Les dauphins soldats de la US Navy face aux ouragans



Les dresseurs de la US Navy renforcent les comportements positifs des dauphins lors d’un récente séjour à la division du Naval Surface Warfare Centre à Panama City (Photo Eddie Green / Marine)

Les dauphins soldats de la US Navy face aux ouragans

Pour la troisième fois, les dauphins soldats de la US Navy en Géorgie ont été déplacés face aux ouragans. 
L’article qui suit nous révèle en outre que ces mammifères marins font toujours l’objet d’un usage intensif par la Marine américaine, malgré les avancées récentes de la technologie miltaire en matière de robots sous-marins.
Voilà des décennies qu’on nous annonce le remplacement des mammifères marins engagés – bien malgré eux – sous la bannière des Etats-Unis et que rien ne se passe, malgré les allégations répétées de maltraitance animale. Sans doute l’intelligence des cétacés reste-t-elle un atout majeur pour la protection de la flotte nucléaire des USA.
Mais à quel prix !

Dauphins soldats de la US Navy déplacés de Géorgie en Floride

Un article du Navy Times

Alors que l’ouragan Dorian se dirigeait vers la côte Est des USA la semaine dernière, la marine américaine a ramené au port ses navires de guerre et ses avions sur le tarmac, ordonné les évacuations obligatoires du personnel dans les zones côtières mais elle a aussi mis à l’abri ses mammifères marins «sentinelles».
Des responsables de la US Navy ont déclaré mardi dernier qu’ils avaient déplacé leurs dauphins et leurs otaries spécialement dressées du Strategic Weapons Facility Atlantic de Kings Bay en Géorgie, pour les mettre à l’abri de l’ouragan dans son centre militaire de Panama City en Floride, la division locale du Naval Surface Warfare Center.

Une otarie de la Marine dans ses quartiers temporaires de la division de Panama City. (Eddie Green / Marine)

Il s’agissait de la troisième évacuation de mammifères marins vers la ville de Panama City depuis 2016, lorsque l’ouragan Matthew avait déjà menacé la côte Est. La US Navy avait été également contrainte de déplacer ses cétacés et pinnipèdes lors du passage de l’ouragan Irma en 2017.
« Au Naval Surface Warfare Center de Floride, nous avons une expérience personnelle des dommages et des difficultés que peut engendrer un cyclone dévastateur. Nous n’avons pas oublié les destructions provoquées par l’ouragan Michael dans notre région en 2018», a déclaré Nicole Waters,de la US Navy. « Nous soutenons fermement l’initiative« Une équipe, un combat »et nous serons toujours prêts à aider à protéger le personnel et les actifs de la Marine ». 

Dans le passé, les dauphins et les otaries ont également été utilisés pour découvrir les mines et autres dangers potentiels pour les navires de guerre.
Sur la côte ouest, une écurie similaire de mammifères marins spécialement formée à interdire l’approche de tout plongeur suspect sont en charge de la protection rapprochée de la flotte nucléaire de Puget Sound.
«Le sonar biologique des dauphins peut détecter tout type d’intrus sous-marin dans les eaux les plus troubles. A cet égard, les otaries sont capables d’interdire l’approche du plongeur suspect », précise Mark Patefield, un technicien en biologie du Naval Surface Warfare Centre du Pacifique à San Diego.

Dauphins devant un sous-marin nucléaire

Lorsqu’ils étaient en Floride, cependant, les quelque deux douzaines de mammifères marins n’ont pas participé à des opérations ni subi d’entraînement.
Ashley Conner, porte-parole de la Division de la ville de Panama, a déclaré à Navy Times que les otaries avaient été gardés dans des enclos sur la jetée et que des ouvriers avaient fabriqués des enclos flottants sur un quai pour les dauphins.

Les derniers mammifères marins ont quitté la ville de Panama City dimanche.
Mais citant des problèmes de sécurité liés aux opérations potentielles, Conner a déclaré qu’elle n’avaient pas pu divulguer leur arrivée en Floride.
Navy Times a essayé d’obtenir des informations sur le nombre d’animaux arrivés à sa base, sur leur transport, sur leur emplacement actuel et sur ce qui semblait être d’autres questions de routine, mais les responsables ont refusé d’y répondre.
Mark J. Xitco Jr. – le directeur du programme sur les mammifères marins de la marine à San Diego – a déclaré par courrier électronique que «la plupart des questions que vous avez posées ne peuvent pas être traitées en raison de la sécurité opérationnelle».

