Danny le dauphin ou le danger de fréquenter les humains



Danny le dauphin, tout en confiance et en gentillesse

Danny le dauphin ou le danger de fréquenter les humains

Danny le dauphin, sauvé deux fois de la mort, nous rappelle le danger de fréquenter les humains pour les cétacés libres. Dans un remarquable dossier ré-actualisé en 2019, l’association britannique Marine Connection fait le point sur ceux dont le comportement reste encore un mystère : les dauphins « sociables et solitaires», autrement dit, les ambassadeurs.

The Harbour Authority received a report this morning at approximately 0930 of a dolphin caught on a mooring buoy off Castle Cove in Portland Harbour so we went to investigate. We located the dolphin and were relieved to see that it was still alive. As we came closer we could see that somehow the riser rope of the pick up buoy for the mooring chain had become wrapped around it’s tail. We contacted the British Divers Marine Life Rescue (BDMLR) to seek their advice on how to handle the situation. Through a combination of keeping the dolphin calm and carefully cutting and untangling the rope we were able to remove all of the rope and pick up buoy from its tail. For a few minutes after it was released the dolphin remained with the RIB swimming close to us and around and under the boat, it eventually then regained its energy and swam away. It seemed relatively unscathed from the incident with only a small flesh wound from the rope.”

Posted by Portland Port on Tuesday, December 17, 2019

L’histoire de Danny le dauphin

Un dauphin nommé Danny, s’est fait prendre dans les cordages d’une bouée près de Castle Cove.
L’administration portuaire a été appelée ce matin à 9 h 30 pour signaler un dauphin prisonnier d’une bouée d’amarrage au large de Castle Cove.

Sandie Wilson, membre du Portland Harbour Authority, était de service. Elle nous raconte :
« Nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre. Donc, évidemment, nous sommes partis voir sur place. Il y avait quelque choe au loin Etait-ce vivant ou mort ?  A mesure que nous nous rapprochions, nous avons vu que cela bougeait et et nous avons été soulagés de constater que le dauphin était vivant !  »

S’ensuivit une bataille pour garder le grand dauphin calme pendant qu’on démêlait les noeuds dans lesquels il s’était pris.
La corde s’était enroulée autour de sa caudale et il était vriament piégé. Sandie explique qu’ils l’ont manipulé avec le plus grand soin pour ne pas le paniquer. Mais ce n’était pas simple.
« Nous devions retirer cette corde de sa caudale, ce qui impliquait qu’on la coupe par endroits et qu’on la démêle ».
Finalement, le dauphin Danny a été libéré de sa bouée.

Sandie termine son récit :
« Je m’attendais à ce qu’il s’en aille mais en fait, il est resté quelque temps autour de notre équipe. Je pense qu’il était assez épuisé, nous ne savons pas depuis combien de temps il était accroché là. »
Danny a rapidement retrouvé son énergie puis il s’en est allé.

Danny a choisi de vivre auprès des humains, qui ne le nourrissent pas ni ne le soignent. Pourquoi ?
Danny a choisi de vivre auprès des humains, qui ne le nourrissent pas ni ne le soignent. Pourquoi ?

Danny, sociable et solitaire

Depuis les premières observatiosn dans les années 60, le Royaume-Uni a reçu la visite de plus de 18 cétacés solitaires le long de son littoral. En 2018, un grand dauphin mâle est apparu près des plages du Dorset.
Les habitants l’ont surnommé Danny.

Danny le dauphin est apparu plus précisément dans la région de Portland, en été 2018.
Il a ensuite résidé dans la marina pendant les mois d’hiver avant de déménager en avril 2019 entre les ports de Weymouth, Swanage et Poole, suivant des bateaux et interagissant avec des plongeurs.

En octobre 2019, Danny a été délivré une première fois avec succès par un propriétaire de bateau local, après qu’il se soit pris dans une corde d’amarrage au large de Swanage Pier.
Tout récemment, à Portland, le dauphin a dû être sauvé après s’être une nouvelle fois emmêlé dans un cordage relié à une bouée d’amarrage. Heureusement, après avoir reçu un appel concernant la situation de Danny, le personnel de l’administration portuaire a pu agir rapidement, localiser le dauphin et le libérer, comme on peut le lire ci-dessus.
On peut craindre cependant que s’il n’avait pas été découvert à ces deux occasions, il se serait épuisé et se serait noyé. Il est donc essentiel de continuer à être vigilant à la présence de cordes et de bouées dans les zones qu’il fréquente.

