Marineland d’Antibes : 2 dauphins morts, 1 disparu

antibes-marineland-dauphin-solitaire.jpg

Dauphin anonyme au Marineland d’Antibes. Photo Friends

Les dauphins du Marineland en images (2012-2014)


13 mai 2016

Le dauphin Alizé est mort à 24 ans !

Dauphins_antibes

« Aujourd’hui, c’est une bien triste nouvelle que Marineland a annoncée sur sa page Facebook: le dauphin Alizé s’est éteint à l’âge de 24 ans. Il aurait souffert d’une maladie rénale chronique et incurable » selon le Parc, comme bon nombre de captifs.
Rappelons que selon la NOAA les dauphins mâles ont une espérance de vie de 40 à 50 ans.

C’est Assez 


Marineland d’Antibes : 2 dauphins morts, 1 disparu

 

Il serait utile qu’une surveillance continue et attentive des dauphins du Marineland soit prise en charge par les associations françaises, si nombreuses aujourd’hui à dénoncer la captivité. Cette surveillance implique souvent le recours à des indicateurs. Mais elle peut aussi s’exercer de manière toute simple, en prenant sur soi de pénétrer dans un delphinarium et d’y payer sa place. Cette épreuve écoeurante que s’impose l’activiste d’assister aux spectacles de dauphins esclaves, se révèle en revanche fort précieuse pour détecter un comportement inquiétant ou une maladie en cours.

Faut-il rappeler que deux (2 !) dauphins ont pu mourir là-bas sans que personne ne s’en aperçoive ?
C’est à un contact anonyme que nous devons cette information. Celle-ci une fois annoncée sur les réseaux sociaux, le directeur du Marineland d’Antibes n’a daigné confirmer le décès d’Eclair et de Mila que le 12 juillet 2015,  le jour d’une vaste manifestation anti-captivité tenue devant son parc. Il n’a cependant pas mentionné qu’Alizé avait failli mourir et qu’il était resté des mois en bassin d’isolement….

On voit toute l’importance d’un contrôle plus accru. Un pas plus loin, c’est à l’accès aux dossiers vétérinaires des dauphins qu’il faudrait pouvoir accéder. La WDC Allemagne y est parvenue et a pu révélé l’usage de drogues psychotropes au delphinarium de Nuremberg.

En attendant, deux dauphins ont disparu dans la plus grande discrétion au Marineland d’Antibes, tandis qu’un troisième frôlait la mort dans son bassin d’isolement.

Voici les événements racontés à chaud lors des mois précédents…

 


antibes-eclair

Eclair, mort en janvier 2015

 

juillet 2015

Le Marineland confirme la mort des deux dauphins ….7 mois plus tard ! 

Après la manifestation du 12 juillet 2015,  et la publication sur ce blog en juin dernier d’une information relative à la disparition de 3 dauphins, Jon Kershaw, le directeur « scientifique » de Marineland déclare à Planète Animaux :

Pouvez-vous nous donner des nouvelles des dauphins Eclair, Mila-Tami et Alizé, que certains estiment disparus ?

JK : « Eclair est mort en février 2015 d’un cancer de la prostate, Mila-Tami en janvier 2015 d’une occlusion gastrique provoquée principalement par des matières végétales. Alizé est toujours là, dans le bassin à spectacles, je viens de lui dire au revoir avant de partir. Quand vous travaillez avec un animal qui vit moins longtemps que vous, forcément, un jour ou l’autre, vous avez à faire à la mort. Nous avons chez nous plus de 3000 animaux, donc il y a des morts tout le temps. Le taux de mortalité chez nous est de 100%, inévitablement. Mais personne ne vous parle des 5 naissances que nous avons eu l’année dernière… ».
Il est sidérant de constater que si l’article ci-dessous n’avait pas été publié, nous n’aurions jamais rien su de la mort de ces deux dauphins.

Alizé vivant ? Cela reste à vérifier. Nous avons appris récemment qu’un dauphin mâle du nom de Sting, né le 9 septembre 2008 des oeuvres d’Ariel (née captive) et de Pichi (capturé), serait bientôt envoyé en France ou en Espagne depuis le delphinarium de Kolmarden en Suède. Rien de plus simple que de le rebaptiser Alizé.
Il s’est confirmé peu après qu’Alizé était bien vivant, mais qu’il avait été écarté pendant plusieurs mois, malade lui aussi au point de frôler la mort.
En revanche, il y a bien deux dauphins manquants et donc de la place pour Sting…

antibes-dolphin-sting

Sting

Il faut noter que le cancer de la prostate et la mort par ingestion de matière végétales sont plutôt rares en mer.
Les dauphins ne sont pas végétariens. Mais il est courant par contre qu’un dauphin captif ingère par ennui des corps étrangers – comme des algues gorgées de chlore sur le fond du bassin ou des feuilles mortes dans le  lagon – et que ces « matières végétales » finissent par le tuer.
Un dauphin peut vivre plus de 60 ans dans de bonnes conditions. Ce n’est manifestement pas le cas à Marineland où aucun dauphin n’a jamais atteint la quarantaine.
Pour le reste, John Kershaw ferait bien de s’informer davantage sur les dauphins. Il existe d’excellentes études scientifiques à ce propos.


