L’orque Morgan bientôt maman !

20110212-sosdolfijn-orka-morgan

Morgan en 2011. Malgré des arguments scientifiques et moraux imparables, le Dolfinarium de Harderwijk a persisté dans son refus de rendre Morgan son peuple. Il avait d’autres idées pour elle…

 

L’orque Morgan bientôt maman ! 

Le 23 février 2016, Morgan a subissait une échographie à Loro Parque.
Ce genre d’examen n’est pratiqué que lorsqu’un programme de reproduction artificielle est lancé. Il vise aussi à suivre les progrès des médicaments destinés à booster l’ovulation de l’orque.
Rien ne dit que ce ne sera pas le sperme congelée d’une orque russe récemment capturée qui viendra féconder cette enfant de 7 ou 8 huit ans, alors que chez les orques libres, les femelles n’enfantent qu’à partir de 13 ou 15 ans.

Le Dolfinarium de Harderwijk n’avait pas le droit d’envoyer Morgan à Loro Parque, en sabotant dès le départ toute chance de réhabilitation.
Il n’avait pas le droit de l’envoyer en enfer, pour une vie sordide au sein d’un groupe dysfonctionnel de jeunes nés à SeaWorld.

Mais c’est que SeaWorld veut à tout prix voir Morgan enfanter !
Ses orques sont consanguines au point qu’il laisse les mères se reproduire avec leurs fils. Et si la semence congelée provient de ses collègues russes, chinois, japonais ou français, SeaWorld est sûr de pouvoir relancer une nouvelle lignée d’esclaves génétiquement propres, au départ d’une seule orque pondeuse en batterie : Morgan.
Bien sûr, Morgan a toutes les chances de rejeter son enfant à la naissance, comme l’a fait Kohana avec Victoria et Adan. Bien sûr, il y aura des pertes : les bébés meurt bien vite en bassin.

Mais qu’importe ! 
Depuis le premier jour où cette petite orques errante et affamée a été aperçue par les rabatteurs de Harderwijk, toujours à l’affût d’un échouage, son sort avait été décidée : elle serait une orque reproductrice au service de SeaWorld, jusqu’à son épuisement final et sa mort.

En 2011, la jeune orque « Stumpy » s’est égarée dans les mêmes eaux que Morgan en Mer de Wadden.
Apparemment, elle avait perdu sa mère. Quelques jours plus tard,  elle fut observée en train de voyager en compagnie de cinq groupes d’orques différents. Stumpy était nourri par ces même orques et l’on suppose qu’elles l’ont bien vite rendue à ses parents. Une telle souplesse dans la société orque nous montre que nous pourrions, encore aujourd’hui, ramener Morgan à sa communauté et à la vie sauvage. Et même aurait-elle été sourde qu’elle aurait été prise en charge de la même manière.
« La seule vraie raison du
maintien de Morgan en captivité est sa valeur de reproductrice pour l’industrie de l’orque captive » écrivait alors le Ingrid Visser.


Décembre 2017

Morgan est enceinte !

Loro Parque n’aura pas attendu longtemps : Morgan est enceinte, comme un ultime pied de nez aux règlements de la CITES mais aussi à SeaWorld et à la France, qui ont suspendu leurs reproductions d’orques en bassin.
Si l’on en juge par l’état pitoyable du petit Adan et la mort de Vicky au bout de quelques semaines, naître dans les bassins de Loro Parque est vivement déconseillé aux orques et au dauphins.

Morgan, a killer whale, is pregnant at Loro Parque in Tenerife. Information on the sire or due date has not yet been…

Posted by Ceta Base on Sunday, December 3, 2017



Morgan à Loro Parque

L’élevage du dauphin domestique en batterie

La naissance de Vicky à Loro Parque. Elle est morte quelques mois plus tard, rejetée par sa mère Kohana

 

Loro-Parque-Tenerife-Spain6