Marine Connection surveille le phénomène des cétacés solitaires depuis plus de 20 ans. Lorsqu’un dauphin ou une baleine solitaire apparaît et demeure pendant un certain temps dans une zone précise, le programme de protection doit être largement diffusé auprès du public et des médias, pour expliquer quelles sont les meilleures pratiques pour assurer la protection du cétacé mais aussi des personnes présentes dans l’eau à ses côtés.

Au niveau international, il existe une législation qui vise à protéger les mammifères marins. Cependant, ce qui semble être global, la couverture mondiale de la législation de protection ne leur offre pas une protection adéquate car les cétacés solitaires présentent un cas unique. Dans une affaire judiciaire révolutionnaire au Royaume-Uni, la Wildlife and Countryside Act a été utilisée avec succès pour engager des poursuites contre deux individus accusés d’avoir dérangé un dauphin solitaire, connu sous le nom de «Dave».
Ce cas juridique était une percée pour la protection des cétacés solitaires dans leur ensemble au Royaume-Uni, car des lois avaient été utilisées pour protéger des groupes de dauphins sauvages mais jamais un animal solitaire.

 

Comment on devient un dauphin solitaire

En tant qu’êtres humains, nous possédons tous des caractéristiques et des attitudes comportementales uniques, qui sont façonnées par les expériences et les rencontres passées – est-ce la même chose pour les cétacés? La séquence des événements qui les ont amenés à devenir solitaires peut-elle façonner leur comportement et leur réponse aux autres?

Les gens ne sont pas conscients des conséquences que peut avoir la nage avec des dauphins sauvages.
Pour beaucoup, la seule expérience qu’ils ont eue avec les dauphins provient de spectacles dans des parcs marins ou des installations de nage avec les dauphins, qui ne reflètent ni la vraie nature ni les besoins des dauphins dans la nature. Ce type d’interaction en captivité est un mauvais service rendu aux dauphins car il enseigne aux gens, même à un niveau subconscient, qu’ils n’existent pour notre bon plaisir. Ils font croire que les dauphins sont des animaux amicaux qui accueilleront avec bonheur les approches des humains. Ce n’est pas le cas mais cette croyance est responsable de l’attitude de certaines personnes à l’égard des cétacés solitaires.

Les cétacés sont fascinants et il est compréhensible que les gens veuillent se rapprocher d’eux lorsqu’ils apparaissent de plus en plus près du rivage.
Cela conduit généralement à une escalade de la circulation des bateaux – avec des personnes prenant la mer pour voir le cétacé, ce qui peut menacer son bien-être. Les conducteurs de bateaux excités peuvent blesser involontairement l’animal et les cas de blessures directes ou délibérées sont heureusement rares, mais cela peut arriver et arrive.

Pour mieux comprendre l’individu solitaire et le processus par lequel il devient un cétacé sociable mais solitaire, Monika Wilke et ses collègues ont classé les différentes étapes de l’accoutumance.

Étape 1:  Le cétacé apparaît et reste dans un nouveau domaine vital, fournissant généralement l’abondance en proies accessibles. Initialement, le dauphin explore les alentours mais se limite à un une partie plus petite et protégée de l’aire de répartition de moins d’un km2. Parfois, il choisit une aire de repos exclusive à l’intérieur de ce territoire, souvent un bateau amarré ou une bouée. Le dauphin peut suivre des bateaux (généralement des bateaux de pêche) ou inspecter les engins de pêche, mais il ne s’approche pas encore des humains.

Étape 2: L’individu s’habitue à son nouvel environnement et peut commencer à suivre régulièrement les bateaux.
La population locale prenant conscience de sa présence va sans doute  tenter de nager avec l’animal. Le dauphin semble curieux mais il reste à distance des nageurs. Il peut également inspecter les cordes, les chaînes et les bouées, etc.

Étape 3: Le dauphin se familiarise avec la présence d’une ou plusieurs personnes qui peuvent avoir délibérément tenté d’interagir avec lui.  À ce stade, le dauphin n’interagit qu’avec un nombre limité nombre de personnes dans l’eau. Les interactions homme-dauphin peuvent inclure un contact physique. les sauts aériens et divers comportements de jeux sont courants à ce stade.

