Bruce le dauphin esclave est mort au bout de 5 jours

Roxanne et Bruce en septembre 2012, dans le décor enchanteur des bassins de Bruges

Bruce le dauphin esclave est mort au bout de 5 jours !

Bruce le dauphin esclave, dont la naissance avait été annoncée avec tant de verve, est mort au bout de 5  jours dans les bassins du delphinarium de Bruges. Bien embêtée, la presse belge s’est empressée de juger ce décès « normal ».
N’y a-t-il pas autant de décès  de delphineaux en mer comme en captivité ? Sans doute. Même s’il n’y a ni requin, ni pollution, ni tempête, ni filets dérivants.

Mais alors, de quoi meurent-ils donc au delphinarium ?   
(Mise à jour 2018)

Bruce. Le delphinarium de Bruges est un cimetière de bébés…

 7/9/2012

La delphine Roxanne avait donné vie à un petit dauphin mâle au Boudewijn Seapark, du nom de Bruce (BS-TT-B1201), ce lundi 3 septembre 2012. Le nouveau-né était en bonne santé et bien allaité. Malgré les soins prodigués par le personnel du parc – les meilleurs soins seraient de ne pas enfermer les dauphins ! – le delphineau est subitement décédé vendredi après-midi.
« Le personnel a constaté cet après-midi qu’il avait soudainement arrêté de nager », indique le communiqué de presse.« Roxanne, sa mère, a immédiatement essayé de ramener son fils à la surface pour le laisser respirer. »

Les dresseurs et le vétérinaire ont également essayé de sauver le nouveau-né, mais il était trop tard.
Les trois premières semaines sont cruciales dans le développement des bébés dauphins, car leur système immunitaire est encore très faible. La moitié de ces mammifères marins n’atteint pas la fin de la première année de vie (Note : en mer, principalement à cause des requins).
Une autopsie doit être pratiquée pour déterminer les causes précises du décès.
(Note : comme pour Flo, c’est ici une phrase rituelle qui n’engage à rien. Les résultats ne seront jamais communiqués).

Avec tous les « meilleurs soins » qu’ils reçoivent et le milieu hautement aseptisé dans lequel ils sont contraints de vivre, les bébés dauphins nés captifs devraient être à l’abri de la mortalité importante habituelle en mer. Or, la proportion de décès est identique !

Pas un mot n’est dit de la souffrance de Roxanne. Au delphinarium, les détenus ne sont pas sensés avoir des sentiments. Ce sont des ANIMAUX ! Pourtant, la mort d’un enfant, pour une mère dauphin, est aussi douloureuse que pour une mère humaine.
Des observations en mer nous en ont donné bien souvent la preuve, mais aussi en bassin.

Une maman dauphin porte le deuil de son enfant jusqu’à ce que le corps se décompose.

Que l’on cesse de traiter Roxanne comme une malheureuse truie d’élevage !
Son chagrin est sans doute immense. C’est le troisième enfant qu’elle perd en moins de deux ans !
Qu’attend donc le Gouvernement et les autorités supposées compétentes pour faire fermer ce MOUROIR ?
Les dauphins ne sont pas adaptés à la vie captive.
Nous venons d’en recevoir une preuve supplémentaire !

Le sort des cochons n’est guère plus enviable, mais ce ne sont pas des animaux sauvages. Ils ont été créés pour mourir vite.


4/9/2012

Bruges : un nouvel esclave est né !

Bruce et Roxanne dans les eaux glauques du delphinarium de Bruges

Roxanne, une femelle dauphin née libre en 1985 dans l’embouchure du Mississippi, arrachée à sa famille avec la plus extrême violence en 1988 puis expédiée au delphinarium de Bruges, vient de mettre au monde son 8ième (?) enfant.

Geertrui Quaghebeur, manager commercial du parc d’attractions brugeois a déclaré toute émue à l’agence Belga : « Tout s’est bien passé. L’heureux événement était prévu pour la fin du mois d’août, donc nous avons dû attendre un peu plus longtemps que prévu mais la naissance s’est bien déroulée, en 45 minutes. »

Le jeune mâle mesure déjà un mètre pour un poids de 20 kilos et bien sûr un concours de prénom est d’ores et déjà lancé sur le site Internet du cirque aquatique flamand. Nous suggérons les noms de la liste des dauphins morts à Bruges, en hommage aux disparus…
Le premier enfant de Roxanne s’appelait Gorki. Né en 1993, il est mort au Portugal en 2003.
Simo  (1995) et Iggy (2002) sont également décédés avant l’âge de dix ans.

Enfin, Roxanne a perdu ses jumeaux l’an dernier.
Tandis que sa fille Luna, née en 1996 et son fils Marco, ont été déplacés dans un delphinarium portugais puis espagnol. Seul Océan, né en 2003, demeure toujours à Bruges. (Il a quitté sa mère en 2014 pour être déporté à Planète Sauvage, France). 
Notons qu’en liberté, les filles ne quittent jamais leur mère et des liens se maintiennent la vie entière avec les fils et même les petits-enfants. Ce n’est pas le cas en bassin, où les relations familiales ne comptent pour rien et où les «pods» et les unions sont mis en place selon la volonté de l’homme.

