Marineland d’Antibes : de la boue et des morts

marineland-inondations
Les pluies torrentielles qui viennent de détruire à 90% le Marineland d’Antibes ne sont qu’un avant-goût de ce que nous réserve le changement climatique.
Bientôt, ce seront des vagues immenses qui viendront du côté de la mer submerger ces murs, ces gradins, ces boxes aquatiques, ces piscines, cette prison où s’entassent 3000 animaux.
En Nouvelle-Orléans, l’ouragan Katrina a projeté des otaries sur les parkings, expédié des dauphins dans un lac d’eau douce de l’arrière-pays et emporté tous les dauphins soldats de Moby Solangi dans l’océan couvert de morts, de débris et de nappes de pétrole.

Gulfport-MarineLife[1]

Gulfport Marine Life détruit par l’ouragan Katrina

sea-lion-solangi

Otarie à Gulfport, après l’ouragan


Le Marineland d’Antibes est construit lui aussi en front de mer. Et sur un marécage inondable !
Il a déjà subi d’autres intempéries ravageuses et il en subira d’autres, chaque fois plus destructrices au fil des années.
Que compte-t-il faire pour prévenir de tels drames à l’avenir ? Comment envisage-t-il d’assurer à l’avenir la sécurité de ses 3.000 animaux captifs dont M. Jon Kershaw semble si fier ?
Pourquoi ne se décide-il pas, dans un éclair de lucidité, à franchir le pas du XXIème siècle et à confier ses orques au sanctuaire marin en cours d’élaboration en Islande et ses dauphins à celui que prépare depuis plusieurs années la Whale and Dolphin Conservation ? ( wdc-magazine-sealife-article).

Le Marineland aurait tort de reconstruire à l’identique ses installations : ce serait de l’argent perdu.
D’ici peu, les gradins seront vides car peu à peu la France, sous l’impact du documentaire Balckfish mais surtout grâce à la pression qu’exercent sans relâche les vrais amis des cétacés, ceux qu’on appelle des « activistes ».  Aucune famille n’acceptera bientôt d’emmener ses enfants assister au spectacle d’orques humiliées, malades, le ventre creux dansant sur une musique bruyante pour avoir leur poisson ? On ne supporte plus de voir des ours au fond d’une fosse, des lions enfermés dans une cage circulaire, des éléphants chargés de chaînes ou des chimpanzés en tutus. On s’indigne des combats de boxe des orang-outans en Thaïlande.  Bientôt, il sera inadmissible d’exhiber des cétacés en esclavage.

Nous engageons dès lors le Marineland d’Antibes à prendre toutes les mesures nécessaires pour déplacer ses mammifères marins vers des sanctuaires adaptés, avant qu’une nouvelle tempête ne viennent les tuer tous

 

marineland_inondations2015b


9/10/2015
Que se passe-t-il au Marineland d’Antibes ?

marineland-orques-inondations2

 


6/10/2015 8: 30

Infos Vie Marine
écrit :
« 
Certaines sources locales (voisins) du parc ont signalés que les dauphins et orques n’émettaient plus de cris.
Des grues sont arrivées hier (ne pensons pas au pire) ».

marineland-orques-inondations

Les premières photos d’orques


 

5/10/2015 13:42

Au Marineland d’Antibes, la petite dizaine de bassins où évoluent les animaux se sont remplis d’eau boueuse

Les installations électriques, sous la violence des intempéries qui se sont abattues samedi soir sur la Côte d’Azur, sont en panne, faisant craindre pour la vie aquatique. Manchots et otaries pataugeaient dimanche dans une eau trouble et marronnasse.
Selon le directeur, Bernard Gianpaolo, le parc a été touché « à plus de 90% sur toutes les installations techniques, ce qui affecte, bien évidemment la vie des animaux.
On n’a plus d’électricité, on n’a plus d’arrivée d’eau, plus de filtration ni d’oxygénation, on n’a plus rien, donc il faut remettre toutes les installations en route pour que les animaux puissent revivre d’une manière normale. Les sapeurs-pompiers nous aident à installer un groupe électrogène ».

marineland-intemperies-marineland-antibes_7mnpv_3vk1ar

 

Accompagnés par les appels déchirants des otaries en détresse, des dizaines de pompiers s’affairaient dimanche soir, pompant l’eau qui avait envahi les conduits de filtration. Pour l’heure, il n’y a plus d’eau propre ni la possibilité de maintenir la juste température des aquariums où évoluent les poissons tropicaux.
Mais s’il parle de « casse animale » dans le Marineland, son directeur ne donne pas de détails.
Les orques, vedettes du parc d’attractions, et les dauphins demeurent presque invisibles. Le Marineland se garde bien de diffuser des images rapprochées, alors que tout le monde se soucie d’eux et spécule sur leur sort. Cette attitude est inquiétante, car elle suppose que quelque chose aurait pu arriver aux cétacés.

