Katina, l’orque esclave et femme d’affaires



Katina, l’orque esclave et femme d’affaires, nous montre comment certaines orques captives parviennent à survivre à l’insupportable grâce à leur force de caractère

Katina, l’orque esclave et femme d’affaires

Depuis qu’elle a été enlevée à sa famille à l’âge de trois ans, Katina s’est appliquée à ses travaux monotones avec patience, fiabilité et une compréhension approfondie de ce qui est exigé d’elle. En échange, elle demande un paiement simple pour les services rendus : de la nourriture.

Un ancien dresseur de SeaWorld qualifie affectueusement Katina de « femme d’affaires » pour la manière dont elle demande une compensation pour son travail. Un autre ex-dresseur note lui aussi que Katina ne semble plus apprécier «autre chose que d’être nourrie». La vie dans un bassin en béton ne parvient plus, semble-t-il, à stimuler son intérêt.
il y a 38 ans, de ravisseurs spécialisés ont arraché Katina à sa demeure océanique au large des côtes de l’Islande. Depuis lors, elle vit prisonnière.
Son travail prend plusieurs formes : elle joue, elle apprend aux nouveaux dresseurs à exécuter leur travail et elle est régulièrement forcée de se reproduire pour le programme d’élevage de SeaWorld, aujourd’hui suspendu.

L’ancien entraîneur Jeff Ventre avec Katina en mai 1995.

En 1985, Katina fut la première orque au monde à accoucher en captivité et cet exploit douteux a marqué toute sa vie.
Vingt mois seulement après avoir mis au monde son premier enfant, Katina a de nouveau été fécondée. Son deuxième enfant a reçu le nom de Katerina. Dans le monde naturel des orques, mères et filles passent leur vie ensemble.
Katina et sa fille Katerina ont pu rester seulement 2 ans et demi ensemble avant que la toute jeune orque ne soit envoyée dans un autre établissement à l’autre bout du pays – sans aucun doute, un moment déchirant tant pour la mère que pour l’enfant.

Katina a donné naissance à 7 enfants au total, dont 5 lui ont été enlevé pour être livrés à d’autres parcs marins.
Quatre d’entre eux sont morts. En mer, les mâles quittent le pod pour aller s’accoupler, puis reviennent. Mais Taku, l’un des fils de Katina, a fécondé sa propre mère lorsqu’il a atteint la maturité sexuelle.
À ce jour, Nalani, l’enfant de l’inceste, vit toujours avec elle au SeaWorld Orlando. Quant à Taku, il s’est éteint en 2007, quelques mois après avoir été séparé de sa mère.

Aujourd’hui, Katina continue de travailler pour SeaWorld.
Malgré l’extrême monotonie de son environnement, les anciens dresseurs reconnaissent qu’elle va au-delà de ce qui lui est demandé.
Lors d’un show, elle a vu son fils Taku foncer sur son dresseur, Jeff Ventre, qui se trouvait dans l’eau avec eux.
Plutôt que de laisser Jeff seul face au comportement imprévisible et turbulent de Taku, Katina s’est interposée entre eux afin que Jeff puisse grimper sur son dos. Elle l’a ensuite ramené jusqu’au bord, en sécurité.
« Elle m’a sauvé », se souvient-il.

Fidèle à sa réputation de «femme d’affaires» intraitable, Katina refuse de supporter des absurdités de la part d’humains ou d’orques mal élevés. Quand un entraîneur que Katina n’aime pas lui donne un ordre, elle sombre dans l’eau, roule d’un côté, puis regarde cette personne comme pour dire: «Je sais ce que tu veux de moi, mais tu ne l’obtiendras pas »
Quand Katina est à la manœuvre, les autres orques suivent son exemple. Quand elle décide de ne pas faire le show, les autres orques font la grève. Ils ne veulent surtout pas risquer d’offenser le vrai patron du SeaWorld d’Orlando en laissant croire qu’on la mésestime.

Article original
Katina: the Business Woman
By Christina Colvin

Vidéo : Katina, Kayla, Trua, Malia, Nalani et Makaio le 5 décembre 2010


Katina blessée

En mars 2018, Katina est apparue avec l’aileron dorsal en partie tranché. 
SeaWorld prétend qu’il s’agit d’une bagarre dans le groupe, un « comportement naturel », bien sûr, mais aucun ex-dresseur de Katina ne croit à cette version. Son statut est bien trop élevé dans le petit monde étouffant des bassins pour que quiconque l’attaque.
Selon Jeffrey Ventre, il s’agirait au contraire d’un accident survenu lors d’un dressage. Kaitina aurait coincé sa dorsale dans une porte métallique et en se retournant, son aileron dorsal s’est déchiré à la base.
« Juste une théorie. Mais je ne vois aucune trace de plaies perforantes ou de marques de morsures ».

 


Les enfants et petits-enfants de Katina

Enfants 
Kalina (1985) 
Katerina (1988)
Taku (1993)*
Unna (1996)*

Ikaika (2002)
Nalani (2006)
Makaio (2010)

Petits-enfants 
Keet (1993)
Keto (1995)
Le bébé mort-né de Kalina (1997)
Tuar (1999)
Skyla (2004)
Trua (2005)
Unna’s Stillbirth (2006)*
Nalani (2006)

Arrière petits-enfants 
Kalia (2004)
Halyn (2005)
Adán (2010)
Victoria (2012)


Les orques d’Orlando en 2018


Malia va-t-elle mourir comme son père Tilikum ?

Tilikum le rebelle est mort

L’orque Kalia chasse l’oiseau à l’appât

Morgan à Loro Parque

 Halyn, fils de Kayla, le bébé orque nourri au biberon

 

 


Katina, l’orque esclave et femme d’affaires

log in

reset password

Retour à
log in