Honey, le dauphin oublié de l’Inubosaki Park, est gravement malade

Honey, le dauphin oublié de l’Inubosaki Park, est gravement malade

Honey, le dauphin oublié de l’Inubosaki Marine Park, est tombé gravement malade.
La petite femelle de 18 ans, capturée à Taiji, ne bouge presque plus et peine à garder son équilibre lorsqu’elle flotte.
Voici le dernier témoignage de ses défenseurs japonais, qui se battent contre l’incroyable inertie des pouvoirs publics et tentent de faire transférer Honey vers un autre établissement du pays.

D’ores et déjà, la Marine Connection vous invite à écrire à :
Mr Koshikawa Shinichi, Maire de Choshi City
hisho@city.choshi.lg.jp
et à Mr Morita Kensaku, Governeur de la Prefecture de Chiba 
teian@mz.pref.chiba.lg.jp

 

Une vidéo prise le premier septembre 2018 à l’Inubosaki Park dans la ville de Chosi nous montre que de nombreux animaux y sont encore détenus dans un état misérable.
Parmi eux, le dauphin surnommé « Honey » est toujours maintenu seul dans un bassin extrêmement petit et sale.
Les algues ont envahi son bassin, la peinture des parois est complètement corrodée, le grillage est rouillé et la rouille elle-même coule jusque dans le bassin.
En outre, il n’y a pas aucun endroit ombragé où Honey puisse s’abriter du soleil qui lui brûle la peau.
« Garder un dauphin dans cet état est cruel et inhumain et ne répond pas aux critères acceptés unanimement par la zoologie » s’exclament ls défenseurs de Honey.

Tout doucement, son corps bascule

Tout doucement, son corps bascule

Mais si l’évent touche l’eau, elle se noie

Alors, elle se redresse….

Nous avons pu remarquer également que la delphine Honey souffre d’un manque d’équilibre lorsqu’elle flotte, immobile.
Elle se livre également à des comportements stéréotypés tels que des va-et-vient anormaux à la surface de l’eau. Cela lui demande des efforts considérables de se déplacer mais aussi de rester simplement en position de repos, tandis que son corps s’incline latéralement.
En outre, une éruption cutanée secondaire est apparue près de l’aileron dorsal. Cette partie du corps est rarement immergée et se dessèche donc de façon chronique.

« La flottabilité dépend de la quantité d’eau que le corps de l’animal repousse, explique Eather Heather Rally, docteur vétérinaire spécialisée en mammifères marins.
« Mais si le du gaz ou du liquide s’accumule dans la cavité thoracique ou dans l’abdomen, la flottabilité changera.
Dans le cas des dauphins, la partie du corps où la rétention de gaz ou la rétention de liquide se produit le plus fréquemment est le thorax, ce qui généralement associé à des maladies pulmonaires.

Le dysfonctionnement dans l’ajustement de la flottabilité chez les dauphins peut être donc être la manifestation clinique d’une maladie grave nécessitant un traitement vétérinaire immédiat et un diagnostic médical minutieux. La pneumonie du dauphin est une maladie mortelle qui progresse rapidement et dont le traitement est rarement un succès. Un traitement urgent est donc nécessaire ».

A l'affût d'un peu d'ombre, Honey ne bouge presque plus.

A l’affût d’un peu d’ombre, Honey ne bouge presque plus.

Oui, urgent ! Quand donc les pouvoirs publics de la ville de Chosi vont-ils prendre les choses en main ?
Jamais sans doute, dans un pays où on peut se permettre de laisser un dauphin crever seul quand il ne sert plus, comme un vieil outil , tant ce matériel est peu coûteux.
La saison de chasses au rabattage vient de recommencer  Taiji. Les jeunes dauphins vont donc abonder.
Et il faudrait payer pour le transfert de cette vieille bête épuisée au fond de sa citerne ? Quel delphinarium japonais voudrait s’embarrasser d’un dauphin malade ?

Les manchots sont parfois loués pour des spectacles à des hôtels, mais beaucoup sont manquants

Via @DolFLOrca

AIDEZ HONEY – AIDEZ PEACE

 

13 novembre 2018

Honey va mieux

Une vidéo récente de la petite Honey, qui saute gaiement dans son bassin et mange un peu mieux. Mais la situation reste scandaleusement bloquée car personne ne veut payer le transfert d’un « vieux dauphin » usé et irradié ! Et encore moins celui de vieux pingouins !


Des activistes japonais veulent sauver Honey, la delphine oubliée 

Honey, le dernier dauphin de l’Inubosaki Marine Park