Sodexo, le roi des chèques repas, soutient le delphinarium de Bruges

Sodexo, le roi des chèques repas belges, encourage les enfants à visiter la prison aquatique de Bruges

Juillet 2011

Tous les employés des ministères et d’autres organismes ou entreprises de la Communauté française de Belgique (Fédération Wallonie-Bruxelles) les attendent avec impatience à la fin de chaque mois.  Leurs employeurs leur distribuent en effet, au prorata du travail mensuel effectué, un certain nombre de chèques -repas d’une valeur de 6 ou 7 euros. Pratique ! On peut s’en servir au restaurant aussi bien que dans les grands magasin pour payer ses courses.

Sodexo en détient le monopole.

Cette société commerciale se vante de mettre en oeuvre des « solutions de motivation » allant des avantages pour l’ensemble des salariés comme le Lunch Pass® (le chèque repas de Sodexo) ou la Sodexo Card® (le chèque repas électronique) jusqu’à à d’autres « incentive products » de diverses natures.
Un chef d’entreprise s’enthousiasme : é“Nous offrons depuis des années déjà des Chèques Repas à nos travailleurs. L’avantage majeur des Chèques Repas réside dans le fait que le travailleur perçoit un avantage net supplémentaire à un coût minimum pour l’employeur. Les chèques repas représentent un réel pouvoir d’achat non négligeable et ont un important effet psychologique sur les personnes qui les reçoivent.”

Alors, youpie !
Profitons-en, de cet effet psychologique. On ne va pas tout de même pas en rester à n’offrir que de la bouffe !

Et l’on en profite, croyez-moi !
Car, cerise sur le gâteau, dans l’enveloppe reçue par le salarié, se trouvent également tout un ensemble de chèques-ristournes qui lui permet d’acquérir à prix réduits divers produits alimentaires ou de ménage mais surtout d’offrir à ses enfants la visite de nombreux parcs d’attractions.
Rien à dire jusque là.

Sauf que de manière régulière, comme le font d’ailleurs les chemins de fer belge avec leurs voyages-excursions « all inclusive », le Boudewijn Seapark de Bruges apparaît comme un partenaire particulièrement privilégié de Sodexo !

Il n’est pas le seul, bien sûr, puisque le parc Walibi, Bobbenjaanland, Disney World ou d’autres lieux de détente pour les petits figurent aussi parmi les promotions offertes. On imagine que le deal est juteux pour les parties concernées.

Mais Sodexo sait-il quel mal il fait aux enfants en agissant ainsi ?
Sait-il que le Delphinarium de Bruges est supposé est supposé être un zoo répondant aux normes les plus stricts, alors qu’il n’est en fait qu’une sinistre machine à décérébrer les gosses,  une farce cruelle et monstrueuse destinée à leur faire croire que les dauphins sont par nature de gentils clowns un peu bêtes, de doux Flippers ravis de nager dans l’eau chlorée d’un bassin minuscule, de taper sur un ballon ou de sauter dans un cerceau ?

Ceci alors même que chaque jour, la science nous apprend que ces magnifiques créatures marines comptent parmi les animaux vivants les plus intelligents au monde, dotés de cultures, de vies sociales et de langages propres comparables voire supérieurs à ceux du singe humain ? Qui le dira à ces enfants ? La presse ? La télévision ? Tous vendus, eux aussi, au grand marchand de mensonges qu’est la filiale d’Aspro Ocio à Bruges….

Dès lors, invitons la société Sodexo à se limiter aux seuls vrais parc d’attractions, qui ne prétendent pas hypocritement préserver des espèces en voie d’extinction ! Invitons-la à éviter de promouvoir des lieux où les animaux marins souffrent d’un ennui insondable, et sont soumis au bon vouloir de leurs dresseurs et de son seau de poisons morts.

 

Merci de lui demander de retirer de ses chèques repas toute ristourne pour le dernier cirque aquatique flamand, qui fait honte à toute la Belgique.

Contact : info@sodexo-be.com

bruges-dolphin-ride

Le delphinarium de Bruges

Retour Bruges