Delphinarium de Gelendzhik : l’un des pires de Russie



Photo Free Russian Whales

Delphinarium de Gelendzhik : l’un des pires de Russie !

Le Delphinarium de Gelendzhik est sans doute l’un des pires en Russie !
Pourtant, à l’occasion de la journée internationale pour la liberté des cétacés Empty the tanks, célébrée dans le monde entier par des milliers de gens, une seule personne s’est présentée devant le delphinarium pour manifester contre la détention des dauphins !

Les gens croient souvent qu’une personne seule ne peut rien changer, mais c’est une grosse erreur !
Chaque personne peut changer le monde à son niveau ! N’attendez pas que quelqu’un le change pour vous. Prenez l’initiative en mains et si vous vous souciez vraiment de quelque chose – n’ayez pas peur d’en parler, n’ayez pas peur de le défendre! C’est important! Si les citoyens ne réagissent pas, rien ne changera!
Merci d’avoir participé, Gelendzhik! Vous changez le monde et vous le rendez meilleur !

Free Russian Whales

Photo Free Russian Whales

 

29 septembre 2008

Delphinarium de Gelendzhik en Russie : le grand massacre

Gelendzhik  est une petite ville de Russie sise à 200 kilomètres de Moscou.
Le delphinarium local y est géré dans des conditions atroces.
La ville abrite en effet l’une des plus élémentaires piscines en Occident, où l’on permet pourtant à des des visiteurs de nager avec des dauphins sans prévoir aucun examen médical.

En attendant, le taux de mortalité parmi les dauphins est le plus haut au monde, comme l’affirme le biologiste Konstantin Andramonov, ancien employé du  » Gelendzhik Dolphinarium »
Les spécialistes du centre de l’hygiène et de l’épidémiologie du territoire de Krasnodar ont déclaré, après nombre de tests de laboratoire sur l’eau de la piscine, que sa qualité, tant au niveau des produits chimiques que des paramètres microbiologiques, ne répondait nullement aux exigences de n’importe quelle eau de bassin.
En fait, son niveau de contamination est le même que celui d’un bassin d’orage.
Konstantin Andramonov a pu confirmer le fait, au vu de des analyses de l’eau menées par le laboratoire de la chimie de mer méridionale de l’Institut de l’océanologie de l’Académie des Sciences russe

Le spécialiste est persuadé que ces anomalies ne proviennent que d’une seule motivation : le désir de faire de l’argent grâce à ce type de prison aquatique. En économisant tout d’abord sur le taux de renouvellement de l’eau dans le bassin où des dauphins sont confinés.
Selon le département de Gelendzhik, dépendant du service fédéral russe pour la surveillance de biens de consommation (Rospotrebnadzor), le remplacement complet du volume entier des 860 mètres cubes d’eau de mer injectés dans cette piscine ne s’effectue seulement qu’une fois que tous les 3 mois ce qui va à l’encontre des recommandations des règlements sanitaires russes.

Le biologiste ajoute que selon des normes internationales supposées garder en vie des mammifères marins captifs, 500 mètres cubes par animal est recommandé, alors que chez le Gelendzhik Dolphinarium  ces dimensions se réduisent à 77.27 mètres cubes !
Aucune surprise dès lors d’apprendre, que dès 2006, sur 8 dauphins de l’espèce Tursiops truncatus ponticus capturés illégalement en Mer noire et maintenus dans la geôle du Gelendzhik Dolphinarium deux animaux soient morts – autrement dit, le taux de mortalité le plus élevé dans le monde (25 pour cent) parmi les dauphins captifs.


Krasnodar : deux dauphins russes dans un hangar

L’horrible vérité sur les delphinariums russes

Dauphins proches de l’hypothermie à l’Oscar Delphinarium


Delphinarium de Gelendzhik : l’un des pires de Russie

log in

reset password

Retour à
log in