Fermes à dauphins dans la mer intérieure de Seto

Installées en bord de plage, les fermes à dauphins offriraient des conditions de vie plus « naturelles » à leurs détenus et à leurs futurs bébés…

Fermes à dauphins dans la mer intérieure de Seto

Deux fermes à dauphins se sont ouvertes récemment dans la mer intérieure de Seto, au Japon.
Dans la foulée de l’interdiction faite au membres de la JAZA  en 2016 d’aller se fournir en dauphins frais à Taiji, plusieurs delphinariums se sont lancés dans la reproduction de cétacés. Il est apparu en effet que les delphineaux en bas âge faisaient fondre le cœur des visiteurs.
Mieux encore, d’autres parcs marins ont même renoncé aux petits bassins en béton et se sont installés en bord de mer, offrant ainsi, du moins selon leur point de vue, des conditions de vie plus naturelles à leurs détenus et à leurs bébés.

Apparemment, il n’existe encore que deux fermes à dauphins de ce type au Japon, la Dolphin Farm Shimanami et la Janohire Dolphin Farm.
Toutes deux se sont installées sur les îles de la mer intérieure de Seto, renommée pour la douceur de son climat, ses températures constantes en toutes saisons et ses faibles précipitations. A ce titre, la région est surnommée le «pays du beau temps».
Mais la mer intérieure de Seto est aussi tristement célèbre pour ses terribles marées rouges, une prolifération explosive de certains phytoplanctons qui causent la mort d’un grand nombre de poissons et de cétacés.

Le petit Niko est né à la Dolphin Farm Shimanami

C’est dans les eaux de cette mer intérieure que vient de naître le petit Niko, à la Dolphin Farm Shimanami.
« Le 25 juin dernier, notre dauphin Tsubomi, avait donné naissance à un bébé à la ferme à dauphins Shimanami au Japon » écrit le site de l’établissement en date du 14 août 2019.
« Aujourd’hui, le nom du bébé dauphin a été décidé! Il se nommera « Nico« , car il semble que ce soit un garçon.
Chaque jour, il nage avec sa maman et se nourrit de son lait. Il grandit rapidement ! Vite, venez voir notre beau petit garçon en pleine croissance ! Vous rencontrerez aussi Haku, Sango, Yuzu, Momo, Tsubaki et Bud, nos amis dauphins ! L’été a commencé et de nombreux clients viennent tous les jours, pour jouer avec nos dauphins, se laisser tirer par leur nageoires dorsal et les observer en train de nager librement« .

Librement ?

Niko et sa mère

La Dolphin Farm Shimanami a ouvert ses portes le 17 avril 2016 sur l’île de Hakatajima, dans la préfecture d’Ehime.
Deux dauphins de Risso – qu’on ne voit plus nulle part – et quatre grands dauphins avaient alors été transférés depuis un autre établissement, la Dolphin Farm Awaji Janohire, un parc connu pour avoir acquis illégalement des dauphins à  Taïwan.
En 2016, le nouveau parc marin avait également annoncé son intention de créer un « centre d’élevage » en temps voulu.
C’est aujourd’hui chose faite.

Située en bord de plage, près de la station routière Hakukata SC Park, la Ferme à dauphins Shimanami se veut le plus grand «centre de contact avec les dauphins» en son genre au Japon.
« Le prix d’entrée comprend des séances de natation et de contact où vous pourrez interagir avec les dauphins.
La séance de natation vous permettra de nager en tenant la nageoire dorsale du dauphin ou librement dans l’eau. Vous pourrez plonger avec un masque et un tuba parmi les dauphins.
Dans les séances de contact, vous apprendrez tout sur les dauphins en vous amusant, en leur serrant la nageoire et en les nourrissant à la surface. Les installations à terre sont entièrement équipées avec des vestiaires, des douches chaudes et des toilettes.

L’Auto Campsite Cottage a été récemment inauguré en avril 2018. Vous pourrez donc passer une journée de détente avec le magnifique paysage de Shimanami et les dauphins. En outre, si vous restez loger, vous pourrez même regarder les dauphins la nuit, ce que les gens ne voient jamais ! 

