Yani l’éléphante est morte en pleurant

Yani l’éléphante est morte en pleurant

Un article de Jennifer Newton
For MailOnline 12 May 2016

 

Les larmes coulent sur les joues de l’éléphante Yani, avant qu’elle ne soit le dernier animal à mourir dans l’un des pires «zoos de la mort» d’Indonésie où les animaux sont gardés dans des cages sales et rouillées.
Yani, une femelle éléphant de Sumatra, a été maintenue dans des conditions épouvantables au Zoo de Bandung. Elle est tombée malade et ses gardiens l’ont déplacé et l’ont couché sur le sol. L’éléphant a été photographié en train de mourir alors que des larmes semblaient couler sur son visage. Les militants des droits des animaux réclament une enquête sur les conditions de vie dans ce zoo.

Les images nous montrent l’animal étendu, léthargique, avec des plaies sur le corps, alors que des larmes coulent sur son visage quelques instants avant sa mort.
Les efforts pour sauver la sauver ont été rendus difficiles, du fait que le zoo ne disposait d’aucun vétérinaire résident depuis presque un an.
Aujourd’hui, le zoo a été fermé dans l’attente d’une enquête sur ce décès, dont la cause n’a pas encore été déterminée.
Toutefois, un porte-parole du zoo a affirmé qu’ils avaient fait tout ce qu’ils pouvaient pour sauver Yani, en consultant des vétérinaires, des gardiens de zoo et des fournisseurs de médicaments.

yani2

 

yani3

Après qu’elle soit tombée malade, des volontaires ont déplacé Yani hors de son enclos pour la coucher sur le sol.

Les zoos indonésiens mal entretenus – et cela vaut aussi pour les delphinariums – déclenchent la colère des défenseurs des droits des animaux dans le pays. 
La plupart des parcs animaliers indonésiens sont dans un état pitoyable, les animaux y sont sales et leurs cages exiguës.

Ridwan Kamil, le maire de Bandung, a rendu visite à l’éléphant malade peu avant sa mort, alors que la colère montait autour de cette affaire.
Il a déclaré : «Si la direction n’a plus d’argent pour gérer son zoo elle doit chercher de l’aide  ailleurs !».  Une pétition en ligne appelant à la réfection du zoo a recueilli plus de 10.000 signatures, affirmant que tous les animaux avaient l’air émacié.

L’activiste Femke den Haas, du groupe très actif Jakarta Animal Aid Network, a critiqué le manque de cadre légal dans lequel  les zoos indonésiens doivent être gérés, notamment au niveau de la taille es enclos ou de l’alimentation.  Femke a expliqué que : «Le cas de Yani n’est vraiment que la pointe de l’iceberg. De nombreux animaux souffrent et meurent dans les zoos indonésiens.

Le WWF estime qu’il reste environ 2.400 à 2.800 éléphants de Sumatra à l’état sauvage, toujours décimés par le braconnage et la perte de leur forêt tropicale blâmés. Ils sont classés comme en danger critique par l’Union internationale pour la conservation de la nature.

yani4

 

Vidéo

yani-indo-zoo

L’éléphant de Sumatra

« L’éléphant de Sumatra est le plus menacé de tous les éléphants du monde.
Avec à peine plus de 2.000 à l’état sauvage, le déboisement a déjà réduit de moitié leur population en une génération. Mauvais aménagement du territoire et le développement des plantations de palmiers à huile et les petites exploitations ont entre-temps amené les gens et les éléphants sauvages à proximité immédiate, ce qui conduit à des conflits lorsque celui-ci mangent et endommagent les cultures. Un troupeau d’éléphants peut détruire les récoltes d’une ferme entière en une seule nuit, les éléphants sont souvent empoisonnés et fusillés en représailles, surtout si la vie humaine est menacée. Une stratégie de conservation efficace doit donc lutter contre cette menace, et dans le coin sud-est de l’île d’une telle stratégie commence à porter ses fruits.

Transformer la vie des éléphants captifs …..
Il était une fois la pratique du gouvernement pour capturer les éléphants trouvés nourrir dans les champs ou les plantations, et les condamner à une vie en captivité dans des «centres de formation» mal équipés. La plupart des animaux finissent par y mourir, jusqu’à ce que  Elephant Family  intervienne avec la Société des Vétérinaires pour Sumatra Wildlife Conservation (VESSWIC) pour commencer à transformer leur vie, tout en influençant le gouvernement pour arrêter la capture, ce qu’il a fait en 2009.
Petit-à-petit, comme la santé des éléphants s’est améliorée, il a été possible de les déployer et de leurs cornacs bien formés en « unités d’intervention de conservation ». Ceux-ci patrouillent dans la forêt d’intervenir et d’empêcher les activités illégales, ainsi que les cultures de protection des villageois protégé par la conduite éléphants sauvages hors des champs et des plantations et de nouveau dans la forêt. Les éléphants bénéficient de l’exercice régulier, la possibilité de naviguer dans la forêt, et un niveau élevé de soins des anciens combattants et de leurs cornacs: une solution gagnant-gagnant qui a surgi sur une très mauvaise situation ».

Sauver les Forêts. 2013


Note YG : 

Ce statut d’espèce rare vaut aux éléphants de Sumatra d’être très apprécié des zoos, qui prétendent  protéger l’espèce en la coupant de son milieu naturel et en l’exhibant pour de l’argent dans leurs installations. En aucun cas, la reproduction en captivité ne pourra sauver les cultures subtiles et les modes de vie des éléphants de Sumatra, mais c’est ce qu’on nous fait croire. Rappelons qu’il n’y a pas que dans les zoos indonésiens que les éléphants de Sumatra meurent tragiquement. Ce fut le cas au parc Pairi Daiza, avec la mort d’Ani à l’âge de 7 ans.


yani-tweet


Dauphins aveugles et édentés dans un hôtel à Bali