Taiji : vaste capture de dauphins tachetés pantropicaux

pantropical-spotted-dolphin-830x527

Taiji : vaste capture de dauphins tachetés pantropicaux. Toutes les photos sont extraites du site Dolphin Project

Taiji : vaste capture de dauphins tachetés pantropicaux

Taiji, 12-12-16

Lors de ce premier rabattage de dauphins pantropicaux pour la saison 2016/17, on ne pouvait pas s’empêcher de remarquer la blancheur de leurs rostres, quand les dauphins se sont mis à nager étroitement serrés les uns contre les autres dans la crique.

Au moins 70 cétacés avaient été entassés dans la baie. Pendant que les chasseurs faisaient une pause, les dauphins sortaient le corps de l’eau de façon irrégulière, montrant la couleur contrastée de leur robe qui leur vaut d’être si appréciés par les delphinariums asiatiques. Car même au comble de l’angoisse, ces dauphins restaient beaux et empreints de grâce.
Il était difficile de les regarder sans penser aux dizaines de millions de dauphins tués lors des pêches au thon à senne coulissante à l’ouest de l’océan Pacifique tropical, comme en témoigne le terrible film «Où sont passés tous les dauphins ? » On y voit un dauphin pantropical a été hissé avec le filet où il était pris par le rostre puis traîné sur le chalutier avec toute sa cargaison de poissons morts.

Des skiffs remplis de plongeurs et de dresseurs revinrent bientôt dans la crique. Au fur et à mesure que le processus de sélection pour la captivité se mettait en place, les dauphins terrifiés tentaient d’échapper à leurs ravisseurs. Ils se jetaient avec force contre les roches volcaniques tranchantes, recouvertes cette fois de bâches jaunes pour éviter les blessures.

pantropical-dolphins-hug-sharp-rocks-in-attempts-to-escape

Les dauphins se jettent contre les parois rocheuses pour fuir. Cette fois, des bâches ont été mises  pour empêcher qu’ils se tuent.  Taiji, Japan Credit: DolphinProject.com


Dans une débauche macabre d’images et de sons, des mains saisissent les animaux choisis, des coups de caudale frappent l’eau, les cris des dauphins se mêlent aux appels raques des hommes.
Un par un, les dauphins ont été maîtrisés par leurs ravisseurs, les spécimens les plus  esthétiques physiquement sont choisis pour une «vie» en captivité.

« Et ils appellent ça une tradition? Aucune tradition que je connaisse n’a besoin de se cacher derrière une bâche. C’est juste la honte, l’argent et la cupidité. « ~ Tim Burns, Dolphin Project Cove Coordinateur et Moniteur

Les dauphins furent chargés sur des skiffs bordés de bâches, avec plusieurs entraîneurs placés à côté d’eux qui protégeaient leur futur salaire. Un total de 18 tachetés ont été enlevés à la tribu et emmenés par bateaux jusqu’aux enclos en bois de la Dolphin Base, près de l’entrée du port.

Soudain, l’un des dauphins transportés a levé sa caudale puis il a roulé sur le côté tandis que l’eau de son hamac se teintait de sang.
Le dauphin a été redressé, une main gantée de blanc a plongé dans l’eau sanglante pour évaluer l »état de l’animal. Il était évident que le dauphin était en train de mourir, du fait de la brutalité à couper le souffle de cette chasse et des blessures subies pendant la sélection.

 

pantropical-spotted-dolphin-dying

Ce dauphin qui vient d’être capturé se meurt dans l’eau sanglante. Credit: DolphinProject.com


La quantité de dauphins encore piégés dans la crique restait très préoccupante.
Un massacre de cette ampleur serait évidemment horrible à regarder. Les skiffs sont donc revenus et les chasseurs ont commencé à enlever les filets. Surprise ! Les dauphins restants seraient libérés! C’était bien sûr une bonne nouvelle mais sa raison était suspecte.
Les dauphins ont-ils été relâchés en raison du nombre élevé de dresseurs présents ? Quoiqu’il en soit, aucun dauphin n’a été tué.

Nous avons attendu … mais les dauphins relâchés ne sont pas partis. Les minutes ont passées, mais le pod a commencé à nager vers les bâches, où ils ont vu pour la dernière fois leurs parents disparus. C’était un spectacle déchirant que de les voir se rapprocher volontairement d’une baie où tant de cruautés ont lieu. Finalement, les bateaux ont pu faire se retourner le pod, composé d’à peu près 52 individus, et les chasser vers le grand large avec les mêmes sons de tuyaux métalliques frappés dans l’eau qui avaient servi à les rabattre vers la côte.

pantropical-remaining-pod-members-escape

Le reste du pod est repoussé au large. Credit: DolphinProject.com

 

pantropical-newly-captive-dolphins-in-harbor-pens

Les dauphins nouvellement capturés se serrent les uns contre les autres dans leur enclos.  Credit: DolphinProject.com

Une fois dans les enclos du port, les dauphins nouvellement captifs formaient une boule serrée tandis qu’il faisaient face à toute l’horreur de leur situation. Il ne restait plus que 17 captifs. Un dauphin manquait. Il est sans doute mort sur le bateau, noyé dans son propre sang.

 

pantropical-face-of-terror-taiji-japan

La terreur des dauphins tachetés pantropicaux à Taiji, Japon.

Note: En 1980, le Service national des pêches maritimes (États-Unis) a considéré le stock côtier de dauphins tachetés pantropicaux comme épuisés en vertu de la Marine Mammal Protection Act. Le stock extra côtier était considéré comme épuisé en 1993.
NOAA Fisheries, Office of Protected Resources*


Un article de Cara Sands

cara

logodolphin

takeaction728x90

 

Suivre l’actualité de Taiji sur la page Facebook de Dauphins Libres

game-of-thrones