Prison des baleines : un deuxième groupe d’orques relâché en mer d’Okhotsk

Photo Free Russian Whales. Information and pictures provided by vniro.ru

Prison des baleines : un deuxième groupe d’orques relâché en mer d’Okhotsk

Un deuxième groupe d’orques tirées de la tristement célèbre « prison à baleines » en Russie a été relâché ce mardi 16 juillet dans la mer d’Okhotsk, près du cap Perovsky. 

Selon l’Institut VNIRO, responsable de la libération des cétacés, trois orques ont quitté la baie de Srednyaya Bay jeudi dernier pour rejoindre leur lieu de leur libération dans le territoire de Khabarovsk.
À Khabarovsk, les orques ont été chargées sur un navire et envoyées le long du fleuve Amour jusqu’au district de Nikolayevsky.
Lundi matin, le navire s’est amarré près du village d’Innokentievka, où les mammifères marins ont alors été transférés vers d’autres camions qui les ont ensuite conduit au Cap Perovsky.

Загрузка косаток на судно в Хабаровске 12 июля 2019. Killer whales are loaded on the ship in Khabarovsk on 12/07/2019.

Posted by Свободу Косаткам и Белухам – Free Russian Whales on Friday, July 12, 2019


« La deuxième étape de la libération des orques dans leur habitat naturel est terminée »
 a déclaré VNIRO.

« Conformément aux recommandations du groupe de scientifiques, les animaux ont subi les procédures de réadaptation nécessaires, qui ont débuté en juin dans le centre de la baie de Srednyaya où les animaux étaient enfermés. Elles ont continué pendant le transport et ont été finalisées sur le lieu de leur libération« .

À leur arrivée au Cap Perovsky mardi, les animaux se sont reposés, après quoi des experts ont commencé à les préparer à leur libération. Selon VNIRO, ils ont pesé les orques, effectué des tests ADN sanguins et cutanés et muni chacun d’eux de balises satellites. Les vétérinaires ont également examiné chaque animal et ont déterminé qu’il était en bonne santé.

Photo Free Russian Whales

Les orques ont été relâchés en deux étapes via une caisse de transport.
Après un massage d’une heure, les deux jeunes orques, mâle et femelle, ont été libérées. Au lieu de se diriger vers la mer ouverte, ils ont fait demi-tour et sont allés à la côte, pour attendre la libération de la femelle adulte restante. Après la libération de celle-ci, le groupe s’est reformé. Les experts et les dresseurs les ont accompagnés sur un catamaran sur environ 15 miles. Les orques étaient calmes, accélérant périodiquement et sautant hors de l’eau. Parfois, la distance entre chaque orque pouvait atteindre 200 mètres, mais ils se sont finalement rapprochés et se sont dirigés vers le large.

Le directeur de VNIRO, Kirill Kolonchin, a conclu qu’en raison du beau temps, la libération avait été plus fructueuse que la précédente, sans retard et avec un « stress minimal » pour les cétacés.
Il a ajouté que le troisième groupe d’orques serait libéré dans deux semaines et que la taille de ce groupe serait déterminée dans les prochains jours.

 

Pose de la balise

L’orque et le catamaran

 

Les deux jeunes attendent la troisième orque

 


Prison des baleines : un nouveau convoi d’orques dès la semaine prochaine