Les Tursiops du Marineland d’Antibes (2002)

 

Copyright Blue Dolphin

Les dauphins du Marineland d’Antibes en 2002

 2002/2003

Les dauphins Tursiops du Marineland d’Antibes

Reportage Pamela Carzon
Les dauphins sont actuellement7 dans l’ancien bassin des orques, qui a été aménagé depuis leur transfert : la fosse a disparu et la profondeur est moindre.
Le bassin est logé dans un amphithéâtre couvert, mais l’eau est constamment exposée au soleil et les dauphins ne disposent pour leur part d’aucun abri.
(Note YG 2015 : C’est sans doute un « coup de chaud » qui a tué Tex en 2005, lui qui n’avait connu que le sombre delphinarium sous cloche de Bruges)
Ils sont très, voire trop calmes. Ils passent leur temps, entre les spectacles, à flâner dans la partie droite du bassin, avec des périodes de repos assez régulières. Ils nagent dans tous les sens, s’entrecroisent et restent toujours ensemble, mais forment souvent des mini-groupes de 2 ou 3, voire 4 ou 5 dauphins.

Ce qui est étonnant et triste, c’est que ces animaux ne mettent pas la nageoire dans les autres parties de leur bassin. Ils se confinent du côté droit et y tournent en rond, sans cesse…
Ils n’osent pas non plus passer les portes qui conduisent aux bassins annexes, mais nagent tout de même sous la plate-forme. Il faut dire aussi que leur ancien bassin est rond et minuscule….

Ces dauphins ne sont vraiment pas bien…
Preuve de leur malaise, la nageoire dorsale de quelques uns d’entre eux flanche sur le côté droit… Cela survient systématiquement chez les orques captives, plus rarement chez les dauphins Tursiops. …

Ces sept dauphins sont les suivants: Joséphine, Aurore, Ecume, Eclair, Alizé, Manon et Malou.

– Joséphine est certainement aussi connue en France que « Flipper », sans que les gens ne le sachent, puisqu’elle est la delphine principale dans le film de Luc Besson, « Le Grand Bleu ». Cela ne lui a malheureusement rien apporté, et le fait qu’elle soit relâchée en mer
dans ce film n’a pas poussé les gens à faire une campagne comme celle en faveur de Keïko…
Elle a été capturée le 9 avril 1980 au large de Rockport (Palacios Point), et vit depuis 23 ans à Marineland… Elle a vu défiler des morts, puisqu’au moins 11 dauphins sont décédés au parc depuis son arrivée… Dont Cornélius, mort pendant un spectacle
début 1996! Joséphine n’a pas une seule cicatrice car c’est la femelle dominante du bassin.  Elle est également le seul dauphin à avoir les yeux « bridés » (serait-ce dû à l’eau?). Joséphine a succédé à Oum, qui était le mâle dominant du bassin, mais aussi le seul reproducteur. Oum était très agressif avec les soigneurs mais, d’après eux, il était
très bien organisé en tant que dominant, car il punissait toujours le dauphin qui avait tort. Mort à 35 ans, Joséphine lui a succédé car elle était la seule à avoir eu deux delphineaux. Aurore et Malou n’en avait eu qu’un seul.-Aurore est une femelle capturée le 27 septembre 1985 à Mississippi Sound. Elle serait née en 1981. Elle a une encoche à son aileron dorsal et aurait une drôle de forme de tête
(?). Elle paraît aussi plus petite que la moyenne des dauphins du groupe, qui ont tous une taille assez similaire (dans les 2,5 mètres).

-Ecume est une femelle de 20 ans environ, qui a été capturée en même temps qu’Aurore le 27 septembre 1985. Elles auraient le même âge. Elle est la marraine de tous les bébés qui sont nés à Marineland. Elle est plus claire que les autres sur le flanc et a les yeux grands ouverts.

– Eclair est un mâle de 12 ans né à Marineland le 13 septembre 1990. Il est le fils de Joséphine. Il est très vif et apprend très vite, contrairement à Aurore qui a beaucoup de mal. Eclair s’intéressait beaucoup à Malou en 2000 mais elle a refusé ses avances, et ça
s’est terminé en bagarre! La pauvre Malou, qui n’a pas eu de chance avec son bébé Cornélius.

