Ben Weyts : « Plus de permis pour les delphinariums »



Boudewijn Seapark. Photo YG
Boudewijn Seapark. Photo YG

Ben Weyts : « Plus de permis pour les delphinariums »

Ben Weyts veut mettre fin aux dauphins en captivité: « Plus de permis pour les delphinariums »
Le ministre du Bien-être des animaux, Ben Weyts (N-VA), est favorable à l’interdiction à long terme des dauphins en captivité.
En Flandre, il y a encore un delphinarium, le Boudewijn Seapark à Bruges. Weyts plaide pour un scénario de fermeture progressive et veut lancer le débat à ce sujet.

« Garder les dauphins en captivité ne sert à rien. Nous leur faisons faire des tours en échange de quelques poissons », explique Weyts. Les dauphins sont des animaux sensibles au stress et hyper intelligents. Nous le gardons dans un bassin alors que dans la vie réelle, ils couvrent 60 kilomètres par jour et que leur habitat naturel est de 125 kilomètres carrés « .
Weyts veut geler la situation actuelle avant d’en sortir. « Plus de nouveaux permis ou de reproduction. »

L’organisation de défense des animaux, GAIA, est d’accord avec le ministre.
« Entièrement d’accord avec le ministre: figeons la situation actuelle avec le stock actuel. Et interdisons légalement la garde de ces mammifères marins conscients de soi. Les conditions de vie des dauphins à Bruges sont très inadéquates et beaucoup trop restrictives pour leur potentiel de développement comportemental qui offre une vie océanique gratuite » a déclaré le président Michel Vandenbosch.

D’après Weyts wil einde maken aan dolfijnen in gevangenschap: “Geen vergunningen meer voor dolfinaria”

Les dauphins de Bruges. Quelle vie ose-t-on leur imposer, sans même un simple lagon extérieur !
Les dauphins de Bruges. Quelle vie ose-t-on leur imposer, sans même un simple lagon extérieur !

Les conditions de vie des dauphins à Bruges sont très inadéquates.
Sans doute. Mais alors, pourquoi accepter de geler la situation actuelle alors qu’il y a des places encore libres dans le sanctuaire qui s’ouvre en Floride en 2022 ? Pourquoi ne pas y préparer nos dauphins tout de suite ? Ils y seront sous la garde d’un autre delphinarium, le sympathique Baltimore Aquarium, qui a choisi d’offrir une vaste baie marine à ses ultimes détenus à nageoires.
Et puis, soyons sérieux, quelle compagnie internationale accepterait encore de lancer un second delphinarium en Belgique, alors que le premier est au bord de la faillite, et que toute construction de ce genre est interdite en Wallonie ?
Rendons la captivité des dauphins illégale parce qu’elle mérite de l’être et pesons dès aujourd’hui à la réhabilitation des huit deniers dauphins de Bruges !


Le bourgmestre de Bruges compare les dauphins aux pandas de Pairi Daiza

Nouvelles règles pour les zoos flamands : le Boudewijn Seapark menacé !

Les dauphins de Baltimore se préparent pour la Floride

Il faut fermer le Delphinarium de Bruges !


Ben Weyts : « Plus de permis pour les delphinariums »

log in

reset password

Retour à
log in