Iris et Ivo, les derniers dauphins d’Anvers


Iris au Zoo de Duisburg (été 2000)

Iris et Ivo
21 ans de captivité !

* 1969
Ouverture du Delphinarium du Zoo d’Anvers.

* 1981
Arrivée de la delphine Iris (12 ans ?) et de son fils Ivo (1 an ) capturés avec un série d’autres dauphins dans le Golfe du Mexique, probablement devant les rivages du Guatemala.

* 1995 
A l’initiative de l’association Planète Verte (Sandra Van Vooren),
Alan Cooper (Cetacea Defence/UK) est invité en Belgique.  Gérard Lippert (Delphus), GAIA et l’ex-dresseur Ric O’Barry s’informent du sort des quatre derniers survivants et demandent leur libération lors d’une conférence publique très faiblement médiatisée. Le Zoo ne réagit pas.

* Décembre 1997
Constatant que la situation n’avait guère évoluée, que deux dauphins étaient morts dans l’intervalle et que les derniers n’allaient pas tarder à connaître le même sort, Yvon Godefroid, représentant le Cetacean Freedom Network en Belgique, lance une nouvelle campagne par le biais du premier site web francophone jamais consacré à la lutte contre les delphinariums. Créé en 1995 sous le nom de « Les beaux dauphins d’Anvers », ce site ne prendra son nom définitif qu’en 1996. Sa conception graphique et sa mise en ligne n’aurait pas été possible sans l’aide du tout jeune Michaël Godefroid.

Alan Cooper, à nouveau sur la brèche, prête main-forte depuis l’Angleterre et menace le Zoo d’une vaste manifestation publique d’activistes anglais.

 * Hiver-printemps 98 
Tout le réseau CFN se met en branle.
Dans un premier temps, des informations nous parviennent de France (Brigitte Sifaoui Réseau Cétacés) et d’Autriche (Niki Entrup/WDCS Autriche) qui permettent de reconstituer en détails la terrifiante histoire du Zoo et le nombre exceptionnel de ses victimes (29 morts officiellement décomptés et nommés par un rapport interne du Zoo d’Anvers).  Ces faits sont exposés publiquement pour la première fois. Un article est publié dans le magazine Le Vif-L’express.
Le public est stupéfait : « on ne savait pas ! »

Pendant ce temps, Alan Cooper continue à battre le rappel du CF.N international : des centaines de fax, de e-mails et de lettres tombent
sur le bureau du Directeur du Zoo : Mark Berman, président de la vaste organisation américaine Earth Island Institute, tente de lui téléphoner personnellement tandis que des organisations du monde entier (dont la puissante association  Zoo Check Canada) protestent  énergiquement contre le maintien en détention de Iris et Ivo. Des pétitions sont envoyées par milliers depuis l’Angleterre.
Quant au présent, site, il devient de plus en plus précis dans ses dénonciations, grâce à de nouveaux dossiers reçus du CFN sur Duisburg, Harderwijck, Bruges, etc.

* Eté 1998
Yvon Godefroid, correspondant belge du CFN et gestionnaire du premier site francophone anti-delphinarium jamais mis en ligne, est reçu par Mr Frédéric Daman qui lui demande de suspendre la manifestation prévue et de cesser sa propagande anti-captivité sur le site. L’entretien est cordial mais les positions ne changent pas. Y assiste également le Dr Eric Dachy, de Médecin sans Frontières.

Le directeur refuse toute idée de réhabilitation  – proposée alors par le « Marine Mammal Conservancy » de Rick Trout, en Floride, et non pas encore par Ric O’Barry – et fait comprendre que la delphine Iris est, pour ainsi dire, condamnée à court terme. Trop vieille, malade, trop fatiguée… On parle déjà d’euthanasie et l’on reconnaît que celle-ci a déjà été pratiquée sur la delphine Dolly, une femelle de la tribu d’Iris capturée en même temps qu’elle et qui s’est brisée le dos sur le bord du bassin.

* Septembre 98
La manifestation des activistes anglais n’a cependant pas lieu : au même moment, Gérard Lippert et Yvan Beck prennent contact et s’apprêtent à coordonner une vaste campagne au niveau belge et européen. Les associations Cetus, Delphus et Planète Vie (laquelle  prend désormais la tête des opérations) se joignent au mouvement et forment un seul et redoutable front.

Une importante conférence a lieu à Bruxelles en hiver à l’initiative de Planète Vie, suivie par  la première manifestation publique devant le Zoo d’Anvers, en présence de Ric O’Barry, qui visite les dauphins « belges » à cette occasion, et sous la responsabilité d’Yvon Godefroid.

* Hiver 98-99
Finalement, le Zoo cède et décide de fermer son delphinarium, prétendant qu’il ne dispose pas des fonds nécessaires pour de nouvelles installations.

F.Daman, le directeur du Zoo d’Anvers, accepte également de ne pas séparer la mère et le fils après 19 années de vie commune mais, malgré de véhémentes protestations, il refuse l’option d’une retraite à Port Saint Père ou toute autre formule de réhabilitation et décide d’envoyer ses deux dauphins au Zoo de Duisburg, sous le prétexte d’un obscure Programme de reproduction Européen.
Cette attitude entre en contradiction directe avec les propres  recommandations du Zoo qui, dans un document interne, indiquait qu’il ne fallait jamais mettre deux mâles adultes et dominants dans un même bassin, ce qu’on savait pourtant être le cas à Duisburg.

* Printemps 99
Iris et Ivo sont transférés à Duisburg.

* Eté 99
L’intégration se passe très mal pour les deux arrivants, que les dauphins résidents n’acceptent  pas.

* Septembre  99
Nouvelles fraîches du  Zoo de Duisburg