of 24 dolphins there have died. Whales Alive! readers may recall the effort to ensure that Duisburg did not get any river dolphins for a captive breeding program. A campaign coordinated by German organizations and assisted by local media is ensuring that Duisburg will not get Iris and Ivo either. There is a solution: A dolphinarium built in France at Port Saint Pere last year was not allowed to import any dolphins, thanks to a strong protest campaign and decision by the Environment Minister.

The vacant Port Saint Pere facility uses natural sea water and is spacious, open and modern. Pending the Environment Minister’s agreement, Port Saint Pere may become the First European Care and Rehabilitation Centre for Marine Mammals, serving both captive and stranded dolphins. No tricks. No swim-with-the-dolphins programs. Just
dolphins among other dolphins, with discreet underwater cameras in order to unobtrusively monitor their behavior. For the last 8 dolphins at Bruges, the 5 dolphins at Antibes Marineland, and the 6 dolphins (or less) at Parc Asterix, the new European Rehabilitation Center may become the gateway to freedom. Letters to the Antwerp Zoo’s Director in support of the Save Iris and Ivo Campaign 1999 would be appreciated: Mr. Frédéric DAMAN, Directeur du Zoo d’Anvers, Antwerp Zoo Royal Society for Zoology, Koningin Astridplein 26, 2000 Antwerp, Belgium. Fax: +32 (0)3/231.00.18 or +32 (0)3/202.45.50. Zoo’s web site: http://www.zooantwerpen.be/l »

Merci aussi au Prince Laurent  de Belgique
Qui s’était joint à nous au début et aurait pu faire pencher la balance en faveur d’une libération d’Iris et d’Ivo.
Merci de lui rappeler le sort de la pauvre Iris si vous lui écrivez.

Retour Sommaire Archives


Propaganda

Text about Iris and Ivo on Duisburg Zoo Website

Iris 2002 Photo privée

IRIS und IVO sind im Frühjahr 1999 aus dem Delphinarium des Zoo Antwerpen nach Duisburg übergesiedelt. Dieser Transfer zweier so wertvoller Tiere wurde auf Empfehlung der Artkommission des Europäischen Erhaltungszuchtprogrammes (EEP) für den Großen Tümmler durchgeführt. Die Kommission hat die Haltungsbedingungen für unsere Delphine wie auch deren Pflege mit dieser Empfehlung gewürdigt.

Die Tiere wurden im Rahmen des EEP vom Zoo Antwerpen ohne finanzielle Forderungen an unseren Zoo auf unbegrenzte Zeit in unser Delphinarium eingestellt! Dies ist ein Beispiel dafür, wie heute Zoologische Gärten ihre Pfleglinge nicht länger als Eigentum der Institution sondern als
ihnen  anvertraute Leihgaben der Natur behandeln.

IRIS gehört mit einem Alter von über 30 Jahren zu den ältesten weiblichen Delphinen in Europa.
Ähnlich wie bei älteren Menschen ist ihr Bewegungsdrang nicht mehr so groß wie früher. Sie verbringt  den Tag mit Fitneßübungen außerhalb der Vorführungen – immerhin erfreut man sich dann der  ungeteilten Zuwendung der Tierpfleger! – und ausgedehnten « Siestas ». Als « Grande Dame » läßt man  sich nur noch selten dazu herab, an den Vorführungen selbst teilzunehmen. IRIS verläßt auch nur  ungern ihren selbstgewählten Aufenthaltsort, nimmt dort jedoch gerne mehrere Male am Tage das « Defilée » ihrer mit ihr zusammen lebenden Artgenossen ab.
Ältere Delphindamen statten eben selbst  keinen Besuch ab, erwarten jedoch von der Delphingesellschaft soziale Kontakte.
Entgegen manchen reißerischen Beiträgen im world wide web ist der Gesundheitszustand von Iris im  Verhältnis zu ihrem Alter gut, und sie steht auch keineswegs kurz vor ihrem Ableben.

IVO ist ein Macho par Excellence und strotzt mit seinen 21 Jahren vor Manneskraft, die sich  zuchtfördernd bestätigt. In den Vorführungen glänzt er normaler Weise durch großen Ehrgeiz und  beklagt sich lauthals bei seinen Pflegern, wenn seines Erachtens z. B. ein Ball einmal zu tief hängt.
Jedoch ist er bei Geschick verlangenden Übungen den Damen weit unterlegen.  Ohne an dieser Stelle der Mystifizierung der Delphine Vorschub leisten zu wollen, ist dies widerum  sehr menschlich!

Retour Sommaire Archives 


 

Sauvez Iris !

