Linda séparée de son fils Mateo pour toujours

Linda seule

 Linda séparée de son fils Mateo pour toujours

31 mai 2012

Linda, la maman de Mateo, reste donc à Gènes, seule.
Ceci est contraire aux règlements les plus basiques de l’EAAM, cette association de malfaiteurs qui condamne, soit dit en passant, toute remise en liberté des dauphins qu’ils sont censés faire se reproduire pour renforcer les populations
sauvages…

Que deviendra Linda dans de telles conditions ?
Va-t-on lui adjoindre une otarie pour l’occuper un peu comme on donne un chien à un enfant ?
Iris et Ivo en avait reçu une, tant ils étaient désespérément seuls dans le bassin réniforme d’Anvers.
Ou bien plutôt, va-t-on l’inséminer artificiellement ? Voilà qui lui fera de la compagnie à terme…

Linda et Mateo ont été exclus de Bruges comme des déchets, ainsi que le furent les enfants de Roxanne.
Il s’agissait de dégager le bassin qui n’était plus aux normes, les dauphins y étant trop nombreux par rapport à la superficie ridicule de ce lavabo chloré. Le Boudewijn Seapark se vit en effet contraint de ne plus posséder que sept dauphins et sept otaries. On se débarrassa donc du « surplus » sans le moindre état d’âme.


Juin  2012

Linda en Italie, Mateo en Espagne

mateo_genova2011.jpg

Mateo à Gènes en Italie

Le 12 février 2012, Mateo, fils de Linda et de Tex (mort) a été transféré de l’Acquaria di Genova au Marineland de Mallorca.
Il est arrivé le 16 février mais aucune trace de sa présence n’est encore indiquée sur le site officiel du Marineland espagnol.
Quatre dauphins s’y trouvent déjà : trois femelles et un seul mâle, Blue, né en 1998.
L’information relative à son intégration au groupe des autres dauphins date de fin mars 2012.
Cette séparation de la mère et du fils, déjà bien isolés, s’explique sans doute par le souci d’éviter un inceste promiscuitaire, comportement réprouvé et inconnu en milieu naturel.

Pour Mateo, ce sera l’enfer : ce n’est qu’un jeune dauphin né en 2003, qui n’a que trop longtemps vécu en la seule compagnie de sa mère et la défunte Béa.
Il va donc avoir un certain mal à se faire une place au soleil, dans l’espace étroit du bassin espagnol, où se pratiquent par ailleurs d’intenses séances de « petting pool », hyper stressantes pour les captifs.

Le mâle dominant, plus âgé et plus costaud que lui, ne lui fera pas de cadeau. Normal ? Oui, si l’on suit la logique esclavagiste, puisque pour eux, les dauphins (captifs), c’est comme les loups.  Il y a un Alpha et les Omega n’ont qu’à encaisser.

Pas de coalitions possibles dans un lavabo, pas de ligne de fuite.
Alors, on fait de l’exception la règle et l’on affirme que cela se passe ainsi pour touts les cétacés, ce qui est totalement faux.

En mer, le vrai pouvoir, ce sont les femelles les plus âgées qui le détiennent et qui se chargent de faire respecter l’ordre social avec sagesse.
Les mâles – ces grands gamins bourrés de testostérone – se bagarrent souvent, c’est vrai, mais rarement jusqu’au sang, et plus rarement encore au point de se tuer.

Pas de ça en bassin, où règne la loi du « pecking order »
Bref, ce pauvre Mateo bénéficiera peut-être du soleil, mais surtout des morsures et des coups, au point sans doute de rester paniqué dans un coin de bassin des mois durant ou de tomber malade.
Le stress en bassin est essentiellement du à l’instabilité sociale, aux changements brusques de co-détenus, qui remettent en question l’ordre établi préalablement.
Play Boy n’est-il pas mort sous les coups de Ivo, quand celui-ci plus fort et plus âgé mais également plus exercé aux combats fratricides pour avoir survécu à l’enfer du delphinarium d’Anvers, lui a crevé le foie d’une estocade…

Play Boy mourant, après les combats répétés avec Ivo, dans le petit delphinarium de Duisburg.

Play Boy mourant, après les combats répétés avec Ivo, dans le petit delphinarium de Duisburg.


Linda

3  juin 2012 : Linda priée de se reproduire

La delphine Linda priée de se reproduire
Nous constatons que Linda est désormais associée avec un nouveau compagnon à l’Acquaria de Genova : Teide, né en 1998 de Squeak et d’Hector (?).
Ce jeune mâle a donc 18 ans de moins que Linda.
Il provient de l’un des plus bruyants delphinariums d’Italie, le sinistre Gardaland (fermé pour maltraitance en 2014).
Sûr que ce pauvre Teide va soudain se sentir un peu à l’endroit… mais sûrement plus tranquille avec cette delphine qui pourrait être sa mère.

Gardaland est aujourd’hui enfin fermé (2015)

Deux dauphins dans un bassin, ce n’est toujours pas ce que stipule l’EAAM.  Mais en revanche, cela fera de beaux bébés esclaves qu’on pourra arracher à leur maman plus tard. Une seule bonne nouvelle : Linda n’est plus seule. C’est déjà ça, même si son « tanker » reste l’un des bassins parmi les plus pourris d’Italie…
Notons qu’à notre demande, notre amie Ilari Ferri et son association Ente Nazionale Protezione Animali (ENPA) enquête sur place et rencontrera le Ministre responsable à propos des conditions d’accueil insensées que l’on impose à Linda et à son nouveau compagnon.


Linda et Mateo ensemble

Linda et Mateo ensemble

 

Photo Cosetta Bordet.

Linda à Gènes. Photo Cosetta Bordet.


Linda et Mateo, deux dauphins de Bruges exilés en Italie

Zoomarine ouvre une succursale à Rome

Le delphinarium de Bruges se débarrasse de ses dauphins en surplus

Gorky, fils de Roxanne, est mort au Portugal