Étape 4: La présence de l’animal devient largement connue, souvent favorisée par l’exposition aux médias. Il devient une célébrité locale et une attraction touristique. Au cours de cette étape, un humain inapproprié comportement peut provoquer un comportement indésirable et peut-être dangereux chez le dauphin, y compris comportements dominants, agressifs et sexuels dirigés contre l’homme.
Pour certaines dauphins, deux autres étapes peuvent encore suivre dans ce processus :

Étape 5: Tout en interagissant avec les humains et en s’amusant avec les navires, le dauphin commence à interargir avec d’autres espèces de cétacés ou même des phoques ou des oiseaux.

Étape 6:  Enfin, pour quelques individus, arrive un moment où l’individu reprend contact avec sa propre espèce. Cela explique sans doute la disparition soudaine d’un individu solitaire de sa zone de résidence habituelle, même si cela faisait des années qu’il s’y trouvait. 

Danny le dauphin a déjà failli mourir deux fois depuis son arrivée chez les humains

Les cétacés solitaires ne doivent pas être considérés comme une occurrence inhabituelle dans le domaine des cétacés, ni même parmi les espèces de mammifères sociaux dans leur ensemble.
Cependant, leur occurrence à travers le monde a conduit à de nombreuses difficultés de gestion des situations qui les entourent – et il semblerait que ces individus uniques soient en augmentation. Bien qu’il existe de nombreuses théories derrière l’existence du cétacé solitaire, il est reconnu que l’état solitaire peut être temporaire ou devenir une caractéristique permanente, mais comme les dauphins sont des créatures extrêmement sociales, vivant en groupes rapprochés, c’est un mystère pourquoi certaines personnes quitter leurs clans familiaux pour mener une vie apparemment «solitaire».

Il existe plusieurs théories expliquant pourquoi cela se produit. Certains incluent des variables socio-écologiques telles que la disponibilité de la nourriture, la perturbation des prédateurs ou les stratégies de reproduction, étant ostracisées par leur propre clan ou séparés par les conditions environnementales, par exemple lorsque la mer agitée brise les groupes.

À ce jour, plus de 114 cétacés solitaires ou sociables ont été enregistrés dans le monde, les plus communs étant les grands dauphins, mais ont également inclus des orques, des bélugas, des dauphins communs, des dauphins de Risso, des dauphins tachetés, des dauphins sombres et même des narvals. Un dauphin qui a été bien documenté est Clet, un grand dauphin mâle. Depuis son apparition sur la côte britannique, il est le premier dauphin à être suivi dans autant de régions, ses aventures cartographiées par plusieurs organisations, dont Marine Connection dans un catalogue d’observations, de photographies et de rapports de comportement pour aider à enregistrer ses mouvements.

Extraits du dossier Lone Rangers 2019

Moonfleet Adventure Sailing and Danny the Dolphin.

Credit David Johannus Lambertus Labrouche – Who managed to capture some A…maz…ing footage of Danny coming along on one of our adventures. Fantastic video with Danny Bowriding! Taken on 26 JUL 2019, back when Danny the Dolphin still lived with us in Portland Marina in Dorset. #moonfleetsailing #dannythedolphin #dorset #tallship #boattrips #sailing

Posted by Moonfleet Adventure Sail Training on Thursday, October 24, 2019


C’est finalement là le cœur de la question : pourquoi certains dauphins quittent-ils les leurs ? Pourquoi choisissent-ils de rejoindre les humains, plutôt que les phoques ou les baleines ?
A coup sûr, il s’agit d’un choix personnel et les motivations diffèrent sans doute d’un dauphin à l’autre. Ainsi, dans sa jeunesse, Dony semblait passionné par l’exploration des côtes européennes, allant jusqu’à pénétrer au fond des ports et à se faufiler dans les canaux hollandais. D’autres paraissent davantage passionnés de mécanique, ou de sexe. Le mystère de leur présence ne sera définitivement levé que le jour où enfin, nous nous déciderons à les écouter et à faire en sorte de comprendre ce qu’ils nous disent.

Les vrais ambassadeurs de leur espèce, ce sont eux et non pas les malheureux dauphins esclaves qu’on exhibe en bocal !

A quoi tu penses, Danny le dauphin ?

Social / Solitary Cetaceans


Dauphins solitaires : partenaires pour la recherche

Dusty le dauphin de Doolin peut se mettre en colère !

Les étonnants voyages de Dony, le dauphin amical


Danny le dauphin ou le danger de fréquenter les humains

log in

reset password

Retour à
log in