Ces grands singes que les zoos rendent fous !

Boston, 2003 : Little Joe vient de s’échapper de sa cage pour la seconde fois. Ahuri, paniqué, il erre sur une route urbaine…

Ces grands singes que les zoos rendent fous !

Les grands singes ne sont pas des êtres agressifs mais quand on les enferme de force derrière les barreaux d’une cage, ces animaux intellectuellement brillants et curieux de tout peuvent se replier sur eux-mêmes ou devenir extrêmement violents.
Pas moins de 14 zoos aux USA sont obligés de recourir aujourd’hui à des traitements médicamenteux antidépresseurs ou antipsychotiques tels que le Prozac, l’Haldol ou le Zoloft pour calmer les crises de rage de ces prisonniers devenus à demi-fous bien qu’innocents de tout crime.


Mai 2009

Karta l’orang-outan s’échappe du Zoo d’Adelaïde (Australie) 


Mai 2008
Bruno l’orang-outan s’échappe à Los Angeles


18 mai 2007
Un gorille sème la panique au zoo de Rotterdam

gorille-rotterdam-zoo-fuite

Bokito, un gorille âgé de 11 ans, sème la panique dans le zoo de Rotterdam. On le voit à droite de la photo.

Bokito, un jeune gorille adolescent de 180 kilos s’est échappé de son enclos du Zoo de Rotterdam, semant la panique parmi les  familles en visite ce vendredi 18 mai, jour férié.
L’animal a mordu une femme puis l’a traînée au sol, d’après les responsables de cette prison pour animaux. Le zoo a été évacué tandis que Bokito, onze ans, finissait par être enfermé dans le restaurant.

Quatre personnes ont été blessées dans  l’incident. Bokito avait été endormi avec une fléchette sédative et capturé, mais on ignore toujours comment le primate a pu escalader les hauts murs de pierre de sa fosse, d’autant plus qu’il a franchi une douve alors que les gorilles ne nagent pas. « Il a couru à toute vitesse entre les tables du restaurant Oranje », a expliqué le président du zoo, Ton Dorrestijn.

Sans doute.
Mais pourquoi ce jeune gorille né captif tente-t-il de s’échapper, si ce n’est parce que la captivité lui est devenue insupportable, comme elle peut l’être pour tous les primates, y compris les primates humains ?

Jabari : un jeune et sympathique gorille plein de force et d'intelligence, abattu comme un vulgaire criminel.

18 mars 2004

Jabari abattu comme un chien

Un gorille captif de 13 ans du nom de Jabari, qui voulait découvrir le monde et vivre des aventures comme n’importe quel adolescent humain, s’est échappé de sa cellule du Zoo de Dallas.  Epouvanté par ce nouvel univers urbain auquel il ne comprenait rien, Jabari a blessé quatre personnes dont un enfant, avant que d’être abattu sans sommation comme un chien enragé par Daniel Garcia, officier principal de la Police de Dallas.

Depuis 1990, des douzaines d’évasions de ce type ont eu lieu dans divers zoos des USA, parmi lesquels l’escapade de Little Joe hors du Boston Franklin Park Zoo en septembre 2003, qui a forcé plus de 50 policiers et membres du personnel du zoo à mener une chasse au gorille pendant près de deux heures dans des bois obscurs et le long d’une rue voisine du zoo.

Little Joe

En principe, les gorilles sont des animaux doux et timides, capables de poser des actes désintéressés, voire même inspirés par la compassion.
C’est ainsi qu’en août 1996, un gorille du nom de Binti Jua a fait la une de la presse internationale en sauvant un enfant humain.
Binti Jua était assise dans son enclos du Brookfield Zoo de Chicago et portait son bébé sur le dos.

Tout à coup, un garçonnet est tombé dans la fosse aux gorilles. Tandis que tous les visiteurs retenaient leur souffle en s’attendant à un massacre atroce, l’énorme et puissante Binti Jua s’est redressé puis s’est dirigé tout droit sur le petit humain. Avec une infinie douceur, elle l’a saisi entre ses grosses mains et, toujours en portant son propre enfant sur le dos, elle a porté le gamin jusqu’au fond de l’enclos où les gardiens du zoo purent le reprendre à travers la grille en métal séparant les espaces de vie des singes.

BintJua : celle qui sauva un enfant humain sous le regard de toutes les caméras du

Jabari n’était pas le premier grand singe à s’échapper de sa prison du zoo de Dallas.
En 1998, un gorille mâle du nom d’Hercule s’était déjà échappé de sa cage et avait mordu l’une de ses gardiennes avant de la traîner jusque dans le hall du Zoo ! Le même zoo a d’ailleurs du payer une amende de 25.000 dollars pour avoir violé la loi fédérale de protection des animaux qui exige que les captifs ne puissent pas séchapper.

En 2000, un chimpanzé femelle a été électrocuté après avoir escaladé la clôture du Zoo de Dallas.
Après avoir gravement blessé son gardien, elle a grimpé le long d’un poteau téléphonique.
Le gardien a fait feu sur le chimpanzé à l’aide d’un fusil de chasse, ainsi qu’un vétérinaire muni de cartouches de tranquillisant.  La guenon a été électrocutée dans sa chute, en tentant de s’accrocher à une ligne électrique.
Le Zoo de Dallas ne fournit manifestement pas des conditions de vie adéquates aux grands singes qu’il détient.

Un ennui sans fin,une vie privée de tout sens: voilà ce que les zoos offrent à ces malheureux au nom d'une prétendue "préservation de l'espèce". Photo JP Vonderbeek. Duisburg 2001

Orang-outan à Duisburg


Grands singes au Zoo d’Anvers : enfin à l’air libre !