Le bourgmestre de Bruges compare les dauphins aux pandas de Pairi Daiza

On notera la forme étrange du crâne de ce dauphin. Est-il malade ? Personne n’en saurait rien.

Le bourgmestre de Bruges compare les dauphins aux pandas de Pairi Daiza

Le bourgmestre de Bruges, Dirk De Fauw (CD & V), compare les spectacles des dauphins au Boudewijn Seapark aux pandas de Pairi Daiza et aux ânes dans les champs.  
« Lorsque on passe près des prés flamands, on remarque dans quelles mauvaises conditions vivent certains chevaux, ânes et moutons. Ce problème me semble un peu plus important pour un ministre du Bien-être animal, que celui des dauphins » a-t-il déclaré. 

Le ministre du Bien-être des animaux, Ben Weyts (N-VA), avait plaidé dimanche sur le plateau de l’émission Sevende Dag en faveur d’un scénario de fermeture progressive pour les dauphins en captivité. Sa proposition a été soutenue par l’organisation de défense des droits des animaux GAIA, qui a qualifié de « très inadéquates » les conditions de vie des dauphins de Bruges. Weyts lui-même a parlé à la télévision d ‘ »animaux sensibles au stress et hyper-intelligents » à qui « nous faisons faire des tours en échange de quelques poissons morts ».

Le delphinarium se refuse à commenter les déclarations de Weyts. « Parfois, des personnes sensées disent des choses imprudentes juste avant les élections », a déclaré Lars van den Ham, le directeur du Boudewijn Seapark. Il n’a pas envie de communiquer sur le sujet par le biais de la presse, mais souligne qu’il est ouvert au dialogue. « Le ministre Weyts est plus que bienvenu pour nous rendre visite. »

Nombre record de visiteurs

Le Boudewijn Seapark propose aux visiteurs un parc aquatique avec huit toboggans. En combinaison avec le spectacle des dauphins, le parc est très prisé des jeunes familles. L’année dernière, en juillet, à cause du temps chaud, il y eut même un nombre record de visiteurs. Plus précisément, 10.000 visiteurs supplémentaires sont venus en juillet par rapport à la même période l’an dernier. Soit une augmentation de vingt pour cent.

Le bourgmestre De Fauw défend le parc

Le bourgmestre de Bruges, Dirk De Fauw (CD & V), trouve la réaction du ministre Weyts quelque peu exagérée.
« Il ne s’agit pas d’animaux capturés dans l’océan. Il existe un programme d’élevage dans lequel le Seapark coopère avec d’autres delphinariums au niveau européen. Vous pouvez vous demander si un programme d’élevage de pandas géants, comme à Pairi Daiza, est lui aussi irresponsable. « 

De Fauw se demande également pourquoi le plan de lutte contre les delphinariums devrait être une priorité absolue.
« Les gestionnaires du delphinarium sont très préoccupés par le bien-être de ces animaux. Lorsque je passe dans les pâturages flamands, je remarque dans quelles mauvaises conditions vivent certains chevaux, ânes et moutons. Ce problème me semble un peu plus important pour un ministre du bien-être des animaux ».

Weyts réalise le coût financier

Selon Michaël Devoldere, porte-parole du ministre Ben Weyts, le scénario de fermeture s’inscrit dans un ensemble plus vaste de normes concernant les animaux captifs.
« L’application de ces lois est un travail très technique qui se déroule sur des années. La plus récente, pour laquelle le ministre a donné son feu vert la semaine dernière, concernait les primates et les mammifères marins. Il a été décidé de ne pas fixer de nouvelles normes pour les delphinariums, afin de ne pas faire croire que le gouvernement encourage toujours les delphinariums à faire des investissements inutiles. « 

Devoldere regrette également le coût financier, mais souligne que le ministre comprend certainement la position de Seapark.
« Des choses comme les conditions aux limites et les délais doivent certainement être discutées avec le parc. Le delphinarium ne sera jamais fermé du jour au lendemain. Dans le passé, nous nous sommes également assis autour de la table avec les responsables des élevages de visons flamands pour définir ensemble une politique d’extinction appropriée. Nous pensons que le temps est venu de dire la même chose pour les dauphins ».

Traduit de l’article :
« Burgemeester over dolfijnen Seapark: ‘Is panda’s kweken in Pairi Daiza dan ook onverantwoord? »

Il est regrettable que des considérations purement politiques bloquent le dossier des dauphins captifs belges depuis 1999...

Il est regrettable que des considérations purement politiques bloquent le dossier des dauphins captifs belges depuis 1999…

Commentaires

Rappelons d’abord au bourgmestre de Bruges que 3 des 8 dauphins actuellement détenus à Bruges ont été capturés en Floride : il s’agit de Puck, Roxanne et Linda.
Rappelons aussi que si les pandas figure sur la liste rouge des espèces menacées, ce n’est pas le cas des dauphins. Leur reproduction en bassin n’a pour seul but de que de maintenir un stock vivant de dauphins de spectacle, sans procéder à de nouvelles captures, comme le fait le Japon ou la Russie de manière massive tout en s’inspirant des delphinariums occidentaux et aucune remise en mer n’est jamais prévue.

Quant au ministre Ben Weyts, dont nous saluons la lucidité, il ne faudrait pas non plus qu’il attende que les 8 dauphins détenus à Bruges meurent un par un sous leur dôme obscur, sans jamais avoir jamais revu le soleil. Ce serait extrêmement cruel. Il en serait de même si la compagnie Aspro Ocio décidait de les reprendre dans ses bassins espagnols.
Un sanctuaire pourrait les accueillir en Floride dès 2022, dans les eau mêmes où certains ont été capturés.
Mais pour cela, il faut commencer à les préparer au départ dès aujourd’hui, comme le fait déjà le Baltimore Aquarium.

Qu’attendons-nous ?

Bientôt, dans les Keys en Floride, le sanctuaire marin des dauphins de Baltimore ! National Aquarium’s proposed rendering of what a potential site could look like, courtesy of Studio Gang. (PRNewsFoto/National Aquarium)

 

Il faudrait donc attendre que ces malheureux meurent un par un sous leur dôme, sans jamais avoir jamais revu le soleil ? Photo YG

 


Ben Weyts : « Plus de permis pour les delphinariums »

Les dauphins de Baltimore se préparent pour la Floride

Les sept dauphins de Baltimore auront un sanctuaire marin

Delphinarium de Bruges : la liste des dauphins morts 

Le dauphin Puck a 50 ans