Dauphins Tursiops et dauphins Tachetés forment des alliances


Dauphins Tursiops et dauphins Tachetés forment des alliances

Dauphins Tursiops et dauphins Tachetés forment des alliances aux Bahamas.
Cette coopération inter-espèce fondée sur l’amitié est tout à fait exceptionnelle. C’est un peu comme si des bonobos coopéraient avec des chimpanzés ou si des humaines gardaient les enfants des néandertaliennes.

Les rapports d’Homo sapiens avec les autres sous-espèces d’hominiens semblent surtout avoir tourné au massacre

Les dauphins ont longtemps été considérés comme les animaux les plus intelligents du monde, capables d’interactions sociales complexes qui rivalisent avec celles des chimpanzés. Aujourd’hui, les chercheurs découvrent que non seulement ces animaux peuvent nouer des amitiés inter-espèces, mais qu’ils peuvent aussi entretenir des alliances complexes pendant des générations.

Une étude publiée dans la revue Marine Mammal Science détaille comment les Grands Dauphins de l’Atlantique (Tursiops truncatus) et les Dauphins Tachetés (Stenella frontalis) se retrouvent régulièrement lors de rencontres d’espèces mixtes (MSE) et partagent activement les mêmes ressources dans les eaux bleues des Bahamas.

Ce n’est bien sûr pas le premier exemple de MSE observée pour l’une ou l’autre de ces espèces exceptionnellement conviviales. On observe ainsi fort souvent des grands dauphins de l’Atlantique en train de voyager avec des baleines à bosse et de jouer avec elles. Il y existe aussi une montagne de preuves « anecdotiques » démontrant que les dauphins sauvages sont prêts à coopérer avec les humains – sauvant les gens de la noyade, les guidant loin des requins affamés ou poussant le poisson dans leurs filets.

Dauphin et baleine à bosse jouant ensemble

Selon Cindy Elliser et Denise Herzing, du Wild Dolphin Project, c’est pourtant le premier exemple de ce que l’on peut appeler une «alliance» entre deux sous-espèces de dauphins.
Le Wild Dolphin Project étudie les dauphins sauvages aux Bahamas depuis plus de 30 ans. A cette époque, Cindy Elliser avait déjà observé que ces deux espèces distinctes, Tachetés et Tursiops, voyageaient, se nourrissaient et jouaient ensemble.
«Ils font même du babysitting», a confié la chercheuse au New Scientist, expliquant comment elle avait observé des femelles Tachetées prenant soin de delphineaux Tursiops durant de courtes périodes, au moins à deux reprises.
Les dauphins tachetés et les dauphins à nez en bouteille semblent même avoir leurs propres cercles de futures mères, se préparant ensemble à la naissance de leurs rejetons.
En moyenne, il est apparu que les cétacés passaient environ 15% de leur temps ensemble, tous les jours !

Il est important de souligner que les chercheurs ne parlent pas ici d’une sorte de relation symbiotique ou d’accord silencieux motivé par des besoins biologiques.
Il s’agit bien au contraire d’une alliance née de la convivialité de manière délibérée.
Il ne serait pas exagéré de penser que ce genre de coopération sociale inter-espèces est née d’une progression vers la plus haute intelligence. Après tout, l’humanité a développé beaucoup de types de coopération avec d’autres mammifères, et a probablement même formé des alliances avec les Néandertaliens il y a 40.000 ans. Qui peut dire que nous ne sommes pas témoins d’un phénomène similaire chez les dauphins ?

Un article initialement publié 15 août 2015 

Dolphin Alliance: Two Distinct Species Share Daily Life


Jeux de dauphins et de baleines