– Cornélius est mort un an après sa naissance car, selon Marineland, il avait une défaillance de son système immunitaire! Eclair nage souvent seul dans le bassin. En fait, il a été traumatisé par le transfert d’un bassin à l’autre et reconstitue le cercle qu’il faisait
dans son ancien bassin. Les autres dauphins vont parfois plus à gauche, mais ils préfèrent rester avec lui. En fait, le groupe a été transféré dans leur bassin actuel deux fois.
Comme Eclair ne semblait pas s’adapter, Marineland a décidé de remettre les Tursiops dans leur ancien bassin afin de refaire le nouveau. Ils ont enlevé la colonne au milieu de la plate-forme, celle où le dresseur montait avec un poisson dans la bouche, que l’orque
venait chercher. La profondeur du bassin a été réduite, la fosse qui séparait les orques des visiteurs a été bouchée et des gradins ont été rajoutés. Les dauphins furent transférés de nouveau, mais ça n’a pas changé le comportement d’Eclair, qui reste obstinément à droite…

– Alizé est l’autre mâle du bassin. Il a un peu plus de 10 ans  maintenant, puisqu’il est né le 19 mars 1992, d’Aurore et de Oum.

-Manon est une femelle de 9 ans née 6 juin 1993, de Joséphine et Oum. Elle a une cicatrice à côté de l’oeil gauche présente sous forme de tache noire. Elle est beaucoup plus petite que les autres.

-Malou est une femelle importée d’Italie. Elle est née en captivité le 13 décembre 1991.  Elle a deux petites marques qu’elle a sur le bout du rostre (côté droit) qui est aussi jaunâtre. Chaque dauphin a sa place devant la plate-forme des soigneurs. De gauche à droite
(lorsqu’on se trouve en face): Manon, Aurore, Ecume, Joséphine, Malou, Eclair et Alizé.
Quand ils dansent, pendant le spectacle, ils forment aussi des couples « stables »: Manon et Aurore (elles essaient d’aller le plus haut possible, donc ce sont elles qui sortent le plus leur corps hors de l’eau), Ecume et Joséphine dansent le mieux (elles sont bien
collées et ne s’éloignent pas du bord, pour arriver les premières à la plate-forme et manger lorsque le coup de sifflet retentit), Malou et Eclair, c’est assez spécial, car l’un des deux s’appuie sur l’autre (je l’ai remarqué aussi pendant le spectacle, ils étaient plus éloignés de la plate-forme que les autres), ce qui donne quelque chose de plutôt bancal, et enfin Alizé, qui n’a pas de partenaire.


 

Juillet 2003

Cette année je suis retournée deux jours au parc, le 20 et le 23 juillet. Plusieurs changements s’y sont produits depuis l’année précédente. Déjà j’arrive mieux à reconnaître les dauphins et à leur attribuer des caractéristiques spécifiques: encoches, cicatrices, couleurs, etc. Ensuite, après de nombreuses interrogations quant à la venue d’un dauphin mâle pour faire remuer la vie reproductive du bassin, ce sont finalement deux Tursiops immatures qui ont été importés d’Espagne (Marineland Costa Brava) le 11 juillet:
Ona, une femelle (née en 1999) et Silver, un mâle (né en 1998).

Après avoir été mis une semaine en quarantaine dans un petit bassin hôpital où ils étaient amorphes et peureux, assez fragiles de santé apparemment, les voici dans l’ancien bassin des dauphins avec les deux Veaux marins, Nina et Kobbé. Ils y nagent en rond, toujours ensemble, assez nerveux, et viennent respirer aux mêmes endroits.

Ils restent assez longtemps sous l’eau et répondent maintenant à des signes de dressage. Ils subissent un apprentissage pendant le spectacle des phoques, où ils son appelés à la plate-forme et nourris suite à des petits numéros (ballons, cibles, présentation des nageoires…). Ils ont la peau claire avec une grande cape foncée sur le dos et Silver est couvert de cicatrices. Leur ventre est rosé. Ils ont apparemment passé toute leur courte vie dans des bassins annexes, sans voir le public et soumis à des exercices basiques. Ils rejoindront normalement les autres dauphins au mois de septembre. Ils n’ont pas du tout le comportement de dauphins captifs au niveau de leur nage.

