Le delphinarium de Bruges annonce avec joie la naissance d’un bébé dauphin !

dolfijn-moana-5

Roxanne et Moana

2 septembre 2015
Communiqué du Boudewijn Seapark

« Le Boudewijn Seapark de Bruges annonce avec joie la naissance d’un nouveau dauphin !
Mama Roxanne a donné naissance le 25 Juillet 2015, vers 6h 40 d’un « veau » en bonne santé. L’accouchement s’est passé sans encombre. Les soignants de l’équipe sont ravis de cette naissance. Dans le cadre de l’EEP, programme d’élevage européen, nous contribuons ainsi à la survie des dauphins.

Le bébé dauphin est une femelle et son équipe de soigneurs a décidé de l’appeler Moana. Ce nom est une référence à son grand frère hawaien, Moana le dauphin de l’océan. Moana reste avec maman Roxanne dans le bassin de repos du delphinarium. La mère et son veau ont ainsi toute l’intimité et le calme nécessaire. C’est pourquoi aucune visite publique n’est autorisée jusqu’à présent. Moana va maintenant téter Roxanne deux ou trois ans. Après six mois, on alterne le le lait avec le poisson. La date des visites sera décidée plus tard.

Roxanne a 30 ans et réside depuis 1988 à Bruges. Le père est le dauphin Beachie âgé de 32 ans.
Beachie vient du Dolfinarium de Harderwijk (Pays-Bas). Il est arrivé en 2009 et restera à Bruges delphinarium dans le cadre de l’EEP, programme européen d’élevage« .

dolfijn-moana-onderwater-3

Moana et Roxanne

Roxanne vient de perdre 4 bébés coup sur coup depuis 2011.
En mer, les dauphins n’ont un enfant que tous les 3 à 6 ans. Ici, c’est de l’acharnement reproductif ! Roxanne est traitée comme une truie d’élevage droguée au Regumate !
La petite Moana serait son dixième enfant. Va-t-elle la perdre ? Va-t-elle la garder ?
Si Moana ne meurt pas dans les prochaines semaines, alors « Mama Roxanne » la verra partir un jour à jamais vers une autre prison, comme Gorky, comme Ocean, comme Luna sa petite fille, dans le cadre d’un programme EEP cruel et fantaisiste, puisque les Grands Dauphins de l’Atlantique ne constituent PAS  une espèce gravement menacée selon l’IUCN.

La reproduction en bassin ne sert qu’un seul but : faire tourner l’industrie.
Le cheptel de dauphins de cirque a sans cesse besoin d’être renouvelé, compte tenu du nombre de décès précoces. Et le Boudewijn Seapark contribue donc ici à la survie des dauphins de spectacle, non à celle de l’espèce.

Roxanne 2011

Roxanne, delphine pondeuse en batterie. Les deux jumeaux annoncés sont morts à la naissance

Si le delphinarium de Bruges pense pouvoir une fois encore retourner la situation à son avantage, il doit s’attendre à des surprises. La conscience du public évolue. Les gens sont mieux informés.
La commune de Herent, en Flandres, n’accepte plus que ses enfants aille voir ce spectacle obscène de créatures supérieurement intelligentes humiliées, réduites en esclavage.

En Finlande, le vénérable delphinarium de Tampere va fermer boutique, car les spectacles de dauphins ne sont plus appréciés du public, explique son directeur.
Et ne parlons pas ici de l’Effet Blackfish, qui s’étend partout dans le monde. Le temps n’est plus aux dauphins en bocal, pas plus qu’il n’est celui des ours dans une fosse, des  chimpanzés prenant le thé, d’un lion seul dans une cage circulaire ou d’une Vénus Hottentote montrée à la foire.

babydolfijn-origi-overleden-id5808856-620x400.jpg

Roxanne et Origi, mort au bout d’une semaine

La Flandre s’honorerait en interdisant toute forme de captivité pour les cétacés sur son territoire.
Il est temps que l’élevage en batterie de dauphins cesse et qu’on déplace ces 8 malheureux dans un sanctuaire marin aux frais d’Aspro Ocio !
Planète Vie, SeaShepherd Belgique, Blue Shark et Bite Back ne manqueront pas de faire remarquer que 8 dauphins dans les petits bassins de Bruges, c’est un de trop selon les normes légales.
Le Boudewijn Seapark est en infraction.

bruges-roxanne-enfant

Roxanne et Bruce, mort en moins de 5 jours.

 

Roxanne_Ocean.jpg

Roxanne et Océan, parti pour toujours à Planète sauvage. En mer, les garçons gardent des contact avec leur mère toute leur vie.

bruges-demo-2012-aquatic-jail.jpg

Depuis l’incendie de 1988, aucun changement n’a été apporté au pire delphinarium d’Europe.

Quand l’Industrie n’est plus autorisée à capturer, comme c’est le cas en Europe depuis les années 90, elle doit se résoudre à faire de la reproduction en bassin.
Le processus est cher et demande des installations adaptés.
Peu de pays dans le monde peuvent s’offrir ce luxe. Le Japon continue à lui préféré la méthode la plus économique.
Pourtant, sans apport de sang neuf, la population des dauphins captifs européens est appelée à disparaître.

L’Aquarium de Géorgie, confronté à l’effondrement de ses stocks de bélugas toujours malades, en est réduit à commanditer des captures en Russie.
La situation est encore pire avec les orques. Dès que l’une d’elle, comme Morgan, a le malheur de se perdre, au lieu de la ramner chez ses parents, on la kidnappe et on la revend à SeaWorld/Loro Parque.
Moby Solangi, qui captura plusieurs dauphins pour Bruges, est aujourd’hui actif sous sa nouvelle casquette de « sauveur des dauphins ». 
Facile ! En Floride, la marée noire fait toujours des ravages. Moby soigne les dauphins échoués, les retape un maximum puis déclare qu’ils sont tous sourds, donc non réhabilitables. Il peut ainsi les revendre à SeaWorld.
Chester la pseudorque n’a pas été ramené chez ses parents non plus. L’Aquarium de Vancouver l’a gardé. « Sourd » aussi, sans doute. Comme Morgan…
Ce sont là les tristes ficelles d’une industrie qui n’élève des dauphins que sous la contrainte légale. Mais aussi du profit, puisque les bébés dauphins font bondir le chiffre d’affaires.
A terme pourtant, ces reproductions ne sont pas soutenables. La consanguinité menace et les cas d’inceste sont fréquents, amenant au monde des enfants très fragiles.

On peut donc craindre que malgré des « succès » comme la naissance de Moana, l’Europe n’autorise un jour la reprises des captures sous la pression de l’Industrie.
Reste à savoir si ce genre d’entreprises d’un autre âge pourra encore continuer longtemps à mentir à son public et à le séduire.
Rien n’est moins sûr.

taiji-moteur-bateau-sur-dauphins

La moitié des dauphins capturés à Taiji sont destinés au marché international. La Roumanie, la Tunisie, l’Egypte, l’Ukraine, la Chine, la Thaïlande, la Corée figurent notamment parmi les clients identifiés.

 

L’élevage du dauphin domestique en batterie

Roxanne, delphine pondeuse en batterie

Boudewijn Seapark : le temps des captures

Le bébé dauphin de Duisburg

Le bébé dauphin de Planète Sauvage

Le bébé dauphin du parc Astérix