Dolphin Farm Shimanami est située dans une mer naturelle.
Un filet entoure les dauphins où ils ont toute la place, mais il faut le réparer. Il est très important de vérifier régulièrement le filet pour détecter les trous et les endroits susceptibles de se déchirer. Les vagues sont hautes le filet se frotte aux coquillages et aux cailloux.
Notre dauphin Yuzu vient voir ce qu’il se passe.
Nous travaillons chaque jour pour que les dauphins puissent vivre en sécurité! »

Les filets

Yuzu

La Janohire Dolphin Farm

A peine plus ancienne que la Dolphin Farm Shimanami. et situé sur l’île voisine d’Awaji, la Janohire Dolphin Farm offre sensiblement les mêmes services.
« Allons! Jouez avec les dauphins! Amusez vous avec les dauphins ! Entrez en contact avec les dauphins dans un décor naturel » lance la publicité de la Ferme des dauphins Janohire.

Un touriste complète :
« Voulez-vous jouer avec les dauphins ou mieux les connaître ? C’est un bon endroit pour le faire!
Il y a plusieurs choix. Si vous ne voulez pas entrer dans la mer et vous mouiller, vous pouvez opter pour la séance de rencontre avec les dauphins où vous pourrez serrer la nageoire des dauphins et apprendre à les connaître de près. (Y5000, 30 minutes).
La séance de nage avec les dauphins comporte une brève conférence sur les dauphins, avant de nager rapidement avec eux dans l’eau. C’est un très bon programme et les enfants peuvent en profiter également. (Y8000, 40 minutes les mois les plus chauds. Y5000, 30 minutes lors de la saison froide)
Attention: nous y sommes allés en mars et même si nous avions nos combinaisons étanches, c’était plutôt effrayant. Ils fournissent les combinaisons étanches nécessaires, des chaussures d’aquagym, une douche chaude, etc.
Apportez votre maillot de bain et vos serviettes »
.

Mais ce n’est pas le seul service qu’offre la ferme à dauphins Janohire ! 
On peut aussi y pêcher ! Des poissons sont déversés dans une sorte de chenal et tout le monde y va de sa canne à pêche !
L’histoire ne dit pas si de la viande dauphin en boîte est disponible au magasin du camping, comme c’est le cas à la boutique du Taiji Whale Museum.

Les enfants sont la cible prévilée des fermes à dauphins, qui s’expriment donc dans un langage « mignon » et des dessins enfantins

A ce jour, une seule naissance a donc été annoncée dans ces fermes à dauphins, celle de Nico.
Dans les delphinarums japonais classiques, l’espace manque cruellement pour isoler les mères et leur nouveau-né. Il y a sans doute davantage de place dans ces enclos marins, l’eau y est peut-être plus saine mais le rythme de vie est semblable à celui de n’importe quel lagon à dauphins au Bahamas : des séances de touche-touche à toute heure.
Mais c’est bien la même ambition qui anime ces fermes de la mer intérieure et celle, encore en projet, du Taiji Whale Museum : atteindre l’autosuffisance pour se passer des captures. Non que celles-ci dérangent particulièrement les gestionnaires des parcs marins, mais le public commence à en savoir un peu trop sur les pêches au rabattage et les souffrances de la captivité, aussi mieux vaut-il préparer l’avenir.

Quoiqu’il en soit, qu’il naisse au Boudewijn Seapark, au Parc Astérix ou à la ferme à dauphins Shimanami, un dauphin n’a rien  faire en captivité et encore moins quand c’est un enfant.
Il sera privé de tout ce qui devrait être sa vraie vie, les amis, la famillle, les voyages, les grandes chasses en commun et surtout l’océan sans limites.

Les enclos de la Janohire Dolphin Farm

 

Les enclos de la Dolphin Farm Shimanami


Dauphins mignons nés sous IA : la nouvelle mode au Japon

La reproduction des dauphins de Risso au Taiji Whale Museum

La première « ferme à orques » s’ouvre en Chine