Les derniers jours de Tilikum



La piscine médicale est sous la petite bâche blanche en bas à droite. Cinq orques se tiennent au chevet de Tilikum. Image par Heather Murphy. Ocean Advocate News
La piscine médicale est sous la petite bâche blanche en bas à droite. Cinq orques se tiennent au chevet de Tilikum. Image par Heather Murphy. Ocean Advocate News

Les derniers jours de Tilikum

tilikum
Tilikum IS the Blackfish Effect. He changed the world from a small tank at SeaWorld in Orlando. Photo: VOTO

31 août 2016

Tilikum de nouveau sur scène 

Ces pathétiques images de Tilly, fournies par SeaWorld sur une musique odieuse, sont censées nous réjouir.
Il va mieux et il aurait surmonté, semble-t-il, une infection des plus graves.
Mais quelle tristesse de le voir tourner dans cet univers de béton nu, nager sans but aux côtés de l’une de ses filles dans ce bassin vide, faire le clown à la vitre pour amuser les touristes et glisser sur le bord du bassin, son aileron flasque comme une écharpe, à peine capable de relever la caudale, dans un spectacle désespérant d’ennui, répété sans fin depuis des décennies. 

 


22 mai 2016

Tilikum souffre d’une infection des poumons

 Dernières nouvelles de Tilikum – présenté comme « vieux » – dont on sait à présent qu’il souffre d’une infection respiratoire, probablement due au chlore.
D’après sa dresseuse, il y a des hauts et des bas, mais on fait des progrès. L’image nous montre pourtant une sorte de bouée noire à l’aileron efflanqué qui se déplace mollement dans un petit bassin et avale passivement des seaux de poisson.
Pas vraiment la vie d’une orque libre au même âge…

 19 mars 2016

« Tilikum va mieux », déclare SeaWorld

tilikum-health-update
Tilly le 19 mars 2016

Selon la Directrice du Dressage Animal de SeaWorld, Kelly Flaherty-Clark, Tilikum va un peu mieux.
C’est ce qu’on put constater aussi des observateurs indépendants. S’il survit réellement à une bactérie multirésistante, ce ne sont évidemment pas les excellents soins de SeaWorld qui sont en cause, mais bien la formidable capacité de résilience de Tilly, invincible Spartacus parmi les orques !

« Nous continuons à travailler avec les équipes vétérinaires et les dresseurs pour traiter la maladie de Tilikum.
Son niveau d’énergie et d’appétit s’est amélioré depuis le début du traitement, et ce qui est positif. Durant ces derniers jours, Tilikum a eu davantage d’interactions avec ses dresseurs et aussi avec les autres orques de l’établissement qui ont souvent montré de l’intérêt pour lui. Nous comprenons qu’il est très malade et qu’il aura de bons et mauvais jours, mais notre équipe reste prudemment optimiste au sujet de sa réponse au traitement que nous lui donnons à ce jour. Comme avec tous les animaux plus âgés, la santé de Tilikum fluctue, mais il continue de recevoir les soins de classe mondiale (!) qui font la réputation de SeaWorld
« . ; – )

Même si nous avons là un message de propagande, on ne peut enlever à SeaWorld un nouveau souci de transparence.
Le Marineland d’Antibes, qui rejette déjà toute interruption de ses obscènes programmes de reproduction, semble également refuser de donner des nouvelles de ses orques. Depuis les inondations d’octobre, PERSONNE ne nous a encore donné un bulletin de santé précis de Wikie, Inouk, Moana et Keijo, images à l’appui.

inouk-2016
Inouk blessé au rostre. Pourquoi ? Comment ?

Lire aussi :
Tilikum, l’effet Blackfish
(Article YG)

15 mars 2016

Que le corps de Tilikum soit rendu à la science !
SeaWorld Can Extend Tilikum’s Legacy Beyond the Show Pool

For the benefit of science, allow for open & collaborative histological examination of Tilikum’s cadaver

« En ce moment, dévoré par une bactérie multirésistante, Tilikum est probablement en train de souffrir d’un oedème pulmonaire, ou d’un excès de liquide dans les poumons. Lorsque la surface de ses alvéoles pulmonaires diminuera suffisamment, il suffoquera dans une civière à SeaWorld. Dans un dernier effort pour obtenir de l’air pour oxygéner ses tissus, il s’agitera probablement violemment dans cette civière et passera par une période d’agonie assez longue, avant de mourir enfin. C’est un moment particulièrement dangereux pour les dresseurs qui l’entourent.
Une grue serait déjà présente sur place, pour récupérer le corps en cas de décès. Cette information n’est pas confirmée, mais elle correspond aux annonces récentes de SeaWorld.

