Un phoque tacheté se noie au Sun Asia Ocean World



Un phoque tacheté se noie au Sun Asia Ocean World

Un phoque tacheté se noie la tête coincée dans un trou d’évacuation au Sun Asia Ocean World sous les yeux horrifiés des touristes !
Les visiteurs de Sun Asia Ocean World – basé dans la ville côtière de Dalian dans la province du Liaoning – ont été accueillis par une vision bouleversante le 29 décembre dernier.
La créature sans vie flottait à la verticale dans le bassin, la tête coincée dans le trou de drainage tandis que d’autres phoques tentaient de le libérer et nageaient désespérément autour du corps piégé. L’un d’eux a été vu en train de tirer par ses nageoires son ami en train de mourir.


Des images prises pendant ce triste incident nous montrent comment un travailleur de l’aquarium portant une combinaison de plongée est entré dans le bassin pour tenter d’arracher l’animal mort au courant mortel qui le collait au sol
.
On peut y voir les touristes regarder avec horreur le membre du personnel tirer à plusieurs reprises sur les nageoires du phoque, essayant en vain de le dégager.

Dans une déclaration datée du 30 décembre, Sun Asia Ocean World a confirmé que le phoque tacheté était malheureusement décédé à la suite de l’accident, bien que tous les efforts aient été déployés pour lui sauver la vie.
L’incident aurait eu lieu après que le phoque ait réussi à retirer la grille recouvrant le trou à l’aide de sa bouche et de ses griffes. C’est alors qu’il a été aspiré tête première dans le drain de circulation d’eau.
La tête du phoque décédé n’a finalement pu être libérée du trou qu’après la fermeture du système de pompage aquatique, car l’aspiration du tuyau de vidange était beaucoup trop puissante.
Quand le malheureux a enfin été dégagé, « son sang a rougi tout le bassin », raconte un internaute, témoin de cette scène atroce.
La mort du jeune phoque a suscité l’indignation du public chinois, qui a accusé l’aquarium de se soustraire à sa responsabilité.

Ce phoque en particulier serait né et aurait été élevé en captivité, selon l’aquarium, qui raconte comment ses employés ont été «attristés» par l’incident. L’entreprise a promis de lancer une enquête.
On peut sérieusement douter, cependant, que ce malheureux phoque soit jamais né en captivité. Tout récemment, la Russie en a livré quelques uns à la Chine et il n’estpas impossible que ce jeune phoque imprudent ait fait partie du lot.
Et ce d’autant que le Sun Asia traîne derrière lui une sombre réputation  de delphinarium pourri – même pour la Chine ! – et que ce n’est pas la première fois que les médias révèlent les maltraitances qui ont lieu en son sein.

37 phoques tachetés ont été libérés en mai 2919 dans la ville de Dalian

« Selon les autorités, ces 37 phoques tachetés figurent parmi les 100 bébés phoques braconnés illégalement en février 2019. Un nombre total de 39 phoques sont morts tandis que les 61 survivants ont été soignés par les experts animaux et les vétérinaires dans des aquariums locaux et l’Institut de recherche scientifique océanique et halieutique du Liaoning.
Le premier groupe de 24 phoques a été relâché en avril. Selon Lu Zhichuang, chercheur de l’Institut, les phoques libérés en mer le 10 mai étaient remis et en bonne santé pour survivre dans leur habitat aquatique naturel. Les phoques tachetés bénéficient d’une protection nationale de première classe en Chine ».

Une « protection de première classe » qui ne semble hélas pas appliquée dans tous les delphinariums du pays…

 


Du rouge à lèvres pour le béluga du Sun Asia Ocean World

Phoques et morses oubliés de la Prison des Baleines

Le Béluga Café de Dalian indigne les internautes chinois


Un phoque tacheté se noie au Sun Asia Ocean World

log in

reset password

Retour à
log in