Les premières orques arrivent en Chine

Les premières orques arrivent en Chine

Les premières orques arrivent en Chine. Photo téléchargée par un camionneur en Russie

Les premières orques arrivent en Chine

Première apparition publique officielle d’orques russes en Chine.

24/2/2017

La première « ferme à orques » s’ouvre en Chine

« Les dresseurs interagissent avec des orques dans la première « base de reproduction » de Chimelong Ocean Kingdom à Zhuhai, province du Guangdong, au sud de la Chine, le 24 février 2017. La première base d’élevage d’épaulards en Chine a été mise en service vendredi. À l’heure actuelle, il ya cinq orques mâles et quatre femelles ici ».
Le texte de cette brève dépêche laissent entendre que les Chinois vont lancer la production d’orques nées captives sur une large échelle, comme le Marineland d’Antibes ou Sea World l’on fait en leur temps, afin d’économiser l’achat de nouvelles prises et donner san doute à l’esclavagisme cétacéen le vernis d’honorabilité qui s’impose. Taiji ne fait pas autre chose avec sa « ferme à dauphins » destinées à remplacer les captures. 

Elles ont déjà appris à tirer la langue ! La culture humaine leur est enfin donnée !


Novembre 2016

Les premières orques arrivent en Chine

La présence de 15 orques est confirmée en Chine.

1. Le Chimelong Ocean Kingdom a importé 9 orques de Russie, de 2013 à 2015.
Le ministère de l’Agriculture a confirmé cela en date du 7 décembre 2015.
Dès 2014, la présence de deux orques sauvages capturées dans la mer d’Okhotsk en Russie était déjà signalée à l’Ocean Kingdom de Hengqin en Chine, qu’on surnomme le SeaWorld chinois. Le Groupe Chimelong, propriétaire du parc, venait d’embaucher un dresseur d’orque expérimenté. Il s’agit probablement des orques qui devaient être exhibées aux Jeux olympiques de Sotchi mais qui ont été expédiés en Chine à la dernière minute.


2. En collaboration avec le groupe Disney, le Groupe Haichang a importé 4 orques de Russie pour le Shanghai Haichang Polar Ocean World, toujours en construction.

Ces quatre orques sont temporairement détenues au Dalian Laohutan Ocean Parkqui appartient au groupe Haichang.
À partir de l’avis d’évaluation environnementale du bassin temporaire des orques, nous savons que l
a zone de construction du réservoir de stockage est de seulement 3000 mètres carrés, y compris le bassin médical et d’autres équipements.

haichan-polar-ocean-world Les premières orques arrivent en Chine

Shanghai Haichang Polar Ocean World, en collaboration avec Disney


3. Le Linyi Polar Ocean Park, qui est encore en construction lui aussi, vient fièrement d’annoncer que deux orques russes « rencontreront le public » lors de la prochaine Fête du Printemps.
Linyi est dans la partie montagneuse de la province de Shandong.

Les premières orques arrivent en Chine

Photo volée d’une orque en attente en Chine

À l’heure actuelle, nous ignorons d’où proviennent les quatre orques supplémentaires.
Il peut s’agir des quatre individus présents à Nakhodka ou bien de quatre nouvelles orques, capturées et vendues illégalement.
Mais une chose est certaine et confirmée par le gouvernement : il y a bien 15 orques captives en Chine, destinées à ces trois delphinariums géants.

Compte tenu de la taille du pays et des aquariums géants qui vont encore y pousser, il est à craindre que d’autres orques suivent ces 15 premières victimes.
Bien sûr, les installations nécessaires pour les accueillir ne sont pas à portée de toutes les bourses. Mais plusieurs d’entre ces orques risquent de mal résister à la discipline chinoise et aux shows stridents. Il faudra donc les remplacer.
Par d’autres individus capturés ou, qui sait, avec les fins de stocks du Marineland d’Antibes…

5572-narnia

Narnia, capturée en même temps que d’autres orques qui se trouvent aujourd’hui en Chine. Narnia tourne désormais en rond dans une piscine crasseuse à Moscou, avec deux compagnons.


Delphinariums : la menace chinoise

Corée, Turquie, Japon, Russie : le futur des delphinariums est à l’Est