Nage avec les dauphins de Taiji juste avant le massacre

japon-risso-dauphin

Chaque année, de nouveaux captifs nagent dans la baie de Taiji juste avant le massacre

Nage avec les dauphins de Taiji juste avant le massacre

summer-cove_taiji_swim_dol_pen_tbaylor_7-13

La Plage des Baleines à Taiji

 

11 juillet 2016

Les dauphins de Risso Sage et Satsuki nage avec des touristes dans la baie sanglante

Les dauphins de Risso Sage 「セ ー ジ」 et Satsuki 「サ ツ キ」, ont été transférés du Taiji Whale Museum jusqu’à la « Whale Beach » le 11 Juillet 2016.
Ce lagon permet aux visiteurs de nager dans Hatajiri Bay (« The Cove ») avant qu’elle ne se rougisse de sang et fonctionne à partir du 14 Juillet jusqu’au 25 Août 2016. Ensuite, les chasses commencent.
« Au cours de cette période, deux fois par jour (chaque fois 15 minutes environ), les dauphins de Risso sont libérés dans le lagon ensemble, en plus de profiter de la plage et de nager avec les baigneurs. Un événement populaire qui a été mis en route depuis 2008, et comptait 13.000 de baigneurs l’an dernier. 
Satsuki est une femelle de 7 ans qui mesure 2, 8 mètres de long et pèse environ 280 kg. Sage est un mâle de 5 ans de 2,5 m et d’un poids de 220 kg ».

Il va de soi que ces deux dauphins de Risso n’ont pas oublié d’où ils viennent. Comme Cosmo et Kanna avant eux, c’est ici même, dans cette baie, qu’ils ont été capturés avec la dernière sauvagerie et que leur famille a été massacrée dans une eau sanglante, au comble de la terreur et du désespoir.  Profiter de la plage ? La blague est cruelle…

Info CETABASE

 


 

summer-cove_taiji_swim_risso_train_tbaylor_2_7-13

Deux dresseurs de dauphins mènent le dauphin de Risso dans les eaux de la Baie, à la grande excitation des nageurs environnants. Le Risso est maintenu actif grâce à des bouts de calmar. Photographie Terran Baylor.

26 juillet 2013

Nage avec les dauphins dans la baie de Taiji

Un article de Terran Baylor (Cove Monitor)

J’ai entendu un jour qu’on proposait un programme de « nage avec les dauphins » dans la baie de Taiji.
Je me suis dit qu’il fallait y aller pour avoir plus d’informations.
Il y a bien des années, j’avais déjà eu l’occasion de nager avec des dauphins captifs. Je n’avais pas ressenti ce fameux «Wow !» annoncé, mais plutôt une vague de dépression et de tristesse qui m’avait envahi avec un frisson. On pourrait dire en quelque sorte que les dauphins m’avaient directement transmis leurs sentiments et que je ne les ai pas ignoré.
Le fait d’avoir assisté ici à Taiji à certaines des pires atrocités a changé à jamais ma vision de la vie et de la façon dont nous traitons les autres créatures sur cette planète.  «The Cove» ressemble toujours à morgue …

A Taiji, le programme d’été de «Nage avec les dauphins» fonctionne seulement quelques semaines, juste avant la saison de la chasse.
Je doute fortement que l’un des touristes japonais présents aient la  moindre idée de ce qui se passe réellement ici. Peut-être se diraient–ils que ce n’est pas l’endroit idéal pour faire batifoler sa famille que de le faire dans une eau qui deviendra rouge sang, comme je l’ai vu lors de la saison de chasse.
Mais le gouvernement cache la vérité au peuple japonais et permet aux chasseurs de dauphins de poursuivre en toute discrétion leur commerce sanglant.

