Deux dauphins esclaves de plus à Port Saint Père



planete-sauvage-1474922259
Amtan et son fils

27/09/2016

Deux dauphins esclaves de plus à Port Saint Père

Deux bébés dauphins, des mâles, viennent de voir le jour au parc Planète Sauvage, à Port-Saint-Pierre, près de Nantes. Leurs hôtes vous offrent la possibilité de donner un nom à ces deux petits, en participant à un concours sur Facebook.

Ces deux mâles tout mignons sont nés les 28 août et 14 septembre derniers. Leur maman, Amtan, 15 ans, et Parel, 8 ans, se portent à merveille. Les responsables du parc, évidemment, sont également heureux. Pour souhaiter la bienvenue à ces deux delphineaux, Planète Sauvage vous propose de leur trouver un nom. Dès ce jeudi 29 septembre, vous pourrez participer au jeu concours organisé sur la page Facebook de Planète Sauvage.

 Les deux femelles ont un solide appétit et allaitent régulièrement leur progéniture sous l’oeil vigilant des professionnels de la Cité Marine. Les premiers jours, les petits sollicitent leurs mères toutes les 20 minutes et reçoivent un lait très riche qui leur permet une rapide prise de poids. Les petits pèsent à la naissance environ 12 à 15 kilos mais grâce à ce régime riche en protéines, ils prennent 5 kilos et quelques centimètres la première semaine », détaille le parc, en précisant que les delphineaux « atteindront leur taille adulte d’ici une bonne douzaine d’années.

L’Université de Rennes et l’équipe scientifique du parc « ont enregistré en continu pendant une semaine les tous premiers comportements et échanges vocaux entre les petits et leurs mères », indique encore Planète Sauvage. Les informations obtenues permettront d’en apprendre plus sur les premières étapes de la vie des grands dauphins.

Dauphiné Libéré
Publié le 27/09/2016 à 10:46

photo-planete-sauvage-1474923042
Parel et son fils

L’Université de Rennes et l’équipe scientifique du parc se livrent donc déjà, nous dit l’article, à des expériences sur les deux petits esclaves nés dans les cachots de Planète Sauvage.
Ils seraient mieux inspirés de nous livrer plutôt leur analyse scientifique à propos des faits suivants, toujours non expliqués :
– de quoi est morte Théa à 19 ans ?
– de quoi est mort Minimos à 8 ans ?
– pourquoi Parel et Lucile se battaient-elles entre elles l’an passé au point de tuer Little, le bébé de Parel ?
On aimerait aussi savoir pourquoi la presse est frappée d’amnésie quand il s’agit d’annoncer des naissances chez les dauphins. Jamais les décès antérieurs ne sont évoqués.

Idée de noms, puisqu’il s’agit de deux mâles : Django et Spartacus


Planète Sauvage et sa Cité Marine qui n’aurait jamais du exister


Deux dauphins esclaves de plus à Port Saint Père

log in

reset password

Retour à
log in