Le delphinarium de Phuket en Thaïlande

phuket-dolphinarium-2_-c_phuket_says_no_to_dolphin_shows


Le delphinarium de Phuket en Thaïlande

Malgré l’opposition farouche des défenseurs des animaux, en Thaïlande et dans le monde, le delphinarium de Phuket a tout de même fini par s’ouvrir.  Comme en Egypte, c’est surtout l’occasion pour la mafia russe de se refaire une santé financière en blanchissant son argent sale et en le réinvestissant sans doute dans le trafic d’animaux rares ou la prostitution.
Les delphinariums occidentaux, quant à eux, permettent à ces entreprises criminelles de prospérer en leur fournissant un alibi pseudo-scientifique. Qui pourrait leur reprocher en effet de se dévouer à la « conservation et à la pédagogie » avec des dauphins prétendument « tous nés captifs », comme le font avec tant de brio SeaWorld, Marineland ou le Boudewijn Seapark ?

Non, nous n’aimons pas Phuket ainsi ! Merci de laisser vos commentaires critiques aux rédacteurs de cet article de promotion commerciale daté de mai 2018

 

Décembre 2015

Le delphinarium s’est finalement ouvert à Phuket

Le delphinarium s’est finalement ouvert à Phuket en novembre 2015, malgré l’opposition massive des militants locaux et internationaux.
5 dauphins et 2 otaries y sont exhibés. Son propriétaire prétend que ses dauphins sont nés en captivité et proviennent d’ Ukraine. Mais l’Ukraine n’élève pas de dauphins en captivité. Il est plutôt à craindre que ces dauphins ne viennent directement de Taiji.
Les dauphins sont gardés ensemble dans un unique bassin rond au sein du complexe tropical. Une enquête publiée récemment dans un journal local a révélé que 95 % des Thaïlandais et 98 % des touristes étaient contre l’ouverture de ce parc marin.

Le combat continue !


Le delphinarium de Phuket en Thaïlande

La Thaïlande est devenue le théâtre d’une exploitation tout à fois légale et illégale de la faune locale et de la vie marine.
Des dauphins y sont maintenus en captivité depuis 1986. Le premier dauphin rose (dauphin à bosse de l’Indo-pacifique) fut capturé puis enfermé à Laem Singh, par Vichai Wattanapong, qui baptisa plus tard son delphinarium Oasis Sea World. Au cours de ces dernières années, d’autres parcs marins du même type se sont ouverts en Thaïlande.

En 2008, un « scientifique » danois n’a pas réusi à convaincre les politiciens et les hommes d’affaires de Phuket de le laisser mener à bien son projet de delphinarium, destiné à aider les enfants autistes. En 2010, un homme d’affaires canadien soutenu par des investisseurs étrangers avait proposé un nouveau plan pour construire un nouveau delphinarium. Nombre de thaïlandais et d’expatriés protestèrent avec tant de vigueur que les investisseurs suspendirent temporairement leur aide et que le projet est resté en attente.

Les personnes impliquées dans le projet Phuket souhaitaient exhiber en spectacles des espèces locales et importées, ce qui posait problème. L’acquisition des cétacés sauvages originaires de Thaïlande est en principe interdite. Quant l’importation de dauphins capturés à Taiji, puis blanchis en Ukraine, elle ne semble pas poser de problème aux yeux du gouvernement thaïlandais.
Cette fois, c’est la société ukrainienne Nemo qui est à la manoeuvre.
Et rien ne lui résiste.
Récit des événements….

belugas-russes-nemo

Bélugas dans un cirque ambulant russe


24 septembre 2015

Tristes nouvelles en provenance de Phuket, Thaïlande

L’autorisation d’importer des dauphins a été accordée au Phuket delphinarium !
Le Ministère des Pêches vient d’approuver le permis d’importation de dauphins de spectacles à l’installation nouvellement construite dans Soi Palai, Chalong. Celle-ci avait été soumise au Ministère par la société Nemo, qui gère d’autres delphinariums. Le permis a été confirmé ce 24 septembre 2015, après avoir que plusieurs contrôles des bâtiments le département des pêches aient été effectués par les autorités concernées.