« Il y a eu des pertes, mais nos orques ne sont pas en train d’agoniser sur le parking comme on l’entend ici et là, » s’agace le directeur Bernard Giampaolo.
La situation animalière serait en train d’être stabilisée. « La vague a submergé certains aquariums où il y avait des raies et des petits requins. L’eau souillée les a tués. On déplore également deux disparitions de tortues Caouanne. Une troisième a été retrouvée ce lundi matin par les pompiers dans le système de filtration des dauphins.
Le problème est que le flot qui a touché certaines installations contenait des hydrocarbures, provenant des cuves de mazout de certaines habitations et des voitures renversées. Il n’y a pas de quoi polluer directement le bassin des orques, qui contient des millions de litres d’eau, mais il faut tout de même rétablir la situation rapidement». Le bassin des dauphins n’a pas été touché.
Sans doute, mais où sont les images qui nous le prouvent ?  On ne voit partout que des otaries, bien mal en point, elles aussi. 

marineland-otaries

La principale menace, aujourd’hui, c’est aussi l’hygiène et les maladies, surtout si le soleil revient.
En nageant dans une eau saumâtre, non chlorée, chargée de boue et de déchets, souillée par les déjections non filtrées, orques, otaries et dauphins peuvent souffrir rapidement d’infections bactériennes qui causent alors des troubles gastro-intestinaux et respiratoires ainsi que de graves irritations des yeux et de la bouche si le Marineland ne les tire pas de là au plus vite.

On ne peut plus parler ici de « catastrophe inopinée » ni de « drame inattendu dont on ne saurait rendre coupable le Marineland. 
– D’abord parce que le GIEC nous martèle depuis des lunes  que les mers montent et que des intempéries de plus en plus violentes vont alterner en Europe avec des périodes de sécheresse.  Les promoteurs immobiliers feraient bien de s’en souvenir mais également les delphinariums en bord de mer et les centrales nucléaires.
– Ensuite, parce que les premières victimes de ce genre d’incident climatiques, ce sont ceux qui sont enfermés.

A Taiji, lorsque le typhon frappe les enclos de la Dolphin Base, des dauphins se noient. Les prisons, les asiles, les hôpitaux paient également le plus lourd tribu aux tsunamis et autres ouragans, puisque ceux qui s’y trouvent ne peuvent s’enfuir. Faut-il rappeler l’inondation tragique du Zoo de Tbilissi ?

Que se serait il passé si l’ours blanc avait décidé de se promener dans les rues d’Antibes ?

 

zoo-tibilissi2

Tbilissi après l’inondation

« Presque un an après les inondations au Sigean qui causa le décès de plusieurs animaux, c’est le Marineland d’Antibes qui a subi des dégâts importants ce week-end. Nous attendons avec inquiétude la liste des animaux touchés. Face à des catastrophes naturelles, des animaux hors de leur milieu et enfermés dans des enclos ou des bassins sont sans défense. Les décès qui suivront ces intempéries seront entièrement dus à la captivité ». Code Animal

La Fondation Brigitte Bardot : « Le détruit par les inondations, nombreuses victimes animales… , fermez cette prison ! »

marineland-otaries

Lire aussi :

http://www.code-animal.com/inondations-double-peine-pour-les-animaux-de-marineland/

http://www.20minutes.fr/nice/1702159-20151005-images-intemperies-antibes-marineland-face-pertes-animales

https://www.facebook.com/Backtotheseaagircontrelesdelphinariums/videos/831269923636868/?fref=nf

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Les-animaux-de-Marineland-pateaugent-dans-la-boue-19212588

http://www.vegemag.fr/actualite/le-marineland-dantibes-devaste-par-les-intemperies-6480

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/intemperies-inquietude-pour-les-otaries-et-tortues-du-maryland-8665676.html

http://www.nicematin.com/antibes/video-le-parc-de-marineland-devaste-a-90-les-animaux-en-danger.2357833.html#top

 

marineland-piscine

Mr Giampaolo affirme que ce n’est pas si grave si l’eau est boueuse. En mer aussi, dit-il, elle est boueuse. Le directeur du Marineland d’Antibes ignore-t-il qu’il y a des vagues en mer, et des courants ? Dans un bassin boueux, sans filtration, rempli d’une eau saumâtre et non plus salée, souillée par les matières fécales des mammifères marins, les bactéries se multiplient vite. L’odeur devient insupportable et les animaux tombent malades.