Une otarie tuée à coups de marteau au Prymorsky Oceanarium

Une otarie nommée Stark

Une otarie de steller nommée Stark, ici à son arrivée

 

Une otarie tuée à coups de marteau au Prymorsky Oceanarium

Une otarie de Steller nommée Stark est morte durant la nuit du 21 octobre 2016 au Primorsky Oceanarium en Russie.
Le jeune «lion de mer» est mort durant la nuit du 21 octobre 2016 dans une piscine latérale du Primorsky Oceanarium, situé près de Vladivostok, au nord-est de la Russie.
La représentante régionale du Ministère de la Fédération de Russie, Julia Tulaganova, a déclaré que la police menait son enquête.

Le petit Stark semble avoir été « recueilli » dans la Mer de Sakhaline à un âge très précoce.
La décision de le faire vivre dans un bassin avait été vivement discutée. Les images vidéo nous le montre en train de se livrer à des comportements stéréotypiques graves (attraper sa caudale).
Couvert de parasites, atteint de pneumonie, d’une maigreur effrayante, il avait cependant retrouvé peu à peu son poids grâce à une vétérinaire expérimentée dépêchée spécialement pour lui.
Le personnel local ne savait en effet rien sur la façon de prendre soin de cet animal.

Les employés de l’Oceanarium ont confirmé la mort de l’animal.
Selon les informations du journal russe VL.ru, cette otarie a été très probablement tuée de manière brutale, à coups de marteau.  Le vétérinaire a confirmé que l’animal portait les traces d’un « objet contondant asséné avec violence ».
Les employés de Prymorky Oceanarium rejettent pour leur part le fait que l’animal soit mort de mort violente et toute responsabilité dans cette affaire.
Le corps du lion de mer a été transféré au laboratoire pour une analyse médico-légale, afin de déterminer la cause du décès.
Qu’a-t-il pu se passer ? On sait que certains dresseurs rossent leurs otaries à coups de battes. Stark a-t-il tenté de mordre un employé complètement ivre, brusquement pris de rage ?

 

En 2015, déjà, un groupe d’employés avaient  lancé un appel sous le couvert de l’anonymat dénonçant l’état désastreux des installations encore en construction du Primorsky Aquarium, qui avait pourtant coûté 267.700.000 $, sans compter les dessous de tables.
Parmi les allégations formulées par les membres anonymes du personnel, ils déclaraient que :
– Plusieurs animaux étaient déjà morts, dont un dauphin et l’un des deux très rares phoques du lac Baïkal. 
– Les piscines étaient infestées de bactéries pathogènes.
– Des ouvriers ivres sautaient tout habillés dans les bassins et poursuivaient les animaux marins terrifiés.
– Une coupure de courant d’une durée de  neuf heures a coûté la vie à tous les poissons, d’un coup.
– Médicaments et encadrement vétérinaire sont encore et toujours insuffisants.

baikal-seal

L’un des deux très rares phoques d’eau douce du lac Baïkal

 

Aujourd’hui, c’est encore une personne anonyme qui lancé une pétition pour que justice soit faite pour Stark, le lion de mer, ainsi que pour les autres animaux morts au Prymorsky 0ceanarium.
Deux bélugas, deux dauphins et un dauphin à flancs blancs du Pacifique de Taiji, trois morses, une loutre de mer, un phoque et une otarie sont donc déjà morts au Primorsky Oceanarium.
Joli score pour une attraction qui s’est ouverte officiellement en … septembre 2016.

PETITION

 


Rappelons qu’il y a encore des shows d’otaries de Steller en Europe.  

Un animal compliqué à garder, mais dont la masse énorme amuse beaucoup les enfants, lorsque ces mammifères marins sot soumis à des shows sinistres comme ici à Antibes :


Primorsky Oceanarium : 11 victimes avant l’ouverture !