Et les papas ?
Le père de l’actuel nouveau-né, Beachie, fut lui aussi extrait de la mer avant de servir à SeaWorld puis de rejoindre Harderwijck et enfin Bruges. Le précédent étalon, Tex, père des 5 premiers enfants de Roxanne, s’est suicidé au Marineland d’Antibes lors de l’un de ses trop nombreux séjours dans des bassins étrangers à des fins de reproduction.

Bonne chance donc à ce petit esclave nouveau-né, qui ne verra jamais l’océan, les nuages, les mouettes, les vagues, les algues, les coquillages, les coraux ou les poissons vivants.
Il ne connaîtra jamais les joies dune vie sociale riche et joyeuse, parmi des centaines d’autres dauphins, il ne jouera pas à avec des petits camarades de son âge, issu d’un clan voisin, il ne rejoindra pas ces bandes d’adolescents qui s’en vont flirter loin du regard des parents, il n’apprendra jamais à chasser et à parler son dialecte, il ne voyagera jamais autrement que dans un brancard au fond d’un camion.

Dauphins libres et heureux

Enfant esclave né d’un esclave, bourré d’antibiotiques et de calmants dès l’enfance, il passera sa courte vie de dauphin-clown à obéir aux coups de sifflets et aux gestes de ses dresseurs.
Il exécutera des shows débiles dans une fosse d’eau chlorée pour le seul bénéfice de ses propriétaires et d’une entreprise de désinformation systématique des enfants, menée de front par la presse, les écoles, et l’industrie de la captivité, à propos de la vraie vie des vrais dauphins.
Ceux qui sont libres.

Bruce et Roxanne.

10/5/2012

La delphine Roxanne à nouveau enceinte !

« Neuf années que ce n’était plus arrivé au delphinarium du Boudewijn Seapark de Bruges. Roxanne, l’une des quatre femelles dauphins, est à nouveau enceinte. Une sixième grossesse qui a cette fois-ci toutes ses chances d’arriver à terme en août.

Après avoir mis au monde Ocean en 2003, sa précédente grossesse s’était en effet soldée “par une fausse-couche”, rappelle Geertrui Quaghebeur, porte-parole du Boudewijn Seapark de Bruges. Roxanne attendait alors des jumeaux, fait rare chez les dauphins.Cette future naissance s’inscrit dans le cadre d’un programme de reproduction qui a débuté courant 2010.
On doit d’ailleurs la paternité des deux dernières grossesses de Roxanne à Beachie, échangé cette année-là avec le delphinarium de Harderwijk (Pays-Bas).
“Notre delphinarium est membre de l’EAAM (European Association of Aquatic Mammals). C’est une organisation qui impose des directives très strictes à ses membres dans le cadre de l’élevage de mammifères marins. Les membres doivent répondre à ces conditions et font l’objet de contrôles réguliers, raconte Geertrui Quaghebeur. On a encore obtenu de bons résultats en novembre dernier lors d’un contrôle strict de la part de l’EAAM.”

Yvon Godefroid, journaliste sur Dauphinlibre.be s’insurge contre ce programme de reproduction :
À quoi bon élever à la chaîne des dauphins en captivité puisqu’ils ne sont jamais relâchés dans la nature, si ce n’est pour continuer à faire du spectacle et de l’argent. Sans ces reproductions assistées, ça fait longtemps que les delphinariums auraient fermé leur porte.”

Roxanne, 27 ans, a quitté l’océan pour rejoindre le delphinarium du Boudewijn Seapark en 1988.
Aujourd’hui, “l’échographie démontre que son bébé se porte bien et qu’il mesure déjà 75 cm”,
rassure Geertrui Quaghebeur. Impossible de savoir s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle à l’avance, la nature étant ainsi faite chez les dauphins.
“Un concours sera organisé après la naissance pour que les visiteurs puissent choisir le prénom du bébé dauphin”. 
La naissance est prévue en août.

Toutes les images sur l’avenir.net

Roxanne n’a pu garder son enfant que 5 jours. Et puis un nouveau deuil !

En a-t-on entendu parler, de ce fameux «4ième» enfant de Roxanne durant les mois qui ont précédé sa naissance, salué sa venue au monde et déploré sa mort rapide !
Un concours avait même été lancé pour lui trouver un nom. Bruce. Il en possédait pourtant un, déjà, pas très sexy mais révélateur de ce que les dauphins captifs, finalement, ne sont que des numéros de série : BS-TT-B1201
A noter que dans TOUS les cas, la presse a repris tels quels les communiqués de Bruges, sans procéder à la moindre analyse critique ou historique.

http://www.dhnet.be/infos/belgique/article/407306/deces-d-un-bebe-dauphin-a-bruges.html
http://www.rtbf.be/info/societe/detail_bruges-un-petit-dauphin-est-ne-au-boudewijn-seapark?id=7832553
http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=1257530

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120509_00156934

http://www.yeti.be/rambo/20467/Baby-dolfijntje-in-Boudewijn-Seapark
http://www.pretparken.be/article/1155/Babydolfijntje geboren in Boudewijn Seapark in Brugge

http://www.ketnet.be/karrewiet/nieuws/4-september-2012-nieuwe-dolfijn


Le Delphinarium de Bruges annonce la naissance d’un bébé dauphin

Naissance du bébé dauphin Ori au delphinarium de Bruges