USA : le scandale des petting pools

2015 : l’horreur des petting pools


2004

Les Petting Pools sont des endroits où, pour un prix donné, vous êtes autorisés à toucher et à nourrir quelques dauphins captifs. Il s’agit là de l’une des pires formes d’exploitation commerciale possible de ce mammifère marin, et constitue un développement extrêmement préoccupant des activités des delphinariums.
Aux USA, quatre programmes de petting pools fonctionnent sous la houlette de la chaîne des parcs Sea World.

L’opinion de la WDCS est que de telles pratiques sont inacceptables pour les raisons suivantes : 

1. Les visiteurs sont mis en contact avec des animaux sauvages confinés de force qui peuvent mordre ou frapper du rostre. De nombreux cas d’agression ont été relevé dans ces endroits.

2. Aucune espace de fuite n’est prévu pour les dauphins qui ne désireraient pas interagir avec les humains aux heures dites.

3. Les gens se font une idée erronée du comportement naturel du dauphin.

4. Les dauphins sont transférés de manière régulière d’une petting pool à l’autre, de sorte qu’il est impossible de contrôler les naissances et les morts survenant dans cette population.
A un moment donné, on a pu estimer que près de 60 % des effectifs en dauphins de Sea World était impliqué dans des activités de type  » petting pool « . (En 1995, le Marine Mammal Inventory Report attestait d’un chiffre de 88 dauphins).

5. Les visiteurs nourrissent les dauphins avec du poisson souvent tombés par terre et d’autres nourritures inadéquates. Des observateurs du WDCS ont pu voir des gens verser de la bière dans le bassin ainsi que divers objets.

6. Il est malaisé de déterminer la quantité de nourriture que le dauphin reçoit lors de telles séances. En conséquence, on constate de véritables cas d’obésité chez certains captifs, à des degrés jamais observés chez les animaux libres.

7. La profondeur et la taille des bassins restreignent de façon radicale les possibilités de mouvements et de comportements naturels et augmentent donc en conséquence les risques d’agression et de stress.

8. Les Petting Pools sont ouvertes au public 14 heures par jour, ne laissant aux dauphins que fort peu de temps pour se reposer. En fin de journée, les dauphins se montrent peu intéressés par les « dons de nourriture  » de leurs visiteurs.

9. L’équipe soignante affectée aux dauphins se soucie fort peu d’empêcher le public de harasser les dauphins.

10. De plus en plus de personnes se croient désormais autorisés à nourrir les dauphins en mer, sur base de l’expérience des petting pools.

Le WDCS encourage toute personne témoin de ce genre de pratique à le faire savoir à l’association sur base d’un Petting Pool Survey Form disponible sur le site.

Il va de soi également que ces lieux doivent être boycottés tant par les touristes que par les agences de voyage ou les guides touristiques, ce qui n’est hélas pas le cas pour l’instant : le Guide du Routard en France et Lonely Planet pour les pays anglo-saxons n’ont en effet aucun états d’âme lorsqu’ils décrivent ce type d’activités parmi les « attractions intéressantes à visiter sur place ».

 

Yaku et Wayra  dans la piscine d'un hôtel au Pérou. Copyright Los Delfines Hotel. Juin 2001

Yaku et Wayra dans la piscine d’un hôtel au Pérou. Copyright Los Delfines Hotel. Juin 2001

D’après un document original WDCS


dossier complet sur le site de la Humane Society of America

NON aux petting pools ! un appel wdcs/HSUS

Manati park : dauphins disponibles à toute heure !

7 dauphins à La Paz nagent dans de l’eau d’égout pour soigner les touristes

Appel pour empêcher la capture de 16 dauphins aux Grand Cayman

Pérou : Deux dauphins prisonniers dans le hall d’un hôtel !

Lire aussi à propos de la delphinothérapie, souvent associée aux petting-pool :

Dolphin Business et Dolphin Therapy

Japon : allergie et autisme dans un même bassin !

Dauphins militaires russes : de nouveaux thérapeutes !