Un second dauphin meurt au Dolphinaris de l’Arizona



Alia, dix ans, morte dans le désert

Un second dauphin meurt au Dolphinaris de l’Arizona

Un second dauphin est mort ce mardi 22 mai 2018 au Dolphinaris dans le désert de l’Arizona.
La jeune femelle nommée Alia et âgée de 10 ans « avait commencé à manifester un comportement inhabituel ces derniers jours » et « faisait l’objet d’une surveillance étroite » a déclaré Jen Smith, le porte-parole du parc d’attractions dans une déclaration écrite. Alia avait vu le jour  le 4 décembre 2007 au SeaWorld d’Orlando. En 20013, on la déplace une première fois au Discovery Cove Orlando, puis au Six Flags Discovery Kingdom et enfin au Dolphinaris Arizona le 24 août 2016. Six Flags n’a donc pas hésité une seconde à la livrer à la très sulfureuse compagnie Dolphinaris, qui gère plusieurs delphinariums en bord de mer au Mexique.

Hôtel, piscine et plage avec dauphins inclus !

Alia est ainsi le deuxième dauphin à perdre la vie dans cet établissement en moins d’un an.
En septembre dernier, Bodie, un jeune dauphin mâle âgé de 8 ans à peine, avait succombé à une «maladie musculaire rare», avait affirmé le delphinarium, avant de reconnaître le diagnostic de mucormycose révélé par la presse peu après le décès.
Quant à la cause exacte de la mort d’Alia, elle n’est pas encore connue à l’heure actuelle, a reconnu le même Jen Smith. L’établissement procédera à une nécropsie, pour essayer d’en savoir plus.
Comme toujours.

Alia se trouvait avec ses dresseurs et les autres dauphins quand elle est décédée.
« Alia nous manquera beaucoup, elle était une part vivante et aimante de la famille Dolphinaris », ajoute le communiqué.
«Peu importe les soins qu’ils leur prodiguent, tout ce que je peux dire, c’est que deux dauphins sont morts en moins d’un an», s’indigne Danielle Riley, créatrice de l’association Plea for the Sea. « La qualité des soins doit être vraiment géniale ».
Plea for the Sea exige à présent que Dolphinaris publie les dossiers médicaux des six dauphins survivants. Rien ne dit que Dolphinaris acceptera cette demande.

Bodie

L’organisation avait déjà enquêté activement sur la mort du jeune Bodie, en essayant d’obtenir notamment des détails spécifiques sur la nature de sa maladie et la durée du traitement qu’il a reçu.
A plusieurs reprises, Animal Defense League of Arizona, the Animal Welfare Institute et Plea for the Sea se sont inquiétés de la santé de ces 8  dauphins captifs détenus au beau milieu du désert de l’Arizona. Cet environnement est une source potentielle pour la «fièvre de la vallée », une maladie fongique typique de la région qui peut entraîner des infections respiratoires mortelles chez les dauphins.
Ceux-ci sont en effet très sensibles aux affections respiratoires et dès l’ouverture, les responsables du delphinarium et les médias avaient été averti que l’accueil des dauphins dans un environnement aussi désertique et poussiéreux, régulièrement soumis à des tempêtes de sable, pouvait difficilement convenir à des mammifères marins.

Dolpinaris Arizona a ouvert ses portes en octobre 2016 au sein du complexe à l’Odysea dans le désert près de Loop 101 et Via de Ventura. Il appartient à la communauté indienne Pima-Maricopa de Salt River, qui n’honorentpas là le nom de leur tribu. A Dolphinaris, les gens paient pour profiter de différentes expériences « interactives » avec les dauphins.

Le parking de Dolphinaris est infiniment plus vaste que les petits bassins visibles à la gauche de l’image

 


C’est la mucormycose qui a tué Bodie

Un premier dauphin meurt dans le désert de l’Arizona

Non aux dauphins captifs en Arizona !


Un second dauphin meurt au Dolphinaris de l’Arizona

log in

reset password

Retour à
log in