Cela n’a pas surpris Michèle Solo, un activiste animalier basé en Californie. C’est elle qui a filmé les opérations de Point Loma depuis la passerelle pour piétons de Harbour Drive en 2016 et 2017. Ses images ont permis de déclencher un éditorial de CBS News 8 à propos des allégations de mauvais traitements infligés à des mammifères marins.
(On y voyait notamment le dauphin vétéran Makai agonisant dans l’une de ces petites cellules flottantes dont la Navy a le secret). 

Michèle Bolo nous a expliqué que les fonctionnaires refusent de transmettre des documents aux chercheurs qui tentent de sonder le programme de l’armée au prétexte qu’ils seraient classifiés.
Elle a souligné que « des centaines de morts suspectes » étaient survenues parmi les animaux au cours des trois dernières décennies, y compris des noyades, dont le public na pas le droit d’avoir connaissance.
«Ils sont toujours secrets à propos de tout», a déclaré Bolo. « Même si vous voulez des informations de base, vous devrez parcourir un long chemin pour les obtenir. »

Et tout au long du chemin, continue-t-elle, on découvre que la Marine garde ses «dauphins et ses otaries comme plan de secours» au cas où une nouvelle génération de robots sous-marins ne fonctionnerait pas.
Les critiques ont longtemps qualifié le programme sur les mammifères marins de la Marine de survivant coûteux de la guerre froide avec des animaux vieillissants et des coûts croissants liés à leur transport et à leurs soins vétérinaires.

Au cours des cinq dernières années, toutefois, les sous-traitants de l’armée se sont concentrés sur de nouveaux outils de haute technologie destinés à la US Navy et qui pourraient remplacer certaines des tâches actuellement exécutées par les animaux. Les véhicules sous-marins sans équipage tels que le sous-marin de grande profondeur Bluefin-21 et le nettoyeur de mines Knifefish.
Le Center for the Study of the Drone du New York’s Bard College estime que le budget de l’exercice précédent prévoyait 47,5 millions de dollars pour trois UUV Navy Knifefish, plus 16,7 millions de dollars en coûts de recherche et développement pour le système et 12,1 millions de dollars pour un système de balayage d’influence sans pilote pour recherche de mines depuis la surface.
Les services maritimes ont également alloué 88 millions de dollars pour 19 UUV MK-18 MOD-1 Swordfish, neuf UUV MK-18 MOD 2 Kingfish, neuf véhicules télécommandés, ainsi que d’autres gadgets conçus pour vaincre les mines ou détecter les activités suspectes dans l’eau, tels que les unités autonomes de véhicules sous-marins.

 

M. Bolo a toutefois indiqué que des problèmes technologiques et des retards dans les programmes avaient entravé les nouveaux systèmes, obligeant la Marine à continuer de dépendre des mammifères marins pour certaines tâches.
En ce qui concerne l’évacuation avant l’arrivée de Dorian, elle a déclaré que la loi fédérale oblige la marine à prévoir un plan pour déplacer les animaux dans de tels circonstances.

Dans sa déclaration, le directeur du Centre d’information de la Marine, a un point de vue différent.
«Nous avons un taux de réussite très élevé avec ces animaux. Notre objectif et notre objectif est que ces animaux reçoivent les meilleurs soins possibles », a-t-il déclaré.
« Cette évacuation en est un parfait exemple – y compris pour notre personnel et nos coéquipiers qui forment une vraie famille. Nous avons beaucoup de bonnes personnes avec nous qui soutiennent ces animaux de la meilleure façon possible ».

Les dauphins soldats effectuent de nombreuses missions en haute mer. Pour éviter qu’ils ne désertent, une bande velcro leur maintient le rostre fermé et les empêche de se nourrir

Un dauphin vétéran de la guerre d’Irak euthanasié à San Diego

Trois dauphins militaires transférés à Gulfport

Dauphins soldats dans la Guerre d’Irak


Les dauphins soldats de la US Navy face aux ouragans

log in

reset password

Retour à
log in