Les bélugas captifs au Mystic Aquarium

Les bélugas captifs au Mystic Aquarium : Juno

Les bélugas captifs au Mystic Aquarium

26/2/2017

Le béluga qui fait rire

« En Nouvelle-Angleterre, un béluga est venu voler la vedette d’un couple de mariés en posant en arrière-plan sur une photo. Le cliché est rapidement devenu la cible de détournements humoristiques.
En Nouvelle-Angleterre dans le nord-est des Etats-Unis, les couples ont pris l’habitude de venir se faire photographier devant les bélugas au Mystic Aquarium. Et l’une de ces baleines blanches originaires de l’Océan arctique est devenue un photobomb. En arrière plan sur le cliché, l’animal vole clairement la vedette aux mariés.
La photographie est rapidement devant virale à tel point qu’un battle de photomontage s’est déclaré entre les internautes sur « imgur », comme le souligne le site Mashable. Même Donald Trump apparait dans un des montages comme vous pouvez le voir dans le diaporama ci-dessous ».

En fait, la photo nous montre l’un des deux derniers bélugas vivant du Mystic Aquarium.
Ce delphinarium, qui a déjà perdu 9 de ses bélugas, n’enferme plus que Kela et Juno aujourd’hui.

Kela est une femelle née libre en Baie d’Hudson. Capturée en 1981, elle est arrivée à Chicago en 1985.
Juno, lui, est un jeune mâle de 15 ans né dans les geôles puantes du Marineland de l’Ontario, des oeuvres d’un père inconnu et d’une mère surnommée Denise. Il a ensuite été transféré au SeaWorld d’Orlando avant d’échouer dans les bassins du Mystic Aquarium en 2010.

Jusqu’au mois d’août 2016, Miki, un jeune béluga né captif au Shedd Aquarium partageait encore leur bassin. Mais il vient de mourir d’un virus mystérieux, comme tant d’autres !

La naissance de Miki

 


24/10/2011

Le transfert de Naluark

Un béluga mâle vient d’être amené par avion depuis le Mystic Aquarium de Chigaco jusqu’au John G. Shedd Aquarium dans l’Illinois.
Naluark, 2.100 livres, 13 pieds de long, est déjà le père de trois enfants.
Son transfert au départ de l’Illinois vise à ce qu’il s’accouple avec l’une des deux femelles prisonnières au Connecticut.
Le voyage s’est opéré à l’aide de deux camions successifs puis d’un vol en avion, à l’intérieur duquel Naluark a été suspendu dans un conteneur rempli d’eau adapté à sa taille.
Il a rejoint aujourd’hui Keela et Naku dans le bassin « Côte Arctique » du Mystic Aquarium.
Celles-ci ont été choisies prioritairement par l’Association des Zoos et Aquariums pour l’élevage de bélugas captifs, du fait qu’aucune d’entre elles n’a encore n’a encore enfanté.

Kela est née en 1981.
Si elle n’a jamais donné naissance à un bébé, en revanche, elle eut le triste privilège d’être la première femelle béluga sur laquelle l’insémination artificielle fut expérimentée en 2005.
Naku, pour sa part, n’a pas subi ce traitement. Elle est donc encore vierge.

A leur côtés se trouvaient déjà Juno un mâle de dix ans, prêté par le SeaWorld d’Orlando en janvier 2010, également dans le cadre d’un programme de reproduction, apparemment infructueux.
Face à l’énorme Naluark, né en 1986, le petit Juno risque bien de devenir le souffre-douleur du bassin.

Pour rappel, les bélugas de l’aquarium de Chicago disposent de trois piscines interconnectées, agrémentées de rochers, de courants d’eau glacée et d’un décor végétal imitant celui des régions polaires. Cet établissement se vante bien entendu d’exhiber ses baleines blanches dans les plus vastes bassins de tous les Etats-Unis. On ne s’étonnera pas qu’outre les shows habituels, l’aquarium propose également des « contacts » avec les bélugas ainsi que des simulations de dressage, très appréciées par le public.

Ce qu’on omet de dire, en revanche, c’est que ces quatre cétacés ont tous été capturés en mer dans des conditions effroyables puis séparés à jamais de leur famille et de leurs amis. On regrettera l’acharnement avec lequel tant le parc marin du Connecticut que celui de Chicago essayent de préserver l’espèce en milieu artificiel, alors qu’il suffirait de protéger davantage les derniers lieux sauvages où vivent encore les bélougas, soumis tout à la fois à pression des « chasses traditionnelles » et à l’appétit du gain des grands delphinariums.

 

Chasse Inuit au béluga

Cette démarche a un prix : depuis son ouverture, le Mystic Aquarium a déjà perdu 27 cétacés !
Parmi eux, des dauphins Tursiops, un globicéphale, un marsouin, quatre dauphins de Commerson, et pas moins de 9 bélugas morts.  

Ceci pour des raisons aussi diverses qu’exotiques : gastroentérite, rupture d’anévrisme , septicémie, ulcération gastrique ou choc anaphylactique (réaction allergique brutale, due à la chute des défenses immunitaires).
L’eau des bassins ne doit pas être très saine mais le stress, au contraire, semble extrêmement intense… .

Quant au Shedd Aquarium, outre ses dauphins du Pacifique manifestement capturés au Japon, il atteint un score supérieur, mais en moins de temps que l’aquarium de Chicago : huit bélugas morts en moins de dix ans !

La palme revient cependant au Seaworld de San Diego, exportateur de Juno, avec ses dix-sept cadavres de baleines blanches enterrées près de son enceinte, parmi les innombrables dépouilles d’orques et de dauphins qui encombrent ses pelouses.  Est-ce bien cela que l’on appelle la « protection de l’espèce » ?

Pour rappel, la naissance de Tiqa, le bébé de Qila, à l’Aquarium de Vancouver, fut acclamée par toute la presse en extase en juillet 2008.
Pas de chance ! Le 9 septembre 2011, l’enfant, lors d’un accouchement déjà difficile, mourait de pneumonie.
Bizarre pour un béluga, pourtant habitué aux coups de froid…. C’était le troisième béluga né captif à mourir à Vancouver.

Nunavik et Puji, Shedd Aquarium

Nunavik, orphelin : Ce 28 octobre 2011, sa maman Puji est morte à 25 ans d’une brutale « infection d’origine inconnue »(sic)  !

Quant à Naluark, il a finalement été ramené à SeaWorld au terme d’une série de transferts :
De son lieu de capture dans l’Hudson Bay jusqu’au John G. Shedd Aquarium (18-Aug-1992), du Mystic Aquarium (15-Nov-2001) au John G. Shedd Aquarium (06-Dec-2003), retour au Mystic Aquarium (29-Aug-2008) puis au John G. Shedd Aquarium (01-May-2009) puis au Mystic Aquarium (16-Oct-2011) et puis au SeaWorld Orlando (07-Feb-2016)qui omet bien sûr de préciser dasn son message de bienvenue que ce malehureux a été captré avec la dernière violence.  On espère pour lui que ses voyages incessants s’arrêteront là !