Gasper le béluga euthanasié à 17 ans



Janvier 2007 Gasper le béluga euthanasié à 17 ans

 

Gasper le béluga euthanasié à 17 ans

Gasper le béluga euthanasié à 17 ans

Gaspar souffrait d’une maladie osseuse avant d’arriver au Georgia Aquarium d’Atlanta
Il a été euthanasié en janvier 2007, à l’âge de 17 ans.

Commentaire officiel du Georgia Aquarium qui le détenait : « Il a eu une belle vie en captivité ».
Soit deux ans, puisque avant cela, il vivait au Mexique sus un roller-coaster.
En liberté, l’espérance de vie des bélugas peut dépasser la soixantaine.
Sa compagne Marina le suivit dans la mort moins d’un an plus tard puis ce fut le tour de son ami en novembre 2009.

 

7 octobre 2006

Gasper le béluga se meurt au Georgia Aquarium

Gasper se meurt à 17 ans

Gasper, un béluga détenu à l’Aquarium de Géorgie, endure de plus en plus de problèmes de santé du fait de son « système immunitaire déficient ».
Tim Binder, responsable de l’entretien des animaux, a reconnu que la situation était « très critique. »
« Nous ne sommes pas encore au stade d’une mort prochaine, mais c’est un autre aspect de la santé de ces animaux qui provoque une certaine inquiétude chez nous «  a-t-il déclaré « Il y a là quelque chose qu’il nous faut résoudre. Si le système immunitaire continue à
être affaibli, il est peu probable que Gasper puisse survivre ».

L’appétit de Gasper a diminué ces derniers jours et de ce fait, son corps s’est déshydraté.
On sait en effet que les cétacés ne boivent pas mais qu’ils tirent leur eau des poissons qu’ils mangent.
Gasper a dès lors fait l’objet d’une «thérapie aqueuse» pour lutter contre cette déshydratation, ce qui signifie en clair qu’il se voit désormais alimenté par intubation afin que de remettre en route son système digestif.

Ce fut le cas de ce pauvre Play Boy au Zoo de Duisburg et d’une infinité d’autres dauphins malades, lesquels, paradoxalement, devraient théoriquement se sentir mieux et vivre plus longtemps que leurs homologues sauvages.

Play Boy, désespéré par l'arrivée d'un mâle concurrent du nom d'Ivo au zoo de duisburg, refuse de manger. On l'intube de force, en vain...Il finira par mourir.

Gasper, qui a souvent été malade, semble en tous cas livrer ici son dernier combat.
Déporté l’an dernier jusqu’aux bassins du plus «grand aquarium du monde» (encore un !), celui d’Atlanta, ce pauvre béluga était alors accompagné de Nico, son ancien compagnon de bassin.
Tous deux survivaient alors dans une piscine puante et mal gérée d’un parc d’attractions de Mexico City, située juste en dessous d’une gigantesque et tonitruante montagne russe !

Gasper était très affaibli et présentait de nombreuses lésions cutanées lorsque les nouveaux propriétaires du parc de loisirs mexicain acceptèrent de le céder au Zoo d’Atlanta.
Les vétérinaires de cet établissement ont découvert par la suite que Gasper souffrait d »une ostéomyélite (maladie osseuse) potentiellement mortelle, qui lui valut d’être soumis à des traitements spéciaux dès le mois d’avril.

Des centaines de faire-parts de bon rétablissement ont inondé la boîte postale de l’Aquarium, envoyés par tous ces écoliers qui adoraient leur cher petit Gasper et se réjouissaient de le voir prisonnier derrière la vitre de son bassin.
Les vétérinaires ne pourront cependant pas traiter l’ostéomyélite de ce béluga tant que son système immunitaire n’aura pas recommencé à fonctionner normalement.

Lire aussi :
Nico meurt après Gaspar
Gasper malade retiré du show


Mort de Maris : les bélugas captifs s’éteignent aux USA

Bélugas en captivité


Gasper le béluga euthanasié à 17 ans

log in

reset password

Retour à
log in