Deux dauphins de Taiji pour le Musée de la Baleine d’Ulsan



Le Musée de la Baleine d’Ulsan, en Corée

Deux dauphins de Taiji pour le Musée de la Baleine d’Ulsan

Dauphin de Taiji : nécropsie de la femelle

5/3/2017

L’autopsie a démontrée que le dauphin femelle décédée au Musée de la Baleine de Jangsaengpo avait été emportée par une bronchopneumonie bactérienne, en plus d’un choc hémorragique et pulmonaire.
Le dauphin Tursiops avait été transféré du Taiji Whale Museum au Japon en date du 9 février 2017, mais il est mort cinq jours après son arrivée.

Traduit du coréen :
« L’autopsie du dauphin commandée par l’Hôpital Animal de l’université nationale de Kyungpook a révélé que la bronchopneumonie bactérienne avait causé un saignement direct dans les poumons et les bronches.
L’hémorragie a été provoqué les difficultés respiratoires et le choc hémorragique.  »

Source : Ceta Base


14/2/2017

L’un des deux dauphins de Taiji nouvellement amenés en Corée est mort ce lundi, cinq jours seulement après son arrivée à l’Ulsan’s Whale Experience Hall.
Selon les responsables, qui ont annoncé sa mort mardi, le dauphin s’est éteint lundi matin à 9h15. Agé de cinq ans à peine, il avait quitté Taiji au petit matin du 8 février pour un voyage de 32 heures jusqu’en Corée.
Le dauphin a refusé de manger la première fois qu’il ait été placé dans son bassin et les gardiens du zoo ont décidé d’attendre et de surveiller la situation après avoir consulté un vétérinaire local par téléphone, faute d’un expert sur place.
Après qu’on ait découvert du sang dans les selles du dauphin, le vétérinaire a finalement été appelé pour un examen physique à 18 h. Plusieurs interventions médicales ont été faites, y compris une injection d’antibiotiques, mais à 21 h, le dauphin a commencé à avoir des difficultés à respirer, et il est finalement mort malgré les tentatives de réanimation du personnel.

Le dauphin sans nom qui vient de mourir

Le Musée de la Baleine d’Ulsan est déjà confronté à de fortes critiques, pour avoir fait venir ce dauphin de Taiji. 
Mais ce qui choque le plus, c’est ce voyage insensé – 700 kilomètres par mer et 300 kilomètres sur terre à bord d’un camion lancé à pleine vitesse – que les deux dauphins ont dû entreprendre avant d’arriver dans leur « nouvel habitat »….


26 janvier 2017

Une fois encore, le Musée de la Baleine de Jangsaengpo en Corée du Sud annonce son intention d’importer deux dauphins achetés à Taiji, au Japon. Les dauphins devraient normalement arriver en février 2017

En juin 2016, déjà, un transfert de dauphins avait été interrompu puis annulé sur décision gouvernementale, au terme d’une longue bataille menée par les activistes locaux et internationaux. Il semble que cela n’ait pas servi de leçon au Musée, qui réitère aujourd’hui sa volonté d’importer deux dauphins d’une institution-soeur, le Taiji Whale Museum.
Sur les 9 dauphins importés de Taiji depuis 2009, 3 seulement ont survécus.

Conçu sur le même principe que son homologue japonais, le Jangsaengpo Whale Museum est un musée d’histoire naturel situé à Jangsaengpo, Ulsan, en Corée du Sud.
Sa vocation première est de décrire l’histoire illustre de ville baleinière d’Ulsan. La chasse aux grands cétacés a été interdite en Corée du Sud en 1986, mais tout le matériel a été conservé et se trouve aujourd’hui exposés dans les galeries de ce musée. Le musée comprend aussi un delphinarium où les visiteurs peuvent regarder les acrobaties des dauphins et un théâtre en 4D.

Toujours à l’instar de son homologue japonais, le Musée de la Baleine de Jangsaengpo est environné de petites échoppes où l’on peut consommer de la viande de baleine.