Iris au Zoo d'Anvers en 1998. Copyright YG

Iris à Anvers en 1998

 

Avril 2002

En mars 1999, Iris et Ivo, deux dauphins Tursiops capturés dans le Golfe du Mexique en 1981 puis confinés près de 18 ans dans la piscine du delphinarium d’Anvers, ont été envoyés au Zoo de Duisburg et confiés à ses soins.
À cette époque, les responsables du Zoo d’Anvers aussi bien que les autorités politiques belges compétentes ont donné leur accord à ce transfert, convaincues que nos dauphins belges seraient accueillis dans de bonnes conditions au sein de cet établissement.
M. Philippe Jouk, le responsable du « département dauphin  » se déclarait publiquement très soucieux du bien-être de  » ses  » dauphins et affirmaient qu’à Duisburg, ceux-ci pourraient vivre
au milieu d’une nouvelle famille, dans des bassins infiniment plus grands que ceux d’Anvers, et filtrés à l’ozone.

Une nuit de 1999, Iris et Ivo furent donc discrètement emmenés jusqu’en Allemagne, avec leurs petits jouets personnels, leur hula-hoop et leur menu « Poisson gelé spécial Anvers « , auquel ils étaient habitués. Annelise, leur dresseuse préférée, a même fait le voyage avec eux pour qu’ils s’inquiètent pas trop !

En 2002, force est de reconnaître que plus grand monde ne se soucie de ces deux dauphins en Belgique ni n’essaye de savoir s’ils sont heureux ou non dans leur nouvelle « maison « .

Est-ce le cas ?
Ivo semble plutôt en bonne forme pour l’instant, mais bien entendu, le Zoo néglige d’indiquer sur son site Web du Zoo et lors des shows publics que son arrivée a suscité la mort rapide du dauphin dominant d’alors, Playboy et de son fils Duphi. Ivo est en effet un insatiable amoureux, mais il a gagné de haute lutte ses droits sur les femelles. Tous les dresseurs de dauphins savent qu’il est vivement déconseillé de confiner dans le même bassin deux mâles  adultes et dominants. Personne ne semble en avoir tenu compte en haut lieu au moment du transfert de 1999.

Quant à Iris, son sort est encore pire.
Depuis son arrivée jusqu’à aujourd’hui, cette delphine n’a quasiment jamais quitté le minuscule bassin latéral où elle s’était réfugiée avec son fils durant les premiers jours. Si pendant quelques mois, Iris a pu nager dans le bassin principal, il semble que la mort de son dernier né l’ait plongée dans une tristesse profonde. Elle s’en est retournée dans son petit coin et n’en bougera sans doute plus jusqu’au jour de sa mort.
Iris ne fait rien de toute la journée, dort la plupart du temps, tête sous  l’eau, et refuse de participer aux shows avec les autres.

Le Zoo de Duisburg explique sur son site web et lors des shows publics qu’Iris est désormais devenu une « grand-mère  » dont la seule envie est de prendre un peu de repos.
Pourtant, tous les scientifiques savent qu’aucun dauphin ne prend de «retraite». Les cétacés d’un certain âge sont certes plus calmes et plus lents, ils suivent leur tribu à distance mais ils ne cessent jamais de chasser ni d’être actifs jusqu’à leur mort.

Par ailleurs, selon l’ouvrage « Cetacean Societies : Field studies of Dolphins and Whales », (University of Chicago Press. 2000) «la longévité des dauphins libres peut atteindre 40 ans et plus pour les mâles, et 50 ans et plus pour des femelles » (Wells and Scott 1999).

Dès lors, déclarer qu’Iris est vieille et «à la retraite» est une contre-vérité anthropomorphiste manifeste. Mieux vaudrait admettre publiquement que les dauphins captifs vieillissent avant l’âge normal et qu’ils meurent plus jeunes au Zoo qu’en milieu naturel, à l’encontre de la plupart des autres animaux.

Pour nombre d’experts de la captivité, il est sans doute trop tard pour rendre Iris à l’océan qui l’a vu naître.
Et sans doute est-il trop tôt pour songer à retirer tous les dauphins captifs d’Europe de leurs bassins de contention pour les placer en lagon clos, où ils pourraient terminer leur jour au soleil et sous la caresse du vent. L’argent nécessaire à de tels projets se trouve aujourd’hui entre les mains des industriels de la captivité, qui le dépense à de coûteux essais de reproduction ou d’insémination artificielle.