Les autres dauphins, quant à eux, ne s’aventurent toujours pas dans l’intégralité de leur bassin mais osent franchir des étapes. Ils nagent en rond, par couple généralement : Aurore et Ecume et même Alizé et Joséphine.
Eclair et Manon étaient plus solitaires. Ils étaient aussi les plus interactifs, et Eclair s’amusait avec les ballons tandis que Manon
essayait de dormir, mercredi en fin d’après-midi. Manon était plus interactive dimanche soir. Elle me suivait le long du bassin et sortait des fois la tête hors de l’eau pour me regarder. Eclair lançait les ballons à des visiteurs et, le plus surprenant, c’est qu’il en
choisissait la couleur: il ne prenait jamais le rouge ou le rose, mais toujours le bleu ou le noir, même si tous étaient à sa disposition.

Avant de les lancer, il regardait les ballons à disposition et finissait toujours par prendre le noir entre ses mâchoires. Il le posait délicatement à la surface et envoyait un bon coup de rostre dedans, jamais à côté de sa cible! Dimanche soir, c’est Joséphine qui s’amusait avec les ballons. Deux énormes ballons rouges flottaient dans le bassin, pour « récompenser » les dauphins après le show nocturne, vers 23h30. C’est à cette heure-là que nous sommes le plus au calme pour observer les dauphins.

Ce soir-là, en arrivant, Joséphine poussait un gros ballon rouge du bout de son rostre le long du bassin. Arrivée face à nous, la voilà qui hésite, puis lance un bon coup de tête dedans. Le ballon atterri derrière nous, tellement énorme que nous avons eu du mal à le lui relancer. Elle a recommencé une seconde fois puis le parc a fermé ses portes, à 0h30. On voulait concocter un plan pour la prendre sous notre bras et la ramener en mer, comme dans Le Grand Bleu, mais elle aurait été trop lourde, la belle !

Heures supplémentaires pour les animaux en été. Pourtant, les spectacles sont toujours aussi longs et inintéressants. Celui de la journée n’a pas vraiment changé de scénario.
Dolphéa, le nocturne, est vraiment trop long ! En plus, lorsqu’il y a encore plus de monde au parc, il y a une deuxième tournée du spectacle à 23h30, après celui des orques! Mais le truc qui m’a le plus choqué ces jours-ci était le comportement des touristes, si typiquement Français… Si proche de celui des Américains observées à Marineland Canada ! « Allez-y mes clowns, obéissez-moi, faites ce que je veux, j’ai payé pour vous voir! »

Le surveillant, bien sûr, lisait un bouquin et ne servait absolument à rien! Pendant ce temps, des gamins passaient presque par-dessus la barrière et allaient chercher les ballons dans l’eau. Et c’était sans compter sur la présence des dresseurs assis sur les gradins et discutant entre eux, qui n’ont rien dit non plus!

Cette pauvre Manon essayait de faire une sieste au soleil, près de la plate-forme. Les gens croyaient qu’elle les regardait et voulait jouer (elle était pourtant bien amorphe!). La pauvre mère se prenait des ballons sur la tête, ballons que les gens lui envoyaient pour la faire bouger!
A chaque impact, elle remuait et tentait de pousser le ballon plus loin et de se rendormir.
Jusqu’à nouvel impact! Quels sales gamins! Personne n’était là pour les en empêcher! Et c’est sans compter sur ceux qui insultent les animaux car ils ne sont pas dans la bonne position pour être photographiés, ni sur ceux qui crient et tapent dans leurs mains pendant des heures en croyant que les dauphins vont réagir…

Après lorsqu’on visionne les interviews de Kershaw face à SOS Grand Bleu, on se demande où les employés des parcs vont piocher leur culture, leur honnêteté et leur sensibilité…
Quelle drôle d’éducation encore une fois (puisque ce mot est leur préféré).

Manon justement a mis au monde un bébé femelle le dimanche 24 août 2003… Le petit est resté dans un bassin annexe avec sa mère et son père présumé serait Eclair, le frère de Manon… elle est née à cinq heures du matin et s’appelle Kaly. Mais apparemment le nom choisi ne plaît pas à la direction de Marineland et risque d’être changé.

Pamela Carzon

 

Retour Antibes