Curieusement, alors que les baleines en peuvent plus être tuées des fins commerciales, la loi coréenne permet le traitement et la vente de la viande d’une baleine qui se serait « accidentellement » enchevêtrée dans des filets de pêche. D’autres espèces rares, comme l’orcelle, sont également vendus sur les marchés.

 

La viande de baleine se vend partout autour du musée

 

Mais tout cela ne fait pas un succès de foule.
Le musée est plutôt ringard et peu de nature à séduire les visiteurs étrangers, avec ses reconstitutions en plâtre peint d’un autre âge, ses expositions d’ossements et ses vidéos héroïques où un jeune Coréen tue sa baleine du premier coup.
Un delphinarium, que ce soit à Bruges, à Port Saint Père ou à Ulsan en Corée, reste encore et toujours une formule gagnante pour faire venir des visiteurs en plus. Même si celui du Musée de la Baleine est particulièrement abominable…

Cette fois, c’est le 24 janvier 2017 que l’information est tombée :
« Ulsan, Nam-gu et la Nam-gu Urban Management Corporation ont tenu une conférence de presse au Centre de Presse de Ward Office. Ils ont annoncé avoir acheté deux grandes dauphins femelles âgées de 4 à 5 ans dans la préfecture de Wai-yama dans la préfecture de Wakayama, pour un coût total de 200 millions de won ».

Lee Kyung-wook, directeur du bureau de planification et de gestion de la Nam-gu Urban Management Corporation, a déclaré à ce propos : « Nous devons redynamiser l’économie locale grâce à la revitalisation de l’industrie touristique sur le thème des cétacés, qui symbolisent notre tradition méridionale ! J’ai donc décidé d’acheter deux dauphins de plus parce que je pense qu’il est nécessaire d’élever des dauphins ».

La conférence de presse des groupes financiers
Des protestataires interviennent lors de la conférence de presse

Très nécessaire, en effet, si l’on en juge par le taux de mortalité.
Depuis son ouverture en 2008, le Musée de Jangsaengpo a vu mourir cinq dauphins.
Les détails sur certains de ces incidents ont été tenus secrets. Lors de son inauguration, le Musée a importé quatre dauphins du Japon. Après deux mois, l’un d’eux mourait.
En mars 2012, deux autres dauphins ont été à nouveau importés et, en septembre de la même année, l’un d’eux décédait d’une maladie infectieuse.
En mars 2014, l’une des dauphins femelles a donné naissance à un enfant, qui est mort 3 jours après la naissance.
Puis la même femelle a donné naissance à un autre enfant en juin 2016, qui est également mort 6 jours après la naissance.
La même année, un dauphin mourut de septicémie après un combat avec un autre dauphin mâle.

Si l’on suit l’histoire des dauphins capturés à Taiji, tels qu’on les retrouve en Russie, en Turquie ou en Egypte, il apparaît bien vite qu’ils ne survivent pas longtemps. Les traumatismes insensés de leur capture et leur dressage « à la japonaise » font d’eux d’excellents candidats à la folie et au suicide. 5 des 8 dauphins de Taiji sont déjà morts au Musée de la Baleine d’Ulsan.
Qu’on les libère et qu’on en finisse avec la captivité en Corée !

Les captures menées à Taiji sont d’une violence extrême

Pétition


Source :

https://twitter.com/cetabase/status/824297389318144000

Dolphin Project 

https://dolphinproject.net/blog/post/activists-to-korea-stop-importing-taiji-caught-dolphins/?utm_content=bufferd5aad&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer


Les delphinariums sont une mode relativement récente en Corée du Sud et ils connaissent donc toujours un grand succès.
Outre le Yeosu Jangsaengpo Whale Museum à Ulsan, il y a aussi :
– Geoje Sea World
– Busan Aquarium
– Hanwha Aqua Planet
– Jeju Hanwha Aqua Planet
– Jeju Island Marine Park
– Lotte World Aquarium
– Pacific Land et le
– Seoul Zoo/Seoul Grand Park


Cinq dauphins de Taiji au Pays des Légendes

5 dauphins de Corée choisissent la liberté !


Deux dauphins de Taiji pour le Musée de la Baleine d’Ulsan

log in

reset password

Retour à
log in