Le calvaire de Baby Q, l’éléphantelle de Planckendael

Le groupe recule, laissant Baby Q seule

Le calvaire de Baby Q, l’éléphantelle de Planckendael

Le calvaire de Baby Q, l’éléphantelle de Planckendael rejetée par sa mère à la naissance, s’est achevé enfin le 20 mai 2015. Enfin, car son agonie fut interminable et sa souffrance de plus en plus pénible à supporter. 

Elle était née le 22 avril à Planckendael. Elle s’est éteinte quatre mois plus tard.
L’éléphantelle, très faible depuis sa naissance, était nourrie au lait artificiel. L’animal souffrait aussi d’une jaunisse, sans doute provoquée par un herpès.
« Nous sommes en deuil. ‘Q’, notre bébé éléphant, est décédé » écrivait alors le Zoo de Planckendael sur sa page Facebook. « Il n’a pas tenu, malgré tout les efforts entrepris ces dernières semaines. Il s’est endormi hier, quatre semaines après sa naissance. Le personnel soignant qui l’a accompagné était avec elle et le troupeau a également pu lui dire au revoir ».

En réponse à cette tragique annonce, le parc Pairi Daiza, qui détient un troupeau d’éléphants en insolente santé et où une éléphanteau était né au même moment, a réagi le jour même par un communiqué :
« Nous apprenons ce matin avec beaucoup de tristesse la mort de Baby Q, le petit éléphanteau né le mois dernier à Planckendael. Nous adressons nos plus sincères condoléances aux soigneurs qui ont fait tout ce qu’il était possible de faire pour le tenir en vie ».
Par respect, Pairi Daiza postposa de 24 heures toutes les activités prévues en lien avec cette naissance.

Que de beaux sentiments ! Il ne fallut pourtant pas longtemps avant que le souvenir de Baby Q ne soit effacé.
Qiyo naquit en juin 2016, toujours accueillie avec le même discours : conservation, programme EEP, sauvegarde des éléphants d’Asie. Trois ans plus tard, elle décédait à son tour, suivie de Pyo Pyo, sa mère, puis de Tarzen son petit frère. Un vrai massacre.

Mais qu’importe ! Dans cet enclos brisé par les deuils à répétitions, les éléphants sont là pour se reproduire et les éléphanteaux pour enchanter les foules et les sensibiliser au triste sort des éléphants libres.
Dans le cas de Baby Q, ce sont plutôt les images terribles de cette petite chose épuisée aux yeux rouges, tremblante, désespérée, qui resteront gravées dans nos mémoires.
Dans les forêts d’Asie du Sud-Est, elle n’aurait pas survécu plus de quelques heures.
A Planckendael, son calvaire a duré quatre semaines.

La naissance de Baby Q

« Un éléphanteau est né dans la nuit de mardi à mercredi au parc animalier de Planckendael à Malines.
May Tagu a mis au monde son premier petit, mais celui-ci est dans un état critique en raison de la maladresse et l’inexpérience de la mère.
Au terme d’une gestation de 605 jours, la mise bas a eu lieu vers 04h50.

Le bébé éléphant « semble bien accepté par les autres membres de la famille » mais May Tagu refuse qu’ils s’en approchent. Elle essaie de protéger le petit mais le renverse quand il essaie de se mettre debout.
« Se redresser sur ses pattes demande énormément d’énergie et affaiblit fortement le bébé », explique Planckendael dans un communiqué. « A l’heure qu’il est, il n’a pas encore pu téter la maman. Il est primordial qu’il y arrive aujourd’hui. »
Le vétérinaire et l’équipe du parc animalier surveillent en permanence la situation ».

Baby Q reste seule

La vidéo est impressionnante : dans un silence de mort, on y voit l’accouchement de Pyo Pyo, au milieu d’un cercle d’éléphants. Sans aucun doute ce doit être Dumbo qui a du prendre la tête des opérations. Elle a vécu dans la jungle indienne quand elle était petite et donna naissance à plusieurs enfants. « Le bébé éléphant semble bien accepté par les autres membres de la famille mais May Tagu refuse qu’ils s’en approchent ».
Est-ce si sûr ? On n’entend aucun barrissement de joie, on ne voit aucune accolade. Les éléphantes restent silencieuses. Elles ont l’air terriblement mal à l’aise et tout le monde recule en même temps, en laissant Baby Q seul sur le carreau, à l’autre bout de la pièce.

Qu’ont -elles perçu ? La maladie ? C’est possible, car leur odorat est plus fin que le nôtre pourraient le leur signaler. On voit clairement aussi May Tagu tenter de marcher sur son bébé raté, comme par dépit. Il y a à ce moment une certaine confusion dans la troupe, peut-être l’empêche-t-on de le faire.
Quoiqu’il en soit, personne ne veut de cet enfant.
Sauf le zoo.