De nombreux citoyens, y compris issus de la communauté scientifique, espèrent que SeaWorld consacrera le cadavre de Tilikum à la science. Ce geste ferait avancer notre compréhension de l’impact de la captivité sur les mammifères marins tels que Tilikum.
Des échantillons histologiques du collagène de la nageoire dorsale devrait nous aider à comprendre le processus de production du collagène chez les orques et pourquoi leurs nageoires dorsales s’effondrent en captivité.
Des échantillons de tissus des reins pourraient nous aider à comprendre les effets de la déshydratation chronique sur les orques captives, qui ont besoin de gélatine comme un supplément diététique.
Le tissu cardiaque pourrait nos révéler des preuves de déconditionnement physique.
Les tissus des yeux peuvent être utilisés pour comprendre les effets des mouvements oculaires sans cesse orientés vers le haut, un comportement qui est probablement impliqué dans la formation de cataractes chez les animaux de spectacles contraints de surveiller sans cesse leurs dresseurs sur le bord du bassin. Le tissu sanguin pourrait être utilisée pour y analyser l’élévation du taux d’infections par le virus du Nil occidental, l’encéphalite de St Louis, ainsi que d’autres germes pathogènes transmis par les moustiques « punaises » qui piquent le dos des orques flottant en surface sur une eau immobile. Ces virus ne sont évidemment pas transmis en mer.
Les niveaux d’immunoglobuline pourraient nous fournir des informations sur l’affaiblissement des défenses immunitaires chez l’orque captive.
Un examen détaillés du squelette osseux nous permettrait de démontrer la présence d’arthrites.
Des tests ADN pourrait nous aider à identifier le pod natal de Tilikum, et ainsi de suite.

Mieux encore, des échantillons de tissu cérébral pourraient nous aider à comprendre mieux l’encéphalopathie traumatique chronique.
Les orques en captivité sont connus pour heurter violemment de la tête des objets solides tels que des portes, des vitres ou des murs en béton, en particulier les adultes mâles, avec Kanduke comme exemple célèbre. Le tissu cérébral de Tilikum, ou peut-être une nouvelle IRM pourrait faire évoluer notre compréhension de la dégradation de ce cerveau quatre fois plus grand que le nôtre ».

The Voice of the Orcas 14 mars 2016

CddyyUjUIAAo015

12 mars 2016

Premier témoignage de Heather Murphy  

Voici 4 jours que SeaWorld a annoncé que Tilikum était malade. Il est toujours maintenu dans la piscine médicale.
Il s’y trouve depuis les 9 derniers jours au moins, à regarder au travers des barreaux de sa grille.

tilly-fin2
Tilly, la fin… Ocean Advocate News

 

tilly-fin3
Avant le premier spectacle, les formateurs nagent dans la piscine devant et à côté de lui. Cela ressemble presque à une invitation à jouer. C’est très cruel. Image par Heather Murphy.

Je ne suis pas une vétérinaire ou une scientifique, mais j’ai passé des heures et des années à observer Tilikum.
Peu de choses ont changé depuis qu’il est dans cette piscine. En général, il flotte à la surface de l’eau sans bouger. Parfois, il coule brusquement hors de la vue, puis il relève la tête hors del’eau. Je ne l’ai jamais vu agir ainsi auparavant. Il a aussi nagé quelques mètres dans la piscine médicale, une fois lors de la séance de « splashes » du shows – les orques bondissent et retombent en projetant de l’eau partout – et au moment de la fin du spectacle.
J’ai aussi pu observer que les dresseurs amenaient un seau de poissons pour lui mais je ne l’ai pas vu ouvrir la bouche.
Difficile de le dire avec certitude, mais il semble refuser la nourriture.

tilly-fin4
Tilikum mâche ses barreaux. Image par Heather Murphy

Aujourd’hui, c’était aussi le 9ième anniversaire de Malia, l’un des nombreux enfants de Tilikum.
SeaWorld l’ont annoncé au début de la deuxième série du spectacle. Pour célébrer cela, ils ont versé des seaux d’eau sur elle, il lui ont donné de la gélatine et un seul saumon. Malia porte une nouvelle blessure devant son œil gauche.
La pauvre Malia a passé 9 ans dans ce milieu stérile, ignorant tout de ce qu’on le ressent lorsque l’on nage en liberté.

tilly-fin5
Malia. Image par Heather Murphy

Il est difficile de dire avec certitude quel est l’état actuel de Tilikum mais je pense qu’il continue lentement à décliner.
Je ne peux qu’espérer qu’il s’en aille vite et qu’il ne ne souffre pas.
Il a assez souffert.

H.M.

malia-birthday
Les tortionnaires de Tilikum riant devant la petite Malia, qui sera leur prochaine victime. SeaWorld TUE. (Commentaires des photos : YG)

tilly-final0

Les orques passent et repassent devant l’enclos de Tilikum

12 mars 2016

Dernière visite à Tilikum

« I have danced with the Devil today. Going against a 20 year conviction… All to see my boy.
Some pics are hard to define, but he is floating behind a gate where in the foreground, three others are swimming and preparing for their next enslavement show.
The others seem to know he’s sick, constantly visiting him and rubbing against the gate.
Tili’s breathing was mild, maybe from inactivity, maybe from his illness, but not the powerful blows we’re used to Orcas projecting.

Once the show began, he became more active. Swimming in a circle and bobbing up and down.
His medical pool/enclosure is small, seemed to be merely big enough for him to do a circle.
Security was aware of my concern for him and my unenthusiasum for their propaganda show, so I was watched and encircled by undercovers and asked to leave once the show ended and I remained clicking away, trying to get what will be MY last glimpse of lovely Tilikum.
I’m now in a stupor, unsure if I attend another show to see him floating listlessly again, walk around and see other enslaved animals or leave…
I type this from the restroom while I decide… »

Dogtor Jamie Harper

 

tilly-final01
Souffle ténu, très peu de mouvements, sauf quand le show commence.

 

tilly-final2

tilly-final3
Dans ce bassin, Tilikum a juste assez de place pour se retourner sur lui-même.

Tilikum le rebelle est mort

Tandis que Tilikum se meurt…


Les derniers jours de Tilikum

log in

reset password

Retour à
log in