SeaWorld remplace « Blue Horizons » par un show pédagogique

SeaWorld Orlando remplace « Blue Horizons » par un show pédagogique

SeaWorld Orlando: New ‘Dolphin Days’ to replace ‘Blue Horizons’

SeaWorld Orlando a décidé de remplacer un long spectacle montrant des dauphins faisant des tours aux côtés des acrobates par un show entièrement nouveau, conçu pour éduquer le public sur la personnalité des animaux.

Cette mutation a lieu alors que SeaWorld tente de restaurer l’image de ses parcs à thème en mettant l’accent sur la conservation et le sauvetage des animaux marins. Parmi ces changements, l’un des plus remarquables est la fin des « shows théâtraux » des orques et le focus mis sur leurs comportements naturels.

Les « Dolphin Days » comprendront une partie pédagogique, qui expliquera comment ces animaux dans la nature, mais il y aura tout de même en un moment du spectacle où un spectateur bénévole pourra rencontrer un dauphin et un aras à ailes vertes.

Ce changement brusque d’un style rococo et sensationnel vers un autre, porteur d »un message plus respectueux de l’environnement – n’est guère surprenant, a déclaré Scott Smith, professeur adjoint à l’Université de Caroline du Sud. «Cela va de pair avec toute l’histoire qu’il nous raconte en ce moment»

Naomi Rose, spécialiste des mammifères marins à l’AWI, s’étonnait justement de ce qu’il n’y ait pas encore eu de modification dans le spectacle des dauphins.
«C’était incohérent pour moi de conserver «Blue Horizons » alors que le show des orques s’oriente désormais vers une présentation plus pédagogique » dit-elle, « Mais l’ajout d’une rencontre rapprochée avec un dauphin n’est certainement pas une bonne idée ! ».

« À mon avis, encourager ce genre d’interaction avec un animal sauvage dans un zoo, dans un delphinarium ou dans un parc à thème comme SeaWorld, c’est vraiment donner le mauvais signal » a-t-elle ajouté. « SeaWorld devrait être à l’avant-garde de la sensibilisation du public au respect de la faune sauvage. Et ce n’est pas en s’approchant d’eux et en leur tapotant sur la tête qu’on respectera les dauphins.»

 

 

« Dolphin Days » débutera le 1er avril 2017 au Dolphin Théâtre du parc à thème.
« Blue Horizons » continue donc jusqu’au 31 mars.
SeaWorld a déclaré que le nouveau spectacle était encore « en cours de développement». Il comprendra des aras et autres oiseaux tropicaux, qui étaient déjà des éléments très populaires dans le show «Blue Horizons». Le parc SeaWorld à San Diego développer également un spectacle appelé «Dolphin Days», mais qui ne sera pas le clone de celui d’Orlando.

La future Dolphin Nursery, tout en rose et bleu, comme les bébés …

De l’autre côté du parc d’Orlando, la Dolphin Nursery entièrement remodelée est cours de en construction.
Elle devrait ouvrir ses portes cet été, selon SeaWorld, ce qui permettra aux visiteurs de voir de tout près des bébés dauphins en continu.
Le parc planifie également l’ouverture d’un «Océan électrique», un spectacle nocturne époustouflant augmenté de réalité virtuelle, sans parler de la nouvelle montagne russe géante, le Kraken.

Un spectacle de cirque avec des dauphins sous contrôle étroit.

Le célèbre show « Blue Horizons » a duré  11 ans au SeaWorld Orlando.
Le spectacle mettait en scène des dauphins exécutaient leurs tours réglés à la seconde près, aux côtés d’acteurs humains déguisés, dont certains faisaient de l’acrobatie au-dessus de l’eau avec les animaux.

« Le parc tente de toucher un public de visiteurs moyens, au milieu du spectre entre les activistes animaliers à une extrémité et, de l’autre côté, le « Joe Regular Tourist », qui veut voir les dauphins sauter dans leurs cerceaux » sourit Smith. « C’est la «famille moyenne », qui n’est pas militante pour l’environnement, mais qui le respecte. Ils recyclent leurs déchets et ils essaient de faire ce qu’il convient de faire, pour ainsi dire. Je suppose que c’est ça que SeaWorld vise ».

En début de semaine, SeaWorld Entertainment a du avouer que la fréquentation et les revenus de ses parcs ont encore chuté en 2016. On comptait une perte nette de 12,5 millions de dollars pour l’année. SeaWorld a évoqué la météo, y compris l’ouragan Matthew, une année morose pour le tourisme d’Orlando et la concurrence pour expliquer la chute de 2% dans la  fréquentation de son parc en 2016.

Le Kraken, la montagne russe du futur ! Sea World ferait mieux de se consacrer à ce genre d’attractions.


 

Blue World : la fin de SeaWorld ?