L’orque Kasatka agresse le dresseur Ken Peters en 1999

Le Shamu Stadium où Kastaka agressa Ken Peters pour la seconde fois en 1999. Ce ne sera pas la dernière.

L’orque Kasatka agresse le dresseur Ken Peters en 1999

SEAWORLD San Diego. Juillet 1999

Pendant son spectacle de 2 heures 45 au Shamu Stadium du SeaWorld de San Diego en Californie), Kasatka, une orque captive d’un poids de 5.000 livres et âgée de 23 ans, était en train d’exécuter son show quotidien devant une foule très nombreuse ce dimanche. Aucun dresseur ne se trouvait dans l’eau avec elle à ce moment là. 

Brusquement, l’orque  s’est mise à s’agiter et à tourner en rond frénétiquement dans son bassin.
Puis elle s’est tourné vers son dresseur, Ken Peters qui était en train de la rejoindre au milieu de l’eau.
« Elle lui a sauté dessus d’un seul coup «  raconte Stan Baker, une personne qui assistait au spectacle et qui a pu filmer le drame avec une caméra vidéo « Il m’a semblé qu’elle ouvrait la gueule pour mordre son soigneur et puis deux autres membres du personnel sont arrivés pour l’entourer et la repousser. Kasatka essayait apparemment de mordre Ken et de l’entraîner vers le fond. Elle l’a poussé ensuite elle -même vers l’estrade et l’homme a pu être sauvé sans dommage ». 

Les responsables du parc disent ignorer ce qui a pu déclencher un tel comportement. Ils spéculent sur le fait que Kasatka pourrait peut-être avoir été bouleversée par la séparation récente d’avec sa fille Takara, placée dans un autre bassin.

Ce n’est pas la première fois que Kasatka agit de manière agressive envers un dresseur, selon Mike Scarpuzzi, vice-président de SeaWorld.  Elle a été impliquée dans un incident très similaire en 1993. Des dresseurs ont travaillé avec elle pendant plusieurs années avant de décider s’il était prudent de descendre dans l’eau avec elle.
« Nous sommes de retour dans l’eau et nous avons eu des milliers et des milliers d’interactions avec elle, toutes très positives, très sûres », a déclaré Scarpuzzi. « Mais c’est un gros animal et les animaux peuvent avoir leur propres pensées ».

Ken Peters était également de retour dans le spectacle aquatique ce dimanche. Les responsables du parc veulent s’assurer que personne d’autre ne soit blessé et les dresseurs ne ne nageront plus avec Kasatka pour le moment.
« Nous resterons hors de l’eau avec elle jusqu’à ce que nous puissions pleinement l’évaluer », a déclaré Scarpuzzi. « Si nous pensons que nous ne devons pas aller dans l’eau avec elle, si la vie de quelqu’un semble en danger, alors nous n’irons plus dans l’eau. »

Le vice-président de SeaWorld ajoute qu’il y a toujours un élément de risque dans ce genre de shows :
« Une erreur humaine peut toujours survenir. Et un animal, qui n’est qu’n animal, ne peut pas garantir que tout se passera à la perfection à chaque fois ».
« Même si ça a été parfait des milliers et des milliers de fois, il y a toujours un risque. »

En 2006, Kasatka remettait ça avec le même dresseur…

En octobre 1999, soit quelques mois après l’agression de Kasatka sur son dresseur Ken Peters, le SeaWorld de San Diego diffusait une publicité vantant ses spectacles d’orques. 
Ce qu’aucun responsable n’osait dire alors, c’est que de tels incidents étaient légion dans les bassins. La plupart des dresseurs d’orques avaient les côtes brisées. Mais il fallut le sacrifice de Tilikum qui osa poser l’acte impensable pour une orque de tuer un être humain, pour qu’enfin ces spectacles cessent et avec eux, peu  peu, l’esclavage des orques aux USA.

Tilikum et Brancheau


L’affaire Kasatka et les orques tueuses d’Antibes

L’orque Kasatka est morte pourrie vivante