De pire en pire

« Le dernier né de Planckendael dans sa famille d’éléphants, appelé temporairement Baby Q, souffre de jaunisse, selon un expert vétérinaire du parc animalier.
Baby Q a eu une entrée difficile dans le monde. Le bébé éléphant est une source d’inquiétude pour les gardiens du zoo dès sa naissance. Après avoir accouché le mois dernier dans le parc animalier de Malines, la mère du bébé, May Tagu, ne l’avait pas laissé se nourrir au sein.

May Tagu est une mère inexpérimentée et trop protectrice, qui l’a conduite à être dure avec son bébé, le bousculant chaque fois qu’il essayait de se relever.
«Q» semblait très faible et avait des difficultés à se déplacer. Il a donc été décidé de l’éloigner de sa mère.
et de la nourrir avec le lait d’un autre éléphant, ce qui, selon eux, n’était pas idéal. May Tagu ne permettra pas non plus aux gardiens de la traire. Le bébé a finalement réussi à se lever et a été ramené vers le troupeau. Mais il ne pouvait toujours pas téter sa mère.

L’équipe de Planckendael a consulté des experts internationaux et un vétérinaire a déclaré que le bébé éléphant était atteint de jaunisse, ce qui signifie qu’il a des problèmes de foie. Cette affection fait peler sa peau.
Les gardiens du zoo ont renforcé le lait de Baby Q avec des vitamines et des minéraux dans l’espoir qu’il conserve sa force. Ils le présentent à sa mère peu à peu.
«Tandis que nous poursuivons les consultations avec des experts européens des éléphants d’Asie, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour nous assurer que Q a sa place dans le troupeau», a déclaré le parc dans un communiqué. «Mais il s’agit d’un processus prolongé qui se produit par petites étapes, avec des hauts et des bas ».

Baby Q n’en peut plus

25 avril 2015

« Q, le nouveau-né de l’éléphant de Planckendael, a pu se promener seul, vendredi, et il semblerait qu’il soit maintenant assez fort pour être placé, peu à peu, chez sa mère et le troupeau. Selon le zoo, cependant, il est encore tôt.
Le bébé éléphant doit apprendre d’urgence à téter et le zoo espère que la mère ne le rejettera pas après leur séparation. En attendant, il continue à être nourri avec du lait maternisé qui, bien qu’adapté aux besoins de l’éléphant, a montré dans d’autres parcs animaliers qu’il ne permettait qu’une espérance de vie réduite à un an.

« Il est donc crucial que nous fassions tout notre possible pour réunir Baby Q avec sa maman, May Tagu, afin qu’il puisse se nourrir à la place du lait de sa mère », a annoncé vendredi le zoo de Planckendael dans un communiqué de presse.
“Est-ce que Tagu va laisser“ Q ”téter ? Est-ce que « Q » comprendra comment faire pour téter ?
Ce ne sont là que quelques-unes des questions pour lesquelles nous ne sommes pas certains d’avoir les réponses, mais nous faisons de notre mieux pour que cette petite famille démarre bien ».

Epuisé, flageolant sur ses pattes, les yeux rouges, Baby Q est présenté à sa mère

Baby Q est mort, bonjour Suki !

21 mai 2015

L’éléphanteau « Q », né le 22 avril à Planckendael, est décédé mercredi
, annonce le parc animalier jeudi.
Le petit éléphant, très affaibli depuis sa naissance, était nourri par du lait artificiel. L’animal souffrait aussi d’une jaunisse.

26 décembre 2017

May Tagu a donné naissance après 629 jours de grossesse.
L’éléphant est une femelle et pèse environ 85 à 90 kilos. Planckendael est heureux de la naissance, car le premier bébé de May Tagu, le bébé Q, est décédé en 2015 peu de temps après la naissance en raison d’une insuffisance hépatique. May Tagu se présente comme une mère attentionnée pour son deuxième bébé. « May Tagu est vraiment une jeune mère merveilleuse », a déclaré le gardien Ben Van Dyck. «Le bébé a déjà bu trois fois du lait maternel, donc tout se passe comme prévu.
Après toutes les préoccupations que nous avions à propos de Baby Q il y a deux ans, il est merveilleux de voir que les choses vont bien maintenant. De plus, c’est un bébé de Noël. Nous sommes très heureux. « 

« Les gardiens de Planckendael appellent votre aide pour choisir un nom pour le veau. Cette année, tous les bébés auront un nom avec un S, donc aussi ce miracle.  Ce sera Suki (bien-aimée), Sumalee (belle fleur) ou Sawadee (bonne journée). Vous pouvez voter via la vidéo ci-dessous.
Le grand public peut admirer le petit de demain. Les abonnés du ZOO Anvers et de Planckendael peuvent déjà effectuer une visite de maternité exclusive à 14 heures aujourd’hui ».

Etc.

Baby Q


L’insémination artificielle des éléphants au zoo

La petite éléphante Qiyo est morte à Planckendael

Planckendael-Pairi Daiza : sanctuaires ou fermes à éléphants ?

Hussein l’éléphant mâle: un déménagement funèbre

Chang : l’éléphant étalon de Planckendael

Kai-Mook, une superbe opération de pub !