Juin 2015

3 dauphins disparus au Marineland d’Antibes

Antibes-rencontre

Eclair, Mila et Alizé étaient contraints de participer à ces faux dressages payés très chers. Les gens s’extasient de voir un dauphin leur obéir !

 

 Selon deux sources bien informées, les dauphins Eclair et Mila-Tami seraient morts au Marineland d’Antibes au début de l’année 2015. Alizé semble également avoir disparu, soit qu’il est mort, soit qu’il a été transféré, soit qu’on l’a écarté.

Eclair était un jeune mâle, né le 13 septembre 1990 des oeuvres de Joséphine (décédée) et de Oum (décédé)
Mila-Tami, une jeune femelle née en 2007, était la fille de Sharky et d’Eclair (décédé).
Alizé, quant à lui, était né le 19 mars 1992. C’était le fils de Aurore (décédée) et de Oum (décédé).

Il ne reste actuellement que 8 dauphins dans le bassin de spectacle, à savoir :
Sharky, capturée en Floride en octobre 1983,
Lotty, capturée en Floride en juin 1983,
Malou, capturée à Cuba en 1985,
Jo, née à Antibes en juin 2011,
Ania, née à Antibes en mai 2011,
Rocky, né à Madrid en mai 1999
Dam, né à Madrid en mai 1997,
Kai, né à Antibes en avril 2014.

Dans le « lagon » de rencontre, se trouvent :
Nala, née à Antibes en juin 2010
Neo, né à Antibes en décembre 2006

 

Eclair, Mila-Tami et Alize ont donc bel et bien disparu.
On notera que sur le site du parc, aucune rubrique « Nos animaux » n’existe. Contrairement à certains delphinariums européens, comme celui de Bruges par exemple, aucune liste nominative des dauphins présents n’est fournie par le Marineland, assortie de leurs photos.
Rappelons aussi que le jeune Silver, une vedette du lagon arrivé d’Espagne, s’est effacé des écrans radars après la mort de son amie Ona en 2004.  Son transfert au Marineland de Catalunya n’a jamais été annoncé, un «oubli» qui ne semble donc pas exceptionnel à Antibes.

antibes-vip

Il est donc temps que le Marineland d’Antibes fasse état de l’identité de chacun de ses dauphins actuels et qu’il nous explique où sont passé les autres.
Au manque de transparence de cette entreprise commerciale s’ajoute un problème récurrent : l’absence de tout registre officiel accessible au public, reprenant l’ensemble des dauphins captifs en Europe et la photo de leur aileron dorsal, comme c’est l’usage pour les communautés de cétacés libres étudiées par des scientifiques.

Aucun équivalent du Marine Mammal Inventory Report (USA) n’existe en effet au niveau de l’Union européenne et tous les décès ou transferts peuvent se faire en l’absence de contrôle.

Pire encore, des importations secrètes peuvent alors lieu depuis des pays étrangers sans que personne ne s’en rende compte (du moment que le nombre de dauphins reste le même). De lourdes suspicions pèsent à cet égard sur certains delphinariums européens, qui pourraient se fournir via un filière Asie-Iran-Russie-Europe.
Nous savons déjà que des dauphins de Taiji se trouvent sur le territoire de l’Union européenne….

(Correction 18 juillet 2015 : Alizé est vivant. Il était malade et en isolement).

 

missing-in-action1

Visuel de « C’est Assez »

 


 

marineland-eclair-antibes

Eclair était si gentil mais si triste….

 

Témoignage :
« Eclair était si gentil, mais tellement malmené par les cadences hallucinantes des spectacles et du nombre d’interactions qu’il a du faire au bassin spectacle .
Il arrivait même aux dresseurs de lui donner moins à manger si des VIP été prévu.
Il n’a jamais pu être heureux. Il passait beaucoup de temps dans le coin du bassin et ne venait que lorsque la faim le tenaillait. Un jour, il a contracté une infection. On l’a bourré d’amoxiciline en grande quantité, ce qui le rendait très faible, mais on lui faisait quand même exécuter les shows, car il disposait de comportements dans son répertoire que les autres n’avaient pas.
But the show must go on… « .