Deux dauphins de Risso ont donc été amenés dans la Baie et contraints de nager dans un dédale des nageurs et d’objets flottants, tandis que leurs dresseurs leur donnent des bouts de calmar.
Bien sûr, les dauphins font des tours : ils battent des nageoires sur la surface et les gosses hurlent de joie. Quand il n’y a pas de dresseurs pagayant sur leur kayak et l’«appât» du calmar, les dauphins passent leur temps loin du bruit et des gens qui s’éclaboussent.
Au milieu de la zone de baignade se dresse une plate-forme, amarré au fond de la mer, où les gens peuvent voir les dauphins. On permet à un dauphin de sortir travailler par une ouverture dans le filet, lequel  doit être clos la plupart du temps. Le lieu reste en effet fermé durant les heures creuses.
Le moment le plus excitant pour le public sur la plate-forme, c’est bien sûr l’heure du repas.
Autrement, les dauphins n’ont pas vraiment beaucoup d’intérêt à s’approcher.

taiji-swim-with-whales


Est-ce un environnement sécurisé ?

La question est très discutable. Les enfants dans l’eau sont très jeunes, certains ont à peine 5 ans, mais il n’y a là aucune sauveteur et aucune surveillance, apparemment. Outre le couple de dresseurs, qui n’est présent que lorsqu’il contrôle les dauphins hors de leur enclos pendant le temps de la nage, un chasseur-pêcheur est sur place. Sa principale fonction semble être le décomptage des nageurs.
Avoir l’occasion de « nager avec » et de voir la  « vie marine sauvage » n’est rien de plus qu’une extension d’un aquarium à poissons. Les dauphins sont réduits ici à des automates – travail contre nourriture – et toute âme sauvage a quitté leur existence.

summer-cove_taiji_swim_rissos_tbaylor_7-13

Programme estival de « nage avec les dauphins » à Taiji. On peut voir l’entrée de la Baie meurtrière sur le côté supérieur droit de la photo. La nageoire dans la partie inférieure droite est celle de l’un des dauphins de Risso. Photographie Terran Baylor


J’invite tout le monde à se tenir à distance de ces entreprises qui exploitent la vie marine sauvage capturée ou toute autre forme de vie intelligente. Découvrez les créatures sauvages dans leur habitat, où elles ont le droit et la capacité de ne pas travailler pour nous.
Plus nous recevons de rapports à propos d’animaux qui réagissent contre leur mode de vie en captivité, plus il devrait être clair qu’il s’agit là d’avertissements. Nous ne devrions pas garder ces êtres enfermés pour notre propre amusement.  N’allez pas croire pas que vous pourriez apprendre quoi que ce soit en visitant ces «parcs» : c’est un mensonge répandu par des organisations avides de profit, rien de plus.

summer-cove_taiji_swim_dol_pen_tbaylor_7-13

Une équipe de télévision vient filmer le programme de « nage avec les dauphins » dans la Baie. L’enclos flottant se trouve au milieu de l’anse de Hatakejiri où plus de 850 dauphins ont été sauvagement abattus l’automne dernier. La nouvelle saison débute le 1 septembre. Photographie Terran Baylor.

 

Une fois encore, je serai ici à Taiji pour la saison de la chasse, afin d’informer et d’avertir sur ce qui se passe en ce petit endroit sur terre.
Je suis heureux que de nombreux Japonais dans tout le pays se lèvent et déclarent que ces massacres n’ont pas de sens et devraient prendre fin. Le Japon a le plus grand nombre de delphinariums au monde. Ce sera donc un long combat que d’éduquer les gens. Nous devons commencer par les enfants. Les enfants ont permis d’arrêter la chasse baleinière en Islande pendant deux décennies, simplement parce qu’ils avaient appris le sort de Keiko (l’orque du film «Sauvez Willy ») et les efforts de ceux qui voulaient le libérer pour de vrai !

summer-dolbase_taiji_dol_pen_tbaylor_7-13

Un dauphin quémande l’attention de sa dresseuse, qui ne le regarde pas. Dolphin Base, l’un des principaux centres de dressage et de vente à Taiji. Photographie Terran Baylor.

Dès le premier septembre, là où nageaient les baigneurs, l’horreur reprendra sa place, comme chaque année depuis 1969

taiji-motor-boat

Dès le 1er septembre, là où nageaient les baigneurs, l’horreur reprendra sa place, comme chaque année depuis 1969




Cosmo et Kanna amusent les enfants à Taiji !

Japon : l’Enfer des cétacés !

Massacre à Taiji : saison 2013-2014