Pourtant, en attendant le jour où tous les dauphins captifs pourront enfin être libérés ou placés dans des conditions d’accueil décentes, le Zoo de Duisburg pourrait apporter des améliorations radicales à la situation d’Iris et faire en sorte qu’elle ne s’enfonce pas de manière définitive dans une dépression de plus en plus profonde et dangereuse pour sa santé.
Ces mesures minimales sont d’ailleurs aujourd’hui vivement recommandées par l’American Zoo and Aquarium Association, dont dépendent largement tous les delphinariums d’Europe. http://www.aza.org/Accreditation/AccreditAdditions/

C’est pourquoi nous demandons instamment aux responsables du Zoo de Duisburg de bien vouloir prendre toutes les mesures qui s’imposent pour permettre à Iris de vivre de longues années encore et de lui donner à cette fin davantage de stimulations et d’occupations neuves qu’ils ne le font aujourd’hui. Accepter la dépression d’un dauphin de trente ans comme une fatalité «naturelle» est une forme d’euthanasie déguisée et parfaitement inadmissible.

Nous demandons aussi qu’à court ou moyen terme, tous les cétacés de Duisburg (dauphins Tursiops, bélougas, dauphins de rivière et dauphin de Dall ) soient déplacés dans un lagon de retraite – tel que celui que le Conny Land en Suisse vient de construire et qui représente le minimum du confort possible pour ces animaux marins – et que ceux qui peuvent encore l’être soient réhabilités et rendus à leur océan d’origine.

Comment les aider ?


 

 

RETTET IRIS!

Im März 1999 wurden zwei Delphine, Iris und ihr Sohn Ivo, die man 1981 gefangen und 18 lange Jahre im Delphinarium von Antwerpen eingesperrt hatte, in den Zoo von Duisburg transportiert. Sie waren die einzigen Überlebenden einer Gruppe von 29 Delphinen und daher
hatten sowohl die Verantwortlichen des Zoos von Antwerpen wie auch die zuständigen belgischen Instanzen diesem Transfer zugestimmt in der Annahme, dass die « belgischen » Delphine bessere Lebensbedingungen in der deutschen Einrichtung finden würden, die als
eine der „besten » in Deutschland gilt.

Vier Jahre später scheint es Ivo einigermassen gut zu gehen, aber für Iris (31 Jahre alt) sieht die Sache
schlimmer aus. Seit dem Tag ihrer Ankunft wurde sie fast ausschließlich in einem separaten kleinen Becken gehalten, in dem sie apathisch treibt, den Kopf unter Wasser. Auf
der Homepage des Duisburger Zoos und auch während der Vorstellungen wird dem Publikum weisgemacht, dass „Iris jetzt eine alte Oma ist, die Ruhe braucht. ».

Delphin Experten wissen ganz genau, dass solche Aussage nicht der wissenschaftlichen Wahrheit entsprechen. Gesunde Delphine benehmen sich anders; sie kennen keinen „Ruhestand ». In der Freiheit sind alte Delphine zweifellos langsamer und folgen den anderen mit einem gewissen Abstand, aber sie bleiben IMMER aktiv. Sie jagen und leben bis zu ihrem letzten Tag in der Gruppe, umgeben
von vielen Jungtieren.

Nach dem Buch « Cetacean Societies : Field studies of Dolphins and Whales » (University of Chicago Press. 2000) beträgt das Alter für freilebende Delphine 40 Jahre und mehr für männliche und über 50 Jahre für weibliche Tiere. Die Erklärung also, dass Iris alt ist und sich  ausruhen muss, ist inkorrekt. Iris ist NICHT alt, sondern sie leidet an einer Depression und an einem geradezu bedrohlichen Mangel an Stimulierung.

Nun haben mehr als 2500 Leute eine internationale Petition unterzeichnet mit der Forderung nach besseren Lebensbedingungen für Iris und Ivo, vorzugsweise in einer geschützten, natürlichen oder halb-natürlichen Lagune. Leider sind derartige Lagunen
für den sofortigen Umzug an einen Ort mit Meerwasser, Sonne und lebenden Fischen im Moment nicht vorhanden, und eine Auswilderung könnte sich nach so vielen Jahren der Gefangenschaft als riskant erweisen.

Um aber Iris trotzdem helfen zu können, sie aus ihrer Depression zu holen und dadurch ihren frühzeitigen Tod zu verhindern, fordern wir den Duisburger Zoo auf, ihr mehr Anregungen (Animal Enrichment Program) und Zuwendung zu geben. Derartige Hilfen werden auch von der amerikanischen Zoo and Aquarium Association und deren Behavior and Husbandry Advisory Group
http://www.aza.org/Accreditation/AccreditAdditions/
empfohlen und  praktiziert, z.B. von:

– Dr Diana Reiss (Wild Conservation Society), die im New Yorker Zoo ein « Animal Enrichment Program » und Bewusstseinsuntersuchungen an gefangenen Delphinen durchführt http://wcs.org/7411/?art=49328 – und Eathtrust/Project Delphis in Hawaii – http://www.earthtrust.org/delphis.html

Rettet Iris! Nichtstun ist tödlich. Dank für jede Hilfe!

Traduction Herma Caelen

 

How to help them

Retour Sommaire Archives

ivoanvers.jpg

Ivo à Anvers