Boksoon maman : la réhabilitation réussie des dauphins en Corée

Boksoon maman : la réhabilitation réussie des dauphins en Corée

Boksoon maman : la réhabilitation des 7 dauphins en Corée est une réussite totale.
Après celle des enfants de Sampal et de Chunsam, cette nouvelle naissance nous met désormais face à l’évidence : bien préparés, entourés et suivis, les dauphins réhabilités peuvent retrouver une vie normale, même au terme d’années d’enfermement, de dressage et d’humiliation.  

Sampal et son bébé en mars 2016

JEJU, 24 août 2018 

Une équipe de chercheurs sud-coréens et japonais a confirmé vendredi qu’un dauphin femelle de l’Indo-Pacifique libéré près de l’île de Jeju en Corée du Sud, avait donné naissance à son premier enfant.
Boksoon, âgée de 20 ans, a été vue avec son delphineau au large de Seogwipo.

Boksoon avait été réintroduite en mer en 2015, en même temps que Taesan, un mâle âgé aujourd’hui de 23 ans.
Avant elle, deux autres delphines réhabilitées au même endroit – Sampal et Chunsam – étaient déjà devenues mamans, respectivement en avril et en août 2016.
Lundi, l’équipe de scientifiques ont pu observer Boksoon nager avec son veau dans la mer au large de Seogwipo.
Les photos du dauphin prises par l’équipe sur les côtes de l’île, indiquaient que Boksoon était seule jusqu’au 28 juillet, mais qu’un bébé nageait à côté d’elle dès le 7 août. Il s’agit toujours du même sur chaque photo et son corps porte encore les plis d’une sortie de l’utérus récente.

Boksoon faisait partie d’un lot de 5 dauphins captifs qui ont été successivement réhabilités au large de Jeju entre 2013 et 2015.
Boksoon, Sampal, Chunsam, Taesan et Jedol avaient été illégalement capturés et vendus à des delphinariums en Corée du Sud.
Leur libération est intervenue après que la Cour suprême ait décidé, en mars 2013, que le parc marin Pacific Land à Jeju devait rendre à la mer ses 4 dauphins capturés illégalement. Jedol, qui avait été transféré au Grand Zoo de Séoul, eut la chance de les accompagner sur le chemin de la liberté, au terme d’une remise en état sanitaire et d’une préparation soigneuse au grand retour dans le monde sous-marin.

Dès 2013, Sampal fut la première à quitter l’enclos de réhabilitation, suivie de Jédol et de Chunsam.
Deux ans plus tard, en 2015, ce fut le tour de Taeshan et Boksoon de rejoindre les leurs.

Jedol réapprend à se saisir d’un poisson vivant Photo@newsis.com

Enfin, Geumdeung et Daepo ont été remis en liberté après 20 ans de captivité.
Capturés eux aussi dans les eaux de Jeju dans les années 1990, ils avaient survécu pendant 20 ans dans les bassins du Zoo de Séoul .
Après avoir subi une longue rééducation dans un enclos marin, et redevenus capables de se saisir de poissons vivants, ils ont été jugés également assez forts et en bonne santé que pour être libérés à l’endroit même où on les avait pris.

Tout cela est devenu possible grâce à l’association Hotpinkdophins, qui a supervisé la libération des dauphins de Jeju, tous endémiques à l’île de Jeju en Corée du Sud. Il n’en reste plus qu’une centaine d’individus dans la région.

Cette histoire nous met de belle humeur.
Mais elle est aussi un cinglant démenti aux assertions des delphinariums affirmant qu’un dauphin ou une orque retirée de son cher bassin serait exposé « à des polluants nocifs et à des toxines, à des conditions environnementales en évolution rapide, à des virus infectieux, aux effets du trafic maritime, à la prolifération d’algues, aux agents pathogènes et à d’autres problèmes connus des cétacés sauvages ».
Quant aux bébés de Sampal et Chunsam, ils vont toujours bien, merci !
En mer libre, les enfants sont sains et ne meurent pas au bout d’une semaine de quelque pneumonie foudroyante ou autre infection d’origine inconnue !

Naissance d’un delphineau au delphinarium de Bruges. Il ne survécut que 5 jours. Comme on le comprend !


Deux nouveaux dauphins libérés en Corée du Sud

5 dauphins de Corée choisissent la liberté !