L’Ile Maurice et les singes de laboratoire

Hanuman, l’un des dieux parmi les plus populaire de l’Hindouisme…

L’Ile Maurice et les singes de laboratoire

Mars 2011

Plus que jamais, l’Ile Maurice capture, torture et vend ses ses singes ! Pour 70% de Mauriciens, le singe est pourtant un animal sacré.
On sait en effet que la population de Maurice est composée à 70% de personnes d’origine indienne et de confession hindoue. 
Or, l’une des déités parmi les plus populaires de cette religion est Hanuman.
Fils de Vâyu ou de Pawan, le dieu du vent, il revêt l’apparence d’un singe. Il a aidé Râma à battre le roi des démons Râvana et son armée qui détenaient Sîtâ.

A son image, tous les singes sont en principe vénérés en Inde aussi bien qu’à Maurice.
On peut s’étonner donc que les croyants ne prennent pas la défense du macaque local, tout en le laissant manger les restes
de leurs offrandes sur les berges de Grand Bassin, haut lieu de dévotion sur l’île ou ne en les tuant pas eux-mêmes.
La situation est la même en Inde, où les macaques de rues – et Shiva sait s’il y en a ! – sont capturés, enfermés, et laissés sans soins ni nourriture.
On ne les tue pas. Ils meurent d’eux-mêmes…
Délicieuse hypocrisie des religions, dont l’Hindouisme n’a certes pas le privilège…

Macaque crabier à Grand Lac

Photo YG 2008

Stockés notamment au Vanilla Crocodile Park, certains attendent le grand départ..
Mais savent-ils vraiment ce qui les attend ?

Un commerce qui rapporte gros !

« Prima Cyno Ltd, la dernière arrivée dans le business de capture, d’élevage et d’exportation de macaques a obtenu le feu vert des autorités pour aller de l’avant avec son projet. Son certificat «Environment Impact Assessment» (EIA) lui a été remis le 17 janvier dernier par le Ministre de l’Environnement, M.Devanand Virahsawmy.

Mauvaise nouvelle pour les antivivisectionnistes comme l’ONG anglaise British Union for the Abolition of Vivisection (BUAV).

Par contre, bonne nouvelle pour Prima Cyno Ltd, la dernière arrivée dans ce milieu, qui donne une nouvelle ampleur au marché de la vivisection dans le pays.
Après l’autorisation accordée à Biodia Company Ltd  pour amener son élevage à 8 724 singes dans ses deux fermes à Clarens, Casela et à Tamarin dans l’ouest de l’île, voilà que Prima Cyno Ltd, a également obtenu l’aval du ministère de l’Environnement pour démarrer ses activités à Belle-Vue, Mare d’Australia, dans le district de Rivière-du-Rempart.

Son directeur n’est autre que le Dr Alexander Espitalier-Noël, l’un des vétérinaires affectés au Mauritius Turf Club (MTC).
(NDRL : Quand on connaît le sort réservé aux chevaux de course à Maurice, comme ce pauvre Mythical Man, torturé longuement par des gosses, il y a de quoi frémir.)

La ferme d’élevage sera installée sur un terrain de 62, 189 mètres carrés et sera loué à bail de la «Société Malherbes», dont les directeurs sont Thierry et Cyril Lagesse du groupe Mon Loisir.

Prima Cyno rajoutera ainsi 8000 à 10 000 macaques de plus à l’elevage de ces animaux dans le pays.
Pour commencer, elle compte exporter 1.000 singes par an, à l’institut de recherches médicales Bona Fide, en Europe et aux Etats-Unis. Par la suite, une fois qu’elle aurait atteint la vitesse de croisière, la compagnie compte passer au commerce de 2000 singes annuellement.

Cette affaire rapporte gros.
Un primate est facturé à Rs 90 000.
Avec la venue de Prima Cyno, le nombre d’entreprises dans ce secteur passe à six. Les cinq autres sont : Bioculture, Biodia du groupe Médine, Noveprim, Les Campêches et le Centre de Recherches Primatologiques.  Selon les chiffres officiels, Maurice exporte 10 000 singes environ chaque année ».

Lu dans l’Express

Protestez !

Ecrivez massivement à tous les membres du gouvernement mauricien afin de les avertir au plus vite des conséquences désastreuses que cette décision pourra susciter sur les touristes amoureux de la nature !
Condamnez également AirFrance, qui n’a pas d’état d’âme quant il s’agit de transporter de futurs martyrs de la « science »


Ile Maurice : nage avec les dauphins !

Macaques crabiers de l’Ile Maurice