Yu-Ai Ketphet, fonctionnaire au Ministère des Pêches, a refusé d’expliquer les détails de l’importation des cétacés. Elle s’est contentée de dire que la compagnie derrière Nemo pourrait être en train de faire venir 5 ou 6 dauphins, mais elle n’en était pas sûre. Elle a également déclaré « qu’après que les améliorations nécessaires aient été apportées aux infrastructures, une nouvelle inspection avait été menée par le Département des pêches de Phuket, en collaboration avec un spécialiste des dauphins et un ingénieur des bâtiments ».

Le Dr Kongkiat Kittiwattanawong , du Centre de Biologie Marine de Phuket (PMBC) est lui aussi spécialiste de dauphin et des  tortues.
Il commente cette décision :
« Pour autant que je sache, le document d’importation concerne environ 5 dauphins en provenance d’Ukraine. Le Centre de biologie marine s’oppose à ce que des animaux soient enlevés à leur environnement naturel. Ces dauphins sont doués de cultures.  Certes, les installations ont été améliorées, mais nous ne voulons pas de dauphins sauvages dans un delphinarium à Phuket et je ne crois pas les dauphins qui seront détenus ici seront jamais remis en liberté ».

 

Taiji-2015-19-septembre-8

Taiji, 20 septembre 2015 : capture de dauphins Tursiops pour les delphinariums

 Le 15 septembre 2014

Dauphins de Taiji

Contrairement à ce qui avait été affirmé par les autorités, 5 parmi les nombreux dauphins promis à la captivité dans le delphinarium de Phuket en Thaïlande, proviennent bien de Taiji via l’Ukraine. Ce pays s’est fait une réputation de «blanchisseur de dauphins sales» en provenance du Japon. 2 d’entre eux ont même été exportés en Roumanie, c’est à dire en Europe.

Phuket Gazette

phuket2

Le delphinarium de Phuket en cours de finition

Le 3 septembre 2014

Les entrepreneurs qui soutiennent le nouveau delphinarium de Phuket (Thaïlande) ont déclaré aux autorités compétentes qu’ils détenaient déjà 4 dauphins dressés pour faire des shows sur cette île de vacances. Ce projet leur a coûté 30 millions de bahts.
On peut déjà voir le bâtiment circulaire du delphinarium à Chalong, non loin du zoo de Phuket, mais les bailleurs de fonds restent évasifs sur les détails du programme.

Une réunion vient d’avoir lieu à huis clos entre ceux-ci et le vice-gouverneur de Phuket, le Dr Sommai Preechasin, dans les bâtiments du Phuket Provincial Hall.
Les promoteurs, derrière lesquels se trouve le groupe Nemo, possédent des installations similaires ailleurs, a indiqué le Dr Sommai après la réunion. Ajoutant que ces gens étaient très perturbés par la réaction négative que suscitait l’ouverture prochaine du delphinarium et particulièrement par celles des étudiants du Prince Songkhla qui ont protesté publiquement la semaine dernière contre la captivité des dauphins.

 

Les dauphins ont déjà été dressés, confirme le Dr Sommai. Le groupe captif d’origine comptait 9 individus, tous d’origine russe. Ces dauphins ne proviendraient donc pas des pêches sanglantes à Taiji, comme l’affirment les opposants.
Cependant, pour voir le retour sur investissement de leurs 30 millions de baht , les entrepreneurs doivent d’abord obtenir l’autorisation de la CITES d’importer ces dauphins. Apparemment, rien ne s’y oppose. Puis ce sera au tour des autorités communales de se prononcer.
Ce delphinarium a pour but d’accroître la clientèle de touristes russes et chinois, très demandeurs de ce genre d’attractions.

thailand-russian-tourists

Touristes russes en Thaïlande

Pétition

phuketprotest


Lire :

http://phuketwan.com/tourism/phuket-dolphinarium-backers-spending-30m-baht-dolphins-training-20911/

http://www.phuketgazette.net/opinion/Standing-together-against-Phuket-dolphinarium/33759


Les delphinariums en Thaïlande exhibent des espèces menacées