Marineland d’Antibes : Manon meurt à 13 ans !

Alain-Bernard-et-les-dauphins

Alain Bernard et les dauphins d’Antibes.

Août 2006

Manon meurt à 13 ans au Marineland d’Antibes

De sourdes rumeurs nous en avertissaient déjà sur certains forums gérés par des amis de la captivité. La nouvelle se confirme aujourd’hui : la petite delphine Manon est bien morte au Marineland d’Antibes, à l’âge incroyablement précoce de 13 ans.

Pour mémoire, les dauphins libres (et même certains captifs) peuvent vivre au-delà de la soixantaine. La nouvelle génération de « dauphins domestiques », en revanche, ne semble pas devoir faire long feu. Leur mort précoce est une constante, à de très rares exceptions près.

Née captive des oeuvres de Joséphine et Oum le 6 juin 1993, la petite Manon avait été mise enceinte dès l’âge dix ans, ce qui est tout de même très tôt pour une femelle à peine nubile.
Elle a donné naissance à un bébé âgé aujourd’hui de 3 ans.
Il semble que ce soit son propre frère qui l’ait engrossée, ce qui n’arrive évidemment jamais en milieu naturel puisque l’inceste y constitue un tabou absolu.

Compte tenu des mauvaises conditions de vie que suppose par définition même l’enfermement dans un bassin nu agrémenté de shows répétitifs, les exploitants des cirques aquatiques sont en effet obligés de « forcer » un peu la reproduction de leurs détenus, à l’instar des éleveurs de cochons ou de poulets.

Il est clair aussi qu’un delphineau tout mignon fait monter d’un cran le nombre de visiteurs et le chiffre d’affaires, mais  permet surtout de réalimenter en dauphins frais les bassins du groupe Parque Reunidos, le nouveau propriétaire du Marineland d’Antibes.

Pour rappel, ce holding possède notamment le gigantesque camp d’internement qu’est l’Oceanografico de Valences et au moins 20 autres parcs aquatiques en Europe et en Argentine.

Duke, le fils d’Ivo, est mort à Duisburg avant même d’être adulte

Une fois n’est pas coutume, nous savons de quoi Manon est morte.
Rien de plus classique : l’ulcère à l’estomac, qui affecte de la même manière les humains captifs ou gravement angoissés.  La plupart des dauphins meurent pour cette raison, à cause du stress et de l’ennui atroce qu’on leur impose chaque jour de leur pauvre existence.
Les dauphins nés captifs, tout particulièrement, sont nettement plus sensibles à ce type de pathologie et meurent couramment de façon prématurée aux alentours de 10-14 ans.

Un seul exemple tout à fait exceptionnel de survie prolongée :
Nellie (morte à 61 ans )  ! Exemple un peu gênant d’ailleurs, puisqu’il prouve que lorsque les dauphins captifs sont maintenus dans de bonnes conditions  affectives et dans une eau de mer naturelle propre et correctement filtrée, ils peuvent vivre certainement bien au-delà de …13 ans !

«En janvier 1998, 181 dauphins Tursiops étaient captifs dans l’enceinte de 30 établissements dans 11 pays d’Europe. Sur ces 181 individus, 70 étaient des mâles et 111 des femelles. 48, 6 % des
mâles et 74,8 % des femelles ont été capturés en milieu naturel. Ils sont à ce titre qualifiés de « fondateurs. 35,4% de la population carcérale est née en captivité, soit 51,4% de tous les mâles et 25 ,8% de toutes les femelles.
Les dauphins nés en captivité sont principalement âgés de moins de dix ans.
La femelle née captive la plus âgée a 14 ans. Le mâle né captif le plus âgé a 16 ans. L’âge moyen des femelles nées captives est de 4,3 ans et celui des mâles de 6,4 ans. L’âge moyen des femelles «fondatrices » est de 19,2 ans et celui des mâles fondateurs de 20,2 ans»

« The European studbook of bottlenose dolphins (Tursiops truncatus) : 1998 survey results. Aquatic Mammals 26(2): 95-100″. [publié par le Zoo de Duisburg, Meulheimer Str. 273, 47058 Duisburg, Germany)


 

Antibes

L’élevage